Club

Ménez : « Le meilleur reste à venir »

Publie le 15/04/2012 a 10:05



  • Auteur d’une belle saison sous le maillot du Paris Saint-Germain, avec 5 buts et 10 passes décisives en championnat, Jérémy Ménez espère terminer l’exercice en boulet de canon, afin de terminer champion de France.

    Et malgré les trois points d’avance de Montpellier, l’attaquant parisien refuse de se dire que les Héraultais sont favoris pour le titre et n’hésite pas à critiquer l’arbitrage, qui selon lui fait preuve de partialité, notamment lors du match OM-Montpellier. « Montpellier favori ? Non. Il y en a toujours deux. Mais ce que je constate, c’est que les arbitres sont nuls. Dans ce match, des fautes auraient dû être sifflées pour l’OM. A un moment, il faut se poser les bonnes questions. Il y a un côté anti-Paris qui ressemble à de la jalousie. Attention, Montpellier fait une superbe saison. Si cette équipe est championne, ce sera mérité. Mais sur les petits détails, on siffle surtout contre le PSG, a remarqué le N°7 parisien, qui ne préfère pas penser au fait que le PSG ne finisse pas champion. Ce serait une grosse déception. Mais si on n’y arrive pas, il conviendra aussi de dire que le PSG jouera la Ligue des champions, le premier objectif du club. On devra positiver et se dire que le meilleur reste à venir. »

    Et pour se mettre dans les meilleurs dispositions possibles, les Parisiens devront s’imposer ce dimanche soir contre Auxerre, une équipe qui lutte pour le maintien. « Quand on affronte des équipes du bas de tableau, elles jouent comme si elles étaient troisièmes du classement. Il y a aussi un peu de suffisance de notre part. On se dit peut-être qu’on est Paris et que ça va suffire. Ensuite, on réagit car on a de la fierté. Mais si on avait commencé à jouer certains matchs dès le début, on serait premiers avec quatre ou cinq points d’avance. Contre Auxerre, il faudra débuter comme face à l’OM », a demandé l’ancien joueur de la Roma, qui semble satisfait du bilan de saison pour l’instant. Ce le sera encore plus s’il parvient à atteindre la barre des dix buts en championnats. J’en suis à 5, et il reste 7 matchs. Bien sûr que c’est possible. Je me dis aussi que si j’avais converti toutes mes occasions de but depuis le début, j’aurais déjà dépassé cet objectif. J’ai perdu cet instinct de buteur que j’avais avant. Je dois refaire des appels tranchants pour le retrouver. Je peux toujours mieux faire mais je suis plutôt satisfait. Mes statistiques (NDLR : 10 passes décisives et 5 buts) sont bonnes. Il y a des matchs où j’aurais pu faire plus d’efforts, mais on est plus sévère avec moi qu’avec d’autres. Mon jeu est plus solide car je pense plus à l’équipe et je m’emporte moins. Il m’a peut-être fallu plus de temps que d’autres, mais je pense que j’atteins la maturité.»

    Enfin, concernant le trio formé avec Nenê et Javier Pastore, Ménez refuse d’entendre dire qu’il peine à se montrer efficace, en rappelant que toute l’équipe se doit de bien tourner pour que les attaquants puissent se mettre en valeur. « Mais il n’y a pas que nous ! Le jeu part de derrière. On ne peut pas tout faire. Les milieux doivent nous aider. Une équipe, ce n’est pas trois joueurs devant qui se débrouillent seuls, a confié l’international français dans les colonnes du Parisiens, avant de défendre son coéquipier argentin, critiqué ces dernières semaines. Il faut l’aider. Les sifflets ne font de bien à personne. Les 42 millions pour son transfert, il ne les a pas demandés ! Il est jeune. Mais il doit donner plus. Quand il est moins bon, il doit se rattraper en aidant l’équipe.»

    Publie le 15/04/2012 a 10:05

    Ménez : « Le meilleur reste à venir »

    Auteur d’une belle saison sous le maillot du Paris Saint-Germain, avec 5 buts et 10 passes décisives en championnat, Jérémy Ménez espère terminer l’exercice en boulet de canon, afin de terminer champion de France.

    Et malgré les trois points d’avance de Montpellier, l’attaquant parisien refuse de se dire que les Héraultais sont favoris pour le titre et n’hésite pas à critiquer l’arbitrage, qui selon lui fait preuve de partialité, notamment lors du match OM-Montpellier. « Montpellier favori ? Non. Il y en a toujours deux. Mais ce que je constate, c’est que les arbitres sont nuls. Dans ce match, des fautes auraient dû être sifflées pour l’OM. A un moment, il faut se poser les bonnes questions. Il y a un côté anti-Paris qui ressemble à de la jalousie. Attention, Montpellier fait une superbe saison. Si cette équipe est championne, ce sera mérité. Mais sur les petits détails, on siffle surtout contre le PSG, a remarqué le N°7 parisien, qui ne préfère pas penser au fait que le PSG ne finisse pas champion. Ce serait une grosse déception. Mais si on n’y arrive pas, il conviendra aussi de dire que le PSG jouera la Ligue des champions, le premier objectif du club. On devra positiver et se dire que le meilleur reste à venir. »

    Et pour se mettre dans les meilleurs dispositions possibles, les Parisiens devront s’imposer ce dimanche soir contre Auxerre, une équipe qui lutte pour le maintien. « Quand on affronte des équipes du bas de tableau, elles jouent comme si elles étaient troisièmes du classement. Il y a aussi un peu de suffisance de notre part. On se dit peut-être qu’on est Paris et que ça va suffire. Ensuite, on réagit car on a de la fierté. Mais si on avait commencé à jouer certains matchs dès le début, on serait premiers avec quatre ou cinq points d’avance. Contre Auxerre, il faudra débuter comme face à l’OM », a demandé l’ancien joueur de la Roma, qui semble satisfait du bilan de saison pour l’instant. Ce le sera encore plus s’il parvient à atteindre la barre des dix buts en championnats. J’en suis à 5, et il reste 7 matchs. Bien sûr que c’est possible. Je me dis aussi que si j’avais converti toutes mes occasions de but depuis le début, j’aurais déjà dépassé cet objectif. J’ai perdu cet instinct de buteur que j’avais avant. Je dois refaire des appels tranchants pour le retrouver. Je peux toujours mieux faire mais je suis plutôt satisfait. Mes statistiques (NDLR : 10 passes décisives et 5 buts) sont bonnes. Il y a des matchs où j’aurais pu faire plus d’efforts, mais on est plus sévère avec moi qu’avec d’autres. Mon jeu est plus solide car je pense plus à l’équipe et je m’emporte moins. Il m’a peut-être fallu plus de temps que d’autres, mais je pense que j’atteins la maturité.»

    Enfin, concernant le trio formé avec Nenê et Javier Pastore, Ménez refuse d’entendre dire qu’il peine à se montrer efficace, en rappelant que toute l’équipe se doit de bien tourner pour que les attaquants puissent se mettre en valeur. « Mais il n’y a pas que nous ! Le jeu part de derrière. On ne peut pas tout faire. Les milieux doivent nous aider. Une équipe, ce n’est pas trois joueurs devant qui se débrouillent seuls, a confié l’international français dans les colonnes du Parisiens, avant de défendre son coéquipier argentin, critiqué ces dernières semaines. Il faut l’aider. Les sifflets ne font de bien à personne. Les 42 millions pour son transfert, il ne les a pas demandés ! Il est jeune. Mais il doit donner plus. Quand il est moins bon, il doit se rattraper en aidant l’équipe.»




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • E-DIN-SON Cavaniiii

      Quel abruti de dire ça putain mais c’est pas vrai… il a raison sur toute la ligne mais il donne une excellente raison aux commissions de le suspendre ! On avait vraiment pas besoin de ça…

    • Weird

       »
      Les sifflets ne font de bien à personne. »

      ET OUI !!!! Mais bon, avec un recrudescence de spectateurs demandeurs « de beau jeu sinon c’est trop nul », nos joueurs n’en ont pas fini avec les sifflets… Et je n’doute pas une seule seconde que ces idiots sifflent à nouveau Menez lors d’un prochain match où il passerait un peu au travers malgré l’énorme match qu’il a fait face à l’OM. RIDICULE.

      Sinon pr l’anti-parisianisme, les gens se disent que le PSG va totalement écraser le championnat à l’avenir (ce dont je doute un peu perso), et donc tout est fait pr « faire gagner le petit avant que l’ogre parisien n’explose tlm ». Mais franchement niveau arbitre, depuis Nice/Dijon environ, c’est juste abusé comme on se fait sodom….. Et il reste encore 7 journées pr se faire encore et tjs niquer là dessus…..

    • Seguaba

      Salut les gars je suis Parisien depuos 18 ans maintenant et je peux vous dire que des jaloux du PSG il y en a toujours eu et il y en aura toujours
      C’est a nos joueurs d’ assumer ce statut et surtout il doivent arreter de jouer en reaction

      • Cabalpsg

        D’accord avec toi , moi je suis Parisien depuis longtemps aussi , s’ils jouent a réaction c’est parce qu’ils se prennent au moins 1 but a tout les matchs , ça veut aussi dire que défensivement il y a un problème tactique que Ancelloti a du mal a régler… a mon avis pour cette saison c’est un peu cuit pour trouver un équilibre et donc ils seront soumis a chaque fois aux exploits individuel de leurs attaquants et donc toujours arriver a marquer pour faire la différence , bref…  ça va être dur et je crois plus a un équilibre du bloc défensif et de l’équipe pour la saison prochaine avec une meilleure stabilité.

    • Alex91180

      salut tout le monde dites le match et sur qu’elle chaine svp merci bien

      • susic83

        canal plus 

    • et le match om-montpellier en est la preuve

    • susic83

      les équipes et les arbitres sont anti psg et c’est vrai il a raison de le dire 

      • majestik49

        je sais pas sil a raison de le dire lui , cest le genre de decla que les arbitres naiment pas , bref jespere surtout que leo ou blanc vont avoir un poids dans les institutions arbitrales comme les marseillais ou les lyonnais

    • Arfer

      J’adore le tacle sur les arbitres et les anti-parisiens jaloux :)

    • Leshtit

      Bien vu par rapport aux arbitres…

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Handball - Thierry Omeyer prolonge son contrat au PSG jusqu'en 2018"
    3 hours ago
    Sylvain La publié un new post."Ligue 1 - Génésio "À mon avis Paris va montrer qu’il a du ressort" face à Nice"
    3 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Ménez : « Le meilleur reste à venir »

    <Club , Interviews , Une

    Auteur d’une belle saison sous le maillot du Paris Saint-Germain, avec 5 buts et 10 passes décisives en championnat, Jérémy Ménez espère terminer l’exercice en boulet de canon, afin de terminer champion de France.

    Et malgré les trois points d’avance de Montpellier, l’attaquant parisien refuse de se dire que les Héraultais sont favoris pour le titre et n’hésite pas à critiquer l’arbitrage, qui selon lui fait preuve de partialité, notamment lors du match OM-Montpellier. « Montpellier favori ? Non. Il y en a toujours deux. Mais ce que je constate, c’est que les arbitres sont nuls. Dans ce match, des fautes auraient dû être sifflées pour l’OM. A un moment, il faut se poser les bonnes questions. Il y a un côté anti-Paris qui ressemble à de la jalousie. Attention, Montpellier fait une superbe saison. Si cette équipe est championne, ce sera mérité. Mais sur les petits détails, on siffle surtout contre le PSG, a remarqué le N°7 parisien, qui ne préfère pas penser au fait que le PSG ne finisse pas champion. Ce serait une grosse déception. Mais si on n’y arrive pas, il conviendra aussi de dire que le PSG jouera la Ligue des champions, le premier objectif du club. On devra positiver et se dire que le meilleur reste à venir. »

    Et pour se mettre dans les meilleurs dispositions possibles, les Parisiens devront s’imposer ce dimanche soir contre Auxerre, une équipe qui lutte pour le maintien. « Quand on affronte des équipes du bas de tableau, elles jouent comme si elles étaient troisièmes du classement. Il y a aussi un peu de suffisance de notre part. On se dit peut-être qu’on est Paris et que ça va suffire. Ensuite, on réagit car on a de la fierté. Mais si on avait commencé à jouer certains matchs dès le début, on serait premiers avec quatre ou cinq points d’avance. Contre Auxerre, il faudra débuter comme face à l’OM », a demandé l’ancien joueur de la Roma, qui semble satisfait du bilan de saison pour l’instant. Ce le sera encore plus s’il parvient à atteindre la barre des dix buts en championnats. J’en suis à 5, et il reste 7 matchs. Bien sûr que c’est possible. Je me dis aussi que si j’avais converti toutes mes occasions de but depuis le début, j’aurais déjà dépassé cet objectif. J’ai perdu cet instinct de buteur que j’avais avant. Je dois refaire des appels tranchants pour le retrouver. Je peux toujours mieux faire mais je suis plutôt satisfait. Mes statistiques (NDLR : 10 passes décisives et 5 buts) sont bonnes. Il y a des matchs où j’aurais pu faire plus d’efforts, mais on est plus sévère avec moi qu’avec d’autres. Mon jeu est plus solide car je pense plus à l’équipe et je m’emporte moins. Il m’a peut-être fallu plus de temps que d’autres, mais je pense que j’atteins la maturité.»

    Enfin, concernant le trio formé avec Nenê et Javier Pastore, Ménez refuse d’entendre dire qu’il peine à se montrer efficace, en rappelant que toute l’équipe se doit de bien tourner pour que les attaquants puissent se mettre en valeur. « Mais il n’y a pas que nous ! Le jeu part de derrière. On ne peut pas tout faire. Les milieux doivent nous aider. Une équipe, ce n’est pas trois joueurs devant qui se débrouillent seuls, a confié l’international français dans les colonnes du Parisiens, avant de défendre son coéquipier argentin, critiqué ces dernières semaines. Il faut l’aider. Les sifflets ne font de bien à personne. Les 42 millions pour son transfert, il ne les a pas demandés ! Il est jeune. Mais il doit donner plus. Quand il est moins bon, il doit se rattraper en aidant l’équipe.»

    By
    @
    OTER ?>