Restez connectés avec nous

Anciens

Michel Denisot « On m’en parle tous les jours » de la victoire du PSG en Coupe des Coupes

Michel Denisot "On m'en parle tous les jours" de la victoire du PSG en Coupe des Coupes

Alors que le Paris Saint-Germain fêtera le 20e anniversaire de sa victoire européenne en Coupe des Coupes obtenue contre le Rapid de Vienne en 1996, l’ancien président parisien Michel Denisot revient sur cette dernière victoire finale d’un club français dans une coupe européenne.

Le dernier président d’un club français à avoir remporté une Coupe d’Europe, Michel Denisot se souvient pour les 20 ans de la victoire francilienne en Coupe des Coupes avec nostalgie de l’atmosphère qui régnait autour de cette victoire

L’ancien président francilien avoue ne pas s’être rendu compte de l’importance que cette victoire européenne contre face au Rapid de Vienne (1-0) en finale de Coupe des Coupes allait prendre dans l’histoire du football français le 8 mai 96 :

« C’est vrai que nous répondions très souvent présent au niveau européen, mais à l’époque je ne me rendais pas forcément compte de l’impact de nos performances sur les Français. »

Ce n’est qu’une fois avoir quittée la présidence du Paris Saint-Germain que le journaliste de formation s’est rendu compte de l’importance de cette victoire dans le cœur des franciliens :

« On m’en parle tous les jours, même 20 ans après. Certains supporters étaient adolescents à l’époque et me rappellent des souvenirs dont je ne me souvenais plus. »

Il se souvient même d’une anecdote cocasse à propos de la célébration de la victoire européenne de la part du club parisien :

« Je me souviens qu’après le match – dans l’euphorie de la victoire – j’ai donné rendez-vous à tous nos supporters sur les Champs-Elysées le lendemain. Quelque chose de totalement improvisé. J

’avais d’ailleurs été recadré par le préfet de police, qui m’avait dit que je devrais prendre la responsabilité d’éventuels incidents. Je n’avais pas mesuré la portée de mes propos, j’étais inquiet mais finalement tout s’est bien terminé. C’était un moment assez fort. »

Il semble que cette victoire aie eu lieu à une autre époque où la sécurité publique n’était pas une préoccupation nationale et où les attroupements de supporteurs étaient encore possible et festifs. Une époque qui manque, pour la sécurité ainsi que les titres européens. Espérons que Paris pourra de nouveau faire la fête l’année prochaine.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Anciens