Restez connectés avec nous

Club

Monaco/PSG – Tuchel en conf : tactique, mentalité, jeu, Sarabia et Cavani

Monaco/PSG - Tuchel en conf :

Dimanche, pour le compte de la 15e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera l’AS Monaco (14e) au Stade Louis II (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Canal+). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Thomas Tuchel a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer la rencontre de demain, la tactique à utiliser en général, de revenir sur le match nul 2-2 contre le Real Madrid mardi (5e journée de Ligue des Champions), les choix offensifs, ainsi que les cas de Pablo Sarabia (milieu offensif/ailier de 27 ans) et Edinson Cavani (buteur de 32 ans). Retrouvez ici le point sur le groupe.

Quel genre de match ?

Ils sont très forts. Très forts offensivement. Ils ont de belles statistiques, ils créent beaucoup d’occasions. Ils sont dangereux avec leurs milieux et les attaquants. On doit attendre de voir qui jouera avec Ben Yedder en attaque. Normalement, il y en a toujours 2, avec 3 milieux qui sont forts, fluides : Bagayoko, Golovin…il y a beaucoup de qualités. Pour nous, c’est vraiment nécessaire de défendre en étant très attentif pour protéger le but et avoir des occasions. Il ne faudra pas perdre de ballons faciles et avoir de la qualité. Ils ont trouvé une équipe. C’est un match très difficile.

Tuchel « Vous devez demander à Verratti et Marquinhos si c’était intéressant de courir. »

Le 4-2-3-1 intéressant ?

Vous devez demander à Verratti et Marquinhos si c’était intéressant de courir. Je pense qu’à ce niveau (Ligue des Champions) il faut plus de joueurs au milieu pour équilibrer l’équipe, pour couvrir les espaces. Là, j’ai pris cette décision car j’ai eu le sentiment que cela pouvait nous aider de faire un match plus fou, plus libre. On perdait trop de balles, car on n’était pas libres dans les têtes. Alors il fallait beaucoup courir après le ballon face à un bon Real Madrid. Jouer avec Neymar et les autres attaquants, l’idée était de donner la possibilité de façon plus risquée et ouverte. Mais c’était beaucoup et nous sommes heureux avec le nul.

Tuchel « On doit retrouver la façon de faire toujours ce qui est nécessaire, regagner notre rythme. »

Déçu par le milieu à 3 en première période ?

C’était difficile, ils ont perdu des ballons et c’était compliqué de récupérer les ballons car nous n’étions pas dans la meilleure structure. Il y avait trop de distance entre les joueurs. Donc il a manqué des automatismes pour trouver les joueurs où c’était nécessaire. Parfois, le problème c’était que les joueurs voulaient jouer et qu’il n’y avait pas forcément quelqu’un à cet endroit. Alors il faut chercher autre chose, tu perds du temps et donc le ballon. Et après la confiance. C’est bien ce genre de match pour s’améliorer et grandir. Il y a des erreurs, mais il y a des raisons et on doit en parler. Cela fait quelques matchs que l’on perd trop de ballons faciles. On doit retrouver la façon de faire toujours ce qui est nécessaire, regagner notre rythme.

Un déficit de mentalité qui me déçoit ?

Non, pas trop car le Real sait aussi mettre beaucoup de pression. C’est un des stades les plus difficiles du monde. La tension monte, c’est comme ça. Il ne faut pas faire une confusion entre mentalité et courage. On peut avoir l’impression que les joueurs ne donnent pas tout, mais en étant proche du terrain je peux assurer que mes joueurs donnent tout. Mais sur ce terrain il n’y a pas de temps pour réfléchir. Il faut être très fluide et on a perdu trop de ballons alors qu’il y avait des espaces. Il faut être très précis et ce n’était pas comme ça. On peut faire mieux. Mais c’est aussi une qualité de trouver des solutions pour obtenir un résultat dans un match où nous ne sommes pas au mieux.

Tuchel « on doit trouver des solutions pour avoir une équipe équilibrée offensivement et défensivement. »

Le choix des attaquants ?

Il faut faire des décisions difficiles. C’est comme ça. Mais de l’autre côté on doit trouver des solutions pour avoir une équipe équilibrée offensivement et défensivement. Je ne sais pas si on peut gagner un match avec 5 ou 6 attaquants. J’ai l’impression que beaucoup pensent que l’on peut jouer avec 4 attaquants. Mais je ne crois pas que ce soit possible face à des équipes très équilibrées. Ce n’est pas facile de gagner. Il faut construire et finir avec peu d’espaces. Il faut une bonne raison pour jouer ainsi.

Pourquoi Neymar s’est entraîné seul vendredi ?

Il a senti quelque chose après le match, alors on a contrôlé. Il a travaillé normalement ce samedi et il peut jouer.

Sarabia ?

C’est difficile pour lui d’avoir une place comme à Séville, il avait le statut de Di Maria pour nous ici. C’était un joueur-clef, toujours sur le terrain et on l’a acheté car il est capable de jouer avec la responsabilité. Mais il y a un autre rôle, il faut s’adapter au jeu et aux joueurs. Il a joué beaucoup de fois et il est super important pour nous, car il met beaucoup d’intensité contre et dans le jeu. Il a quelque chose qui manque dans notre jeu, car il met beaucoup d’énergie dans ses courses. Je suis très heureux qu’il ait marqué contre Madrid, parce qu’il l’a mérité. Il a manqué un peu de chance sur certains matchs. Il est super important.

Tuchel « C’est dur pour lui, car je sais que ce n’est pas un joueur comme les autres. »

Cavani déçu ?

Oui, mais vous ne pouvez pas me montrer un joueur dans mon vestiaire qui n’est pas déçu quand il ne joue pas. Il est super professionnel à l’entraînement, dans le groupe, dans le vestiaire. C’est dur pour lui, car je sais que ce n’est pas un joueur comme les autres. C’est une légende, le meilleur buteur, le Matador. Mais il a été blessé et Icardi a bien fait, Mbappé peut aussi jouer à ce poste. Le rôle de numéro 9 est peut-être celui avec la plus grosse concurrence dans notre équipe.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Club