Restez connectés avec nous

Club

Monaco/PSG – Tuchel évoque les progrès du PSG, quelques cas individuels et la VAR

Monaco/PSG - Tuchel évoque les progrès du PSG, quelques cas individuels et l'arbitrage vidéo

Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain, était en conférence de presse mercredi soir après la victoire 1-4 contre l’AS Monaco au Stade Louis II en match en retard de la 15e journée de Ligue 1. Un succès obtenu avec une meilleure performance que 3 jours plus tôt contre le même adversaire en clôture de la 20e journée de Ligue 1. Le coach allemand a donc été invité à commenter l’amélioration parisienne entre les deux matchs et le travail effectué.

« Les différences entre les deux matchs ?

On avait la possibilité de gagner dimanche. Mais on a ajusté des petites choses, des détails : la gestion des espaces, des pertes de balle et la couverture défensive de notre attaque. Là, c’était plus courageux, plus serré. Nous méritons de gagner.

Tuchel « Nous n’avions aucun doute sur nos capacités. »

On ne va pas parler du système ?

Ce n’est pas une question de structure. J’aime beaucoup la structure. Je suis un garçon structuré. On a besoin de ça pour attaquer et défendre, pour nous protéger. Le résultat de dimanche n’était pas dû au schéma (NDLR : le 4-4-2) mais à la gestion des risques. Nous n’avions aucun doute sur nos capacités.

Un objectif de reprendre de l’avance sur l’OM (8 points) ?

L’objectif est toujours de gagner. L’écart au classement, c’est l’effet secondaire. Je veux qu’on soit la meilleure équipe à chaque match. », propos de Tuchel relayés par Le Parisien.

Les « spécialistes » n’ont pas hésité à multiplier les critiques et inquiétudes après le match nul dimanche. On a eu le temps en 3 jours d’entendre plusieurs fois que le PSG devait probablement abandonner le 4-4-2 pour les grands matchs. Le coach parisien ne s’est pas embêté avec cela et a plutôt travaillé sur le potentiel de ce schéma très intéressant.

Ainsi, il y a eu une analyse pour améliorer le positionnement des joueurs afin de mieux couper un contre à la perte de balle ou former un meilleur bloc si l’adversaire parvient à garder le ballon. Et on a bien vu cette amélioration hier, avec aussi des joueurs qui étaient un peu plus en forme et agressifs. Il faut rester dans cette idée de vouloir faire mieux et gagner en équipe. Cela sur chaque match. C’est le meilleur moyen d’avancer et gagner.

Tuchel « Di Maria a été exceptionnel. »

Le coach allemand a ensuite été interrogé à propos des matchs réalisés par certains de ses joueurs.

« Les performances de Kurzawa, Dagba, Kimpembe et Kouassi ?

Nous étions obligés de changer trois joueurs (Marquinhos, Bernat et Meunier étaient absents). Layvin (Kurzawa), Colin (Dagba) ont réalisé de bonnes choses. Presko (Kimpembe) a apporté sa mentalité, sa capacité à défendre en avançant. Quant à Tanguy (Kouassi), il a apporté en taille. C’était nécessaire face à cet adversaire. Nous avons confiance en lui. Il a joué dimanche avec les moins de 19 ans et était peut-être un peu fatigué.

La prestation de Di Maria ?

Il a été exceptionnel en première période. Il a gagné beaucoup de duels, donné une passe décisive. Des fois, il donne trop et perd un peu la patience.

Tuchel « Navas donne de la confiance. »

Navas apporte une vraie garantie ?

Dans le management, oui, c’est plus clair. Il est numéro un. Sergio (Rico) est numéro deux. Keylor est un mec super cool, un gardien très fort. Il donne de la confiance. Nous sommes plus tranquilles. C’est un avantage de ne pas avoir à gérer la situation des gardiens. »

En effet, sans être parfaits, les remplaçants Kurzawa et Dagba ont réussi un bon match. C’est plus surprenant pour le premier, habitué aux difficultés. Mais il a su plutôt bien tenir son couloir. Kimpembe a lui signé un joli retour après sa blessure le 7 décembre dernier le Titi Kouassi confirme qu’il a un grand potentiel, même s’il a eu quelques loupés. Logique dans un match aussi intense et en étant possiblement fatigué. Des performances qui montrent à quel point le groupe du PSG est armé cette saison. Et des cadres ont aussi été particulièrement bons, comme Di Maria et Navas. Le premier a eu quelques ratés, mais surtout une activité phénoménale et une superbe passe décisive sur l’ouverture du score. Navas a raté sa sortie en fin de match, mais a fait des arrêts de haut niveau et décisif avant cela. Il est le numéro 1 qui peut aider le PSG à progresser en Europe. Surtout que ses performances permettent de ne pas se poser de question sur une concurrence. C’est au moins un point de sérénité à Paris.

Tuchel « Ce n’est pas sûr à 100 % et ça peut décider d’un match. »

Enfin, Tuchel a été à invité à s’exprimer à propos de l’assistance vidéo, qui s’est illustrée avec notamment les 3 minutes d’attente sur le premier but de Kylian Mbappé (attaquant de 21 ans).

« On a parlé de cette chose avec l’UEFA. Tout le monde a le même avis : la règle est juste mais le système est manuel. Ça veut dire qu’il y a des différences possibles (entre les matchs et les actions) car la ligne du hors-jeu est placée avec la main sur les images. Ce n’est pas sûr à 100 % et ça peut décider d’un match. On aimerait que la ligne soit plus large pour éviter les erreurs, prendre des décisions plus rapides et donner l’avantage aux attaquants. »

L’assistance vidéo peut bien sûr être utile et l’a déjà été plusieurs fois. Comme hier sur le but de Pablo Sarabia (milieu offensif/ailier de 27 ans), que l’arbitre sur le terrain avait annulé pour un hors-jeu. Mais il y a encore des progrès à faire pour éviter les contestations. Notamment sur le temps pour prendre une décision. Il faudrait bien définir son utilisation, qui devait servir pour les « erreurs manifestes » et non chaque détail. Même si on comprend l’envie de justice. Il faudrait en tout cas réussir à aller un peu plus vite.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Club