Restez connectés avec nous

Anciens

Moutier : «Paris, plus Donetsk que Barça»

Jean-Michel Moutier, ancien directeur sportif du PSG, garde un œil avisé sur le nouveau Paris Saint-Germain. Et selon lui, le club de la capitale est en train de perdre toute son identité et il se dit de moins en moins emballé par la présence des Qataris à la tête du club.

« C’est un peu tôt pour faire un premier bilan, nous jugerons dans plusieurs années. Toutefois, au début, je trouvais que c’était une bonne chose que les Qataris investissent au PSG. Je trouve cependant aujourd’hui que le club ne devrait plus s’appeler le PSG ! Ils ont détruit les racines, ils font un recrutement à plus de 80 % à l’étranger, oubliant de faire vivre la Ligue 1 et de donner de la valeur au championnat de France. Un championnat qu’ils sont partis pour dominer plusieurs saisons. Attention, je ne critique pas la présence des Qataris et de Leonardo, je critique la façon dont ils agissent. C’est flou, imprécis, cela manque d’élégance, comme pour Antoine (Kombouaré, ndlr), a déclaré Moutier dans Sportmag, lui qui estime que les Qataris sont arrivés au PSG pour leur propre intérêt. Ils ne font jamais rien au hasard, c’est vrai. S’ils ont repris le PSG, c’est parce que derrière, ils veulent développer Al Jazeera, et puis Paris, c’est un nom. Les Qataris tissent leur toile un peu partout, je pense qu’ils vont aller au Stade de France dans la mesure où, nous l’avons vu il y a un mois, un mois et demi, beaucoup de personnes issues des communes autour du Stade de France sont allées au Qatar, où l’Emir a donné des bourses pour des projets. Tout est lié, ce sont des businessmen, ils tissent leur toile

Et concernant le côté sportif, l’ancien dirigeant parisien ne se montre pas plus optimiste en affirmant que le PSG ne pourra jamais devenir un grand club européen à cause du niveau de la Ligue 1. Cependant, les Parisiens devraient réussir à l’échelle nationale. « Il y a un effectif assez complet. Il ne leur reste que 18 matches de championnat (14 en fait) et trois rencontres de Coupe de France, car sans faire un affront à Sablé… Paris a la possibilité voire le devoir d’aller au bout. Sur le marché, avec les « gaufres » qu’ils se sont pris, il ne reste qu’un bon coup possible, Tevez. Autrement, je ne pense pas qu’il faille à tout prix se renforcer. Enfin, c’est leur problème. Il faudrait trouver la perle rare pour préparer la saison prochaine. (…) C’est surtout que les grands joueurs, vous ne les recrutez pas au mercato d’hiver ! C’est de la poudre aux yeux. Les grands joueurs auront de l’argent partout. Les gars de Manchester, du Real Madrid, de Barcelone, s’ils décident de venir à Paris, c’est soit qu’ils sont en fin de carrière, soit qu’ils ne jouent pas dans leur club. Aujourd’hui, la Ligue 1 n’est pas attirante. Sans faire offense aux dirigeants, le PSG est plus près du Shakhtar Donetsk que de Barcelone. Eux aussi ont tous les moyens pour attirer de grands joueurs, mais ces derniers préfèrent avoir un palmarès, plutôt que d’aller dans un championnat qui n’est pas encore reconnu », a lâché Moutier, toujours le premier à critiquer le PSG depuis l’arrivée de Leonardo et des propriétaires qataris après ne pas avoir reçu de proposition pour intégrer le nouvel organigramme.

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens