Restez connectés avec nous
Nantes/PSG - Tuchel évoque Kean, Kehrer, le calendrier, les blessés, le jeu et les jeunes
©Iconsport

Club

Nantes/PSG – Tuchel évoque Kean, Kehrer, le calendrier, les blessés, le jeu et les jeunes

Samedi, dans le cadre de la 9e journée de Ligue 1 2020-2021, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera Nantes (15e) au Stade de la Beaujoire (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Canal+). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Thomas Tuchel a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer Moise Kean (attaquant de 20 ans), Thilo Kehrer (défenseur de 24 ans), les difficultés face au calendrier, le retour des blessés, les critiques sur le jeu et les jeunes parisiens. Retrouvez ici le point sur le groupe.

Tuchel “Kean doit absolument continuer comme ça, à donner cela.”

J’ai découvert Kean quand il est arrivé, j’ai pu apprendre le connaître, comment ça se passe ?

C’est très facile, car la meilleure chose pour être intégré pour un attaquant est de marquer. Il l’a fait, ça aide beaucoup. Pour moi, le plus important est qu’il continue de mettre de l’intensité. Il a une capacité physique qui a une influence dans notre jeu. Il doit absolument continuer comme ça, à donner cela, d’amener des duels avec les défenseurs. Le défi est de continuer.

Surpris par son intégration rapide ? Quelle est sa meilleure position ? Avec 2 ou 3 attaquants ?

2e attaquant, c’est peut-être son meilleur poste. Mais il peut aussi jouer à 3 à tous les postes, gauche, droite ou milieu.

Tuchel “Kehrer a été un joueur-clef l’année dernière.”

Danilo/Kimpembe en défense, ou Kehrer doit jouer ?

Vous savez combien il a fait d’entraînement avant de jouer ? Un seul. On prend des risques. Dans chaque club, il y a des concurrents. Thilo Kehrer est un concurrent pour Florenzi et Danilo. On a besoin de qualité sur tous les postes. On a besoin de sa capacité physique, sa vitesse, sa force pour gagner des duels. Il a été un joueur-clef l’année dernière. Il a été absent longtemps. On a besoin de chaque joueur de qualité. On a quelques joueurs qui jouent alors qu’ils ont peu d’entraînement, il y a un risque mais on doit gérer. On joue tous les 3 jours, on a besoin de tous les joueurs.

Tuchel “On va tuer les joueurs à force.”

Comment gérer le calendrier ?

On va tuer les joueurs à force. Il y a une relation entre préparation, repos et performance. On attend beaucoup des meilleurs joueurs, avec leurs sélections aussi, ils ont les voyages, c’est trop. Ils n’ont pas de phase pour se reposer ou se préparer. Il n’y a pas de secret. Pour éviter les blessures et avoir des performances, il faut de la préparation. Sinon, tous les joueurs sont fragiles. On essaye de trouver des solutions.

Nous sommes rentrés hier après la nuit, aujourd’hui nous sommes 2 jours après le match. C’est le plus risqué, donc on ne fait presque rien et demain on prend l’avion pour jouer un match en Ligue 1. En ce moment, on perd un joueur par match. Et ce n’est pas seulement notre club. Si on continue comme ça, il n’y aura plus de joueur.

Si j’espère que Neymar ne joue pas pendant la trêve ?

Je pense que ce n’est pas possible qu’il joue. Le mieux serait qu’il joue parce qu’il n’est pas blessé. Mais pour moi l’information est qu’il revient après la trêve.

Tuchel “J’espère vraiment qu’Icardi et Paredes seront à l’entraînement lundi.”

Des retours contre Leipzig ?

Peut-être, mais dans ce cas il faut accepter qu’il aura eu seulement 1 entraînement. Il ne sera pas forcément vraiment prêt. Mais il faudra peut-être qu’il joue, alors on est encore dans le cercle pour prendre des risques. J’espère vraiment qu’Icardi et Paredes seront à l’entraînement lundi. Pour Verratti, cela sera un peu plus long. Draxler, c’est minimum 4 semaines.

Comment on vit le confinement ? Cela change quelque chose ?

Bien sûr que cela change la vie. Nous ne sommes pas seulement des joueurs ou entraîneurs, nous sommes aussi des humains. Cela a une influence. Nous sommes inquiets, comme tout le monde. On doit s’adapter à toutes les règles, on doit le faire tous ensemble. On accepte. Ici, on a beaucoup de tests. C’est presque une habitude d’avoir quelque chose dans mon nez (rires). Mais cela ne change pas trop aujourd’hui, car on a été strict déjà.

Cette fois nous continuons à jouer, on a une responsabilité de divertir ?

Je comprends cette situation et c’est un privilège pour moi de continuer à travailler dans cette profession que j’aime beaucoup. Mais ce n’est pas ma responsabilité, je n’ai pas décidé. S’il est décidé demain que l’on ne joue pas, on ne joue pas.

Tuchel “A la veille du match, je n’ai aucune idée de qui peut jouer.”

Il y a encore des critiques sur le niveau de jeu malgré les victoires ? Comment changer la situation ?

On essaye chaque jour, mais il y a des phases où les choses sont plus difficiles et nous sommes dedans. J’ai parlé des raisons. Mais okay. Si on veut me dire que ce sont des excuses, on ne peut pas convaincre tout le monde. On ne peut que dire ce que l’on pense. Maintenant, on doit retrouver notre meilleure façon de jouer, c’est clair. Je suis absolument d’accord.

Ce ne sont pas les matchs les plus spectaculaires, au meilleur niveau. Mais il y a des choses positives et nous sommes capables de gagner. Je peux dire que l’on va pousser, on ne va jamais arrêter d’essayer de s’améliorer. On doit aussi s’adapter à la situation. A la veille du match, je n’ai aucune idée de qui peut jouer. C’est difficile de vraiment trouver un déclic pour trouver le meilleur jeu.

Tuchel “Il faut combattre pour chaque minute dans un club et une équipe comme ça.”

Les critères pour choisir les jeunes qui peuvent être lancés ? Ruiz-Atil et Fadiga pourraient avoir de la place ?

S’il y a des occasions, les jeunes doivent les prendre. Les critères sont faciles : la qualité et la mentalité. Est-ce qu’ils veulent vraiment, vraiment, vraiment ? Ou est-ce qu’ils attendent seulement. C’est la différence. Il y a beaucoup d’occasions, mais attendre n’est jamais suffisant. Il faut combattre pour chaque minute dans un club et une équipe comme ça. Il y a de grandes attentes. C’est le plus important. Ce n’est pas difficile pour eux de se montrer, car ils sont à l’entraînement alors que des joueurs se reposent. S’ils ont l’occasion, il faut montrer.

Retrouvez ci-dessous notre dernier Podcast : Istanbul BB/PSG : Tuchel se perd, le poste de Marquinhos, Kean important

 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club