Restez connectés avec nous
Nasser Al Khelaifi ne veut pas répondre à Aulas

Club

Nasser : « Des stars ? Pourquoi pas ? »

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, a accordé une longue interview à France Football. Le patron de QSI a évoqué tous les sujets comme le championnat, l’argent dépensé depuis l’été dernier, les objectifs pour le prochain mercato et le futur du Parc des Princes.

Les dirigeants du PSG ne cessent de voir grand pour le futur du club mais avant cela, il faut se concentrer sur l’actuelle saison et le possible titre de champion de France. Un objectif primordial qui ne sera pas simple à atteindre selon Nasser Al-Khelaïfi. « Rien n’est jamais acquis en football. Mais on va se battre. Je crois en mon équipe. Je suis sur qu’elle est capable de remporter le championnat, a déclaré le dirigeant qatari qui n’est pas forcément surpris par le niveau de jeu affiché cette saison par Montpellier, actuel leader de Ligue 1. Montpellier n’est pas une aussi grande ville que Paris, certes, mais ce n’est pas aussi étonnant de retrouver cette équipe aussi haut, car les joueurs évoluent ensemble depuis quatre ou cinq ans. Nous, on a recruté trois joueurs en janvier, après en avoir déjà acheté sept l’été dernier. On construit une nouvelle équipe. Mais ce n’est pas parce que vous achetez des joueurs que vous allez avoir immédiatement une grande équipe. Ce n’est pas si simple. (…) Je suis très satisfait de ce que nous avons fait. On voulait être tout en haut, on y est. Qu’espérer de plus ? »

Et pour atteindre tous se objectifs, le PSG a dû dépenser beaucoup d’argent pour renforcer son équipe. Un passage obligé selon le patron de QSI.« Pour pouvoir bâtir une grande équipe, vous devez, à la base, posséder des joueurs capables de jouer les uns avec les autres. Je prends souvent l’exemple d’une sélection nationale, qui rassemble des joueurs de clubs différents. Ces joueurs-là ont beau être les meilleurs à leur poste, s’ils ne sont pas complémentaires, s’ils n’arrivent pas à se comprendre sur le terrain, leur équipe ne remportera aucun succès. »

Des dépenses qui ont d’ailleurs pu choquer en France, comme l’ont montré certains politiques lorsque les sommes des transferts ou de salaires ont été dévoilées dans la presse.  « Je peux le comprendre. Mais ce n’est pas une question d’argent. Nous avons un projet. On sait ce qu’on fait, on sait comment investir notre argent. Je suis très fier d’une chose, tous les transferts qu’on a réalisés ont été au prix du marché, et même parfois moins ! Franchement, on n’a pratiqué aucune surenchère. Tous nos joueurs ont couté moins cher que leur valeur réelle. C’est important, ce n’est pas parce qu’on est le Qatar qu’on va dépenser n’importe comment, a assuré Al-Khelaïfi, qui affirme donc que le PSG ne jette pas l’argent par les fenêtres et que chaque investissement est durement réfléchi. En tout cas, une chose est sûre, le budget n’est pas illimité. Absolument pas. On n’est pas no limit. »

De toute manière, même en étant le club le plus riche du monde, rien n’est garanti concernant les transferts et cela s’est vu l’été dernier, lorsque le PSG n’a pas pu se payer les services d’un attaquant de classe internationale. Parfois, le marché est très fermé et ni l’argent, ni l’attractivité du club sont à remettre en cause. « Aucun n’a dit non, en réalité, Pato, c’est son club qui l’a retenu. Tevez, on n’est pas tombés d’accord, mais il voulait venir. Et Beckham, il aurait adoré, mais il n’est pas venir pour des raisons familiales. Lui revait de venir, je vous le promets. C’est un chic type, un très bon joueur que n’importe quel entraineur voudrait avoir. Cela ne s’est pas fait, tant pis, mais rien ne dit qu’ils ne viendront pas dans le futur, qui sait ? », s’est demandé le président du PSG, qui voit bien des stars arriver au PSG l’été prochainPourquoi pas ? Ca, je ne peux pas le garantir, mais on aura de bons joueurs, c’est certain. Aujourd’hui, on a déjà une grande équipe et de grands joueurs. Je crois beaucoup en eux, et je pense qu’ils ont tout pour atteindre notre objectif d’être champion. »

Enfin, Nasser Al-Khelaïfi a évoqué le sujet sensible du Parc des Princes en affirmant que le PSG allait continuer à évoluer dans son enceinte mythique. « Le Parc, c’est notre stade.  Aujourd’hui, on joue au Parc des Princes. Demain, on jouera encore au Parc. C’est le stade historique du PSG. Jean-Claude Blanc est chargé de renégocier l’agrément pour le Parc. On voit grand pour le club et, pour cela, on doit disposer d’un grand stade, d’un beau stade. C’est le travail de Jean-Claude Blanc, c’est lui qui s’occupe de ce dossier. Il sait ce qu’il a à faire. Il est en pleine discussion. Dès qu’on sera parvenus à un accord, on fera une annonce. Mais nous voulons rester au Parc, bien sur, c’est la maison du PSG », a-t-il conclu, afin de rassurer les supporters.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club