Restez connectés avec nous

Club

Nene : « J’ai toujours eu envie de rester »

Publicités

Après un été lors duquel il a souvent été annoncé sur le départ, Nene est bien parti pour évoluer une saison de plus au PSG. Le N°10 parisien s’est exprimé sur le choix de ses dirigeants de ne pas le prolonger.

« Il se passe des choses. Après, chacun a son idée. Moi, j’étais tranquille et j’ai continué à travailler. Je n’ai rien dit et pourtant beaucoup de choses ont été dites sur moi. Des joueurs restent, d’autres partent et certains ne savent pas de quoi sera fait leur avenir. Cela fait partie du métier. Je pensais que ça se passerait différemment… C’est tout. Déçu ? Non, c’est professionnel. Ce sont des chemins différents. Il n’y a pas de place pour l’affectif. J’ai déjà connu cela au Brésil. (…) Le club a beaucoup changé. Il y a eu une transition et ils ont d’autres idées. Les supporteurs sont toujours derrière moi et ça me touche beaucoup. Eux, ils voient ce que j’ai fait pour le club. Tout le monde le voit, a déclaré le milieu offensif brésilien dans Le Parisien, lui qui aimerait toujours prolonger au PSG. Ici tout est possible (rires) ! Si je continue à faire les choses bien cette saison, c’est une possibilité. En ce qui me concerne, bien sûr que j’ai envie de continuer ici la saison prochaine. (…) J’ai toujours eu envie de rester et je n’ai pas changé d’avis. Mais, compte tenu de la situation, s’il y avait eu une bonne offre, on aurait discuté. Quand on n’a qu’un an de contrat, on veut prolonger pour être tranquille dans sa tête et bien travailler. Ça ne se passe pas toujours comme prévu… Mais je ne suis pas perturbé et je bosse. »

Et s’il se trouve dans cette situation aujourd’hui, c’est peut-être à cause de sa bouderie à Nancy la saison dernière, après avoir été laissé sur le banc des remplaçants par Carlo Ancelotti. « Je n’en sais rien, peut-être. Cette affaire a pris des proportions qu’elle ne devait pas prendre. Cette maladresse, ils ne vont pas me la reprocher tout le temps. Je n’ai pas eu une bonne attitude, je me suis excusé. C’est vraiment dommage, car ce n’est pas juste, a estimé Nene, qui avoue toutefois son côté boudeur. Tout à fait. Et je ne vais pas changer. Après, je dois savoir équilibrer les choses. Les gens doivent retenir que je fais mon travail. Je ne suis pas parfait et je sais que j’ai des choses à apprendre sur moi-même. »

Désormais pleinement concentré sur sa nouvelle saison au PSG, le meilleur buteur du PSG la saison dernière sait qu’il faudra encore du temps pour former une véritable équipe. « On ne repart pas de zéro, mais il y a encore eu beaucoup de changements. On savait que ce ne serait pas facile au début, qu’on manquerait d’automatismes. C’était la même chose la saison dernière. Mais ça ne doit pas être une excuse, on doit gagner quand même. L’équipe doit jouer plus compact. Les trois de devant ne vont pas pouvoir tout faire seuls. Une fois qu’on aura trouvé l’équilibre, ça ira, a assuré Nene, qui ne vit pas mal le fait de ne pas être la star de l’équipe suite à l’arrivée de Zlatan Ibrahimovic. Ça ne me dérange pas. La saison dernière, c’était déjà la même chose avec Javier (Pastore) et j’ai continué à faire mon travail et à bien le faire. Je préfère même, car comme cela j’ai moins de pression et sur le terrain les adversaires me surveillent moins. L’accrochage avec Ibra ? Ça peut arriver. Ce n’est pas la première fois ni la dernière. On est tous les deux des compétiteurs, ça veut dire que l’on est concerné par notre travail. Il n’y a aucun problème pour moi. C’est arrivé avec Zlatan, mais il n’y a pas de problème entre lui et moi… Il y a eu un tacle, comme il y en a eu beaucoup avec d’autres joueurs qui n’ont rien dit. Tout le monde veut se montrer davantage aux entraînements. »

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club