Club

Nene : « Je peux encore progresser »

Publie le 16/01/2012 a 19:55



  • Exceptionnel samedi contre Toulouse, avec un doublé à la clé, Nene n’en finit plus d’impressionner sous le maillot parisien. Contrairement à la saison dernière, le milieu offensif brésilien ne connaît pas de coup de mou et continue d’apporter énormément à l’équipe. Pour France Football, il s’est confié sur sa situation actuelle, celle du PSG, et les changements apportés par Carlo Ancelotti.

    Si certains avaient peur de voir Nene être freiné par le froid hivernal, qu’ils se rassurent, rien ne l’arrête cette saison. Le milieu de terrain brésilien a gagné en régularité et se montre forcément satisfait par ses performances. « C’est bien, je suis content de pouvoir montrer mon niveau et d’être régulier. Je continue sur la lancée de la saison passée, en fait. Je donne toujours mon maximum et j’essaie d’être chiant pour les défenseurs adverses, a-t-il confié, avant de s’exprimer sur les bienfaits du nouveau système de jeu instauré par Carlo Ancelotti, qui lui permet d’avoir plus de liberté sur le terrain. Parfois il faut aider défensivement, mais c’est vrai que j’ai un peu plus de liberté. Comme je ne reste pas fixé sur le côté gauche, c’est plus dur pour l’adversaire. En plus, devant, on peut permuter beaucoup. Au début, comme il n’y avait pas de véritable avant-centre, c’est moi qui occupais l’axe, mais le coach avait dit qu’on pouvait tourner. Ce n’était pas la première fois que je jouais en pointe, mais ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps ! La dernière fois, c’était à Palmeiras, au Brésil. C’est dur devant ! Mais Kévin (Gameiro) va revenir.»

    Et grâce aux nombreux joueurs talentueux présents dans l’équipe cette saison, Nene ne se sent pas obligé de finir les actions et se montre donc beaucoup plus altruiste, comme en témoigne le grand nombre de centres adressés depuis le début de la saison. « Déjà, la saison passée, je centrais beaucoup. Cette année, comme on a plus de meneurs de jeu, c’était une manière de s’adapter aux nouveaux. J’ai suivi les consignes du coach (Antoine Kombouaré), qui disait aux quatre joueurs de devant de lâcher la balle, en sachant qu’on est parfois amené à dribbler. Je suis très content de continuer à m’améliorer. Et je sais que je peux encore progresser.»

    Et s’il veut continuer à s’améliorer, nul doute que les conseils de Carlo Ancelotti devraient être précieux. D’ailleurs, depuis l’arrivée du technicien italien, beaucoup de choses ont changé selon lui. « Le schéma tactique, d’abord, avec le fameux sapin de Noël (4-3-2-1). Et puis les entraînements sont différents : plus courts, mais plus intenses. Il nous parle beaucoup pour expliquer au maximum ce qu’il veut, avant le match, après le match. Il souhaite qu’on intègre au plus vite son système, a déclaré le N°10 parisien, qui a toujours soutenu Antoine Kombouaré et qui avoue que tout ce qui s’est dit lors de la première moitié de saison n’a pas été simple à vivre pour toute l’équipe, même si pour lui, cela n’a eu aucune influence sur les résultats. Ce n’était pas facile pour le groupe et pour Antoine. On savait que c’était un peu compliqué pour lui. Mais notre travail, c’est de se consacrer au terrain et de faire du mieux possible. Après, je ne pense pas que tout cela explique la mauvaise passe qu’on a connue (trois défaites de rang, toutes compétitions confondues entre fin novembre et début décembre). Et puis, on a fini champion d’automne. C’est ce qui compte avant tout.»

    Publie le 16/01/2012 a 19:55

    Nene : « Je peux encore progresser »

    Exceptionnel samedi contre Toulouse, avec un doublé à la clé, Nene n’en finit plus d’impressionner sous le maillot parisien. Contrairement à la saison dernière, le milieu offensif brésilien ne connaît pas de coup de mou et continue d’apporter énormément à l’équipe. Pour France Football, il s’est confié sur sa situation actuelle, celle du PSG, et les changements apportés par Carlo Ancelotti.

    Si certains avaient peur de voir Nene être freiné par le froid hivernal, qu’ils se rassurent, rien ne l’arrête cette saison. Le milieu de terrain brésilien a gagné en régularité et se montre forcément satisfait par ses performances. « C’est bien, je suis content de pouvoir montrer mon niveau et d’être régulier. Je continue sur la lancée de la saison passée, en fait. Je donne toujours mon maximum et j’essaie d’être chiant pour les défenseurs adverses, a-t-il confié, avant de s’exprimer sur les bienfaits du nouveau système de jeu instauré par Carlo Ancelotti, qui lui permet d’avoir plus de liberté sur le terrain. Parfois il faut aider défensivement, mais c’est vrai que j’ai un peu plus de liberté. Comme je ne reste pas fixé sur le côté gauche, c’est plus dur pour l’adversaire. En plus, devant, on peut permuter beaucoup. Au début, comme il n’y avait pas de véritable avant-centre, c’est moi qui occupais l’axe, mais le coach avait dit qu’on pouvait tourner. Ce n’était pas la première fois que je jouais en pointe, mais ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps ! La dernière fois, c’était à Palmeiras, au Brésil. C’est dur devant ! Mais Kévin (Gameiro) va revenir.»

    Et grâce aux nombreux joueurs talentueux présents dans l’équipe cette saison, Nene ne se sent pas obligé de finir les actions et se montre donc beaucoup plus altruiste, comme en témoigne le grand nombre de centres adressés depuis le début de la saison. « Déjà, la saison passée, je centrais beaucoup. Cette année, comme on a plus de meneurs de jeu, c’était une manière de s’adapter aux nouveaux. J’ai suivi les consignes du coach (Antoine Kombouaré), qui disait aux quatre joueurs de devant de lâcher la balle, en sachant qu’on est parfois amené à dribbler. Je suis très content de continuer à m’améliorer. Et je sais que je peux encore progresser.»

    Et s’il veut continuer à s’améliorer, nul doute que les conseils de Carlo Ancelotti devraient être précieux. D’ailleurs, depuis l’arrivée du technicien italien, beaucoup de choses ont changé selon lui. « Le schéma tactique, d’abord, avec le fameux sapin de Noël (4-3-2-1). Et puis les entraînements sont différents : plus courts, mais plus intenses. Il nous parle beaucoup pour expliquer au maximum ce qu’il veut, avant le match, après le match. Il souhaite qu’on intègre au plus vite son système, a déclaré le N°10 parisien, qui a toujours soutenu Antoine Kombouaré et qui avoue que tout ce qui s’est dit lors de la première moitié de saison n’a pas été simple à vivre pour toute l’équipe, même si pour lui, cela n’a eu aucune influence sur les résultats. Ce n’était pas facile pour le groupe et pour Antoine. On savait que c’était un peu compliqué pour lui. Mais notre travail, c’est de se consacrer au terrain et de faire du mieux possible. Après, je ne pense pas que tout cela explique la mauvaise passe qu’on a connue (trois défaites de rang, toutes compétitions confondues entre fin novembre et début décembre). Et puis, on a fini champion d’automne. C’est ce qui compte avant tout.»




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article :
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • lilo

      respect nichon

    • Whitewidow

      Il est tout simplement le meilleur joueur de la ligue 1, dommage pour l équipe de France

    • nenemania

      Moi je penses que cette année, il y goutera a la séléçao …quasiment sûr! J’en serais évidemment certain si …j’étais le sélectionneur du Brésil !

      • Inaya60

        vous allez un peu trop loin j’pense pas qu’il sera en seleçao, à son âge et ds la mesure ou ils préparent la coupe du monde 2014, ils ont pas réellement besoin de lui…

        • Cena75

          Ben, quoi il aura 33 ans, s’il reste à ce niveau là, à 33 ans qui n’est pas si vieux, ça peux le faire x)
          Mais le problème est que le Brésil privilégie les jeunes.
          Mais bon, Nénê c’est un peu comme Ronaldinho, leurs talents, ils l’auront jusqu’à leurs 40 piges.

    • bymuss93

      La quiche de Menenez ne comprend toujours rien au foot !!! Néné est « fameux » avec Paris pour une raison qui est pour moi simple, il aime le club et les supporters !!! Il se dépouille mais quand il n’est pas en réussite et c’est ça qui nous rend fier au Parc !!! Quand il a marqué samedi et qu’il est venu devant nous, on peut juste dire que c’est pour ce genre d’artistes que l’on vient au stade !! (Hazard, t’es où ma gueule !!!?? Je sais pas moi….mais ça sent la « Quaresma » cette affaire lilloise !!! mdrr!!!) 

      • bymuss93

        « même » et non « mais » (dsl pr la coquille !!)

    • donivan75

      Henrik Mkhitaryan

      • Ano

        sa veut dire quoi 

        • Senzu Shi

          Lol tu m’étonnes ^^ J’ai regardé sur Google du coup, c’est un jeune attaquant arménien de 22 ans du shaktar donetsk, je peux pas t’en dire plus lol.

    • tropfort

      il mériterait au moins une selection il le mérite notre néné 
      au fait bon néné 2012 a tous les parisiens loooooool

    • Magic-92

      Te quiero néné

      • Ano

        lol

    • ?qui est ce?

      nene tu merite la seleçao, il ne sera pas pris a cause de l’age dommage :(

      • Niks

        Il est tou simplement énorme

        • ?qui est ce?

          ouai, c’est pour ça qu’il merite la seleçao 

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    1 day ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Nene : « Je peux encore progresser »

    <Club , Interviews

    Exceptionnel samedi contre Toulouse, avec un doublé à la clé, Nene n’en finit plus d’impressionner sous le maillot parisien. Contrairement à la saison dernière, le milieu offensif brésilien ne connaît pas de coup de mou et continue d’apporter énormément à l’équipe. Pour France Football, il s’est confié sur sa situation actuelle, celle du PSG, et les changements apportés par Carlo Ancelotti.

    Si certains avaient peur de voir Nene être freiné par le froid hivernal, qu’ils se rassurent, rien ne l’arrête cette saison. Le milieu de terrain brésilien a gagné en régularité et se montre forcément satisfait par ses performances. « C’est bien, je suis content de pouvoir montrer mon niveau et d’être régulier. Je continue sur la lancée de la saison passée, en fait. Je donne toujours mon maximum et j’essaie d’être chiant pour les défenseurs adverses, a-t-il confié, avant de s’exprimer sur les bienfaits du nouveau système de jeu instauré par Carlo Ancelotti, qui lui permet d’avoir plus de liberté sur le terrain. Parfois il faut aider défensivement, mais c’est vrai que j’ai un peu plus de liberté. Comme je ne reste pas fixé sur le côté gauche, c’est plus dur pour l’adversaire. En plus, devant, on peut permuter beaucoup. Au début, comme il n’y avait pas de véritable avant-centre, c’est moi qui occupais l’axe, mais le coach avait dit qu’on pouvait tourner. Ce n’était pas la première fois que je jouais en pointe, mais ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps ! La dernière fois, c’était à Palmeiras, au Brésil. C’est dur devant ! Mais Kévin (Gameiro) va revenir.»

    Et grâce aux nombreux joueurs talentueux présents dans l’équipe cette saison, Nene ne se sent pas obligé de finir les actions et se montre donc beaucoup plus altruiste, comme en témoigne le grand nombre de centres adressés depuis le début de la saison. « Déjà, la saison passée, je centrais beaucoup. Cette année, comme on a plus de meneurs de jeu, c’était une manière de s’adapter aux nouveaux. J’ai suivi les consignes du coach (Antoine Kombouaré), qui disait aux quatre joueurs de devant de lâcher la balle, en sachant qu’on est parfois amené à dribbler. Je suis très content de continuer à m’améliorer. Et je sais que je peux encore progresser.»

    Et s’il veut continuer à s’améliorer, nul doute que les conseils de Carlo Ancelotti devraient être précieux. D’ailleurs, depuis l’arrivée du technicien italien, beaucoup de choses ont changé selon lui. « Le schéma tactique, d’abord, avec le fameux sapin de Noël (4-3-2-1). Et puis les entraînements sont différents : plus courts, mais plus intenses. Il nous parle beaucoup pour expliquer au maximum ce qu’il veut, avant le match, après le match. Il souhaite qu’on intègre au plus vite son système, a déclaré le N°10 parisien, qui a toujours soutenu Antoine Kombouaré et qui avoue que tout ce qui s’est dit lors de la première moitié de saison n’a pas été simple à vivre pour toute l’équipe, même si pour lui, cela n’a eu aucune influence sur les résultats. Ce n’était pas facile pour le groupe et pour Antoine. On savait que c’était un peu compliqué pour lui. Mais notre travail, c’est de se consacrer au terrain et de faire du mieux possible. Après, je ne pense pas que tout cela explique la mauvaise passe qu’on a connue (trois défaites de rang, toutes compétitions confondues entre fin novembre et début décembre). Et puis, on a fini champion d’automne. C’est ce qui compte avant tout.»

    By
    @
    OTER ?>