Restez connectés avec nous

Club

Nick Broad non remplacé, Sakho pardonné

Il y a déjà trois semaines, Nick Broard, le performance manager du PSG, nous quittait. Un grand professionnel et un homme très respecté qui ne sera pas remplacé.

C’est en tout cas ce qu’a fait savoir Carlo Ancelotti, qui estime que personne ne pourra reprendre en main le travail déjà effectué par son ami anglais. « Sans lui, le travail va être plus difficile. C’était un professionnel fantastique. Aujourd’hui il n’y a personne que l’on puisse mettre à sa place. Il avait mis en place au Camp des Loges toute une technologie. Si on la changeait, on perdrait tous les acquis que nous avons. C’est impossible », a expliqué l’entraîneur du PSG, qui était très ému après le décès du nutritionniste du club.

Une grande tristesse qui a également touché Mamadou Sakho, dernière personne à avoir vu Nick Broad avant son décès. Le jeune défenseur avait d’ailleurs prévu de se déplacer à Londres pour assister aux obsèques d’un homme dont il était très proche mais un évènement imprévu l’en a empêché. En effet, contrairement à ce qui a pu se dire ces dernières semaines, Sakho n’a pas choisi de ne pas se rendre dans la capitale londonienne. Peu avant le décollage de l’avion, sa femme a été victime de fortes contractions et le staff du PSG a donc invité l’international français à se rendre à son domicile pour la conduire à la maternité, nous apprend L’Equipe. Il s’agissait bien évidemment des prémices de la naissance de la petite Aïda, mise au monde pas plus tard qu’hier. C’est donc tout naturellement que Sakho a rejoint ses coéquipiers le soir-même pour assister aux concert des Enfoirés, à Bercy. Et quoiqu’il en soit, Carlo Ancelotti n’avait aucunement forcé ses joueurs à se rendre aux obsèques. « Ce n’était pas un problème. Avant Londres, le corps de Nick est resté à Saint-Germain trois jours. Tous les joueurs l’ont vu. On leur avait simplement donné la possibilité d’y aller en plus, s’ils le voulaient », a expliqué le technicien italien. Pour rappel, seuls Ronan Le Crom, Alphonse Areola et Zoumana Camara s’étaient envolés vers Londres pour rendre un dernier hommage à Nick Broad.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club