Adversaires

Obraniak : « La pression est sur eux »

Publie le 25/08/2012 a 14:19



  • En recrutant Ludovic Obraniak à Lille au mois de janvier dernier, Bordeaux a « flairé » le bon coup. Aujourd’hui, l’international polonais est l’un des joueurs les plus important de l’équipe girondine.

    Après avoir joué deux matches en l’espace de cinq jours, il ne s’attend pas à une partie de plaisir au Parc des Princes. « Le PSG est une équipe athlétique qui va nous imposer un défi physique. Ils sont en difficulté, donc on s’attend à un match compliqué. Le PSG, c’est une grande équipe et le champion annoncé, mais ce n’est pas pour cela que l’on doit leur faciliter les choses non plus. C’est toujours plaisant de jouer contre des joueurs de niveau mondial et c’est le genre de match que l’on apprécie particulièrement. J’ai hâte de disputer ce match pour voir comment on se situe par rapport à notre début de saison et cette équipe censée être championne de France. Ça arrive tôt mais ça va nous permettre d’envisager le futur avec plus de clairvoyance », a-t-il commenté en conférence de presse.

    Malgré la fatigue accumulée par les hommes de Francis Gillot, Obraniak estime que son équipe possède une carte à jouer face aux Rouge et Bleu. « Je pense toutefois que l’on préserve toutes nos chances pour faire un résultat là-bas. En plus, c’est une pelouse qui réussit aux Girondins. L’atmosphère du Parc des Princes, elle crée quelque chose de spécial, avec une ambiance différente des autres années, plus saine. C’est un stade que j’ai toujours aimé et une équipe que j’ai toujours appréciée. C’est toujours un plaisir de se déplacer là-bas et d’affronter le PSG. C’est la grosse équipe du championnat. J’ai été champion de France avec Lille au Parc des Princes, alors ça me laisse un bon souvenir. On a fait un bon match là-bas la saison dernière, avant d’être rejoint dans les derniers instants », se souvient-il, en faisant référence à la 29e journée de Ligue 1 de la saison dernière, où Guillaume Hoarau avait égalisé en fin de match.

    Contrairement au PSG, Bordeaux n’a pas connu un mercato agité. « Si on reste dans la continuité de notre début de saison et de nos prestations de la saison dernière, on peut être capable de leur poser des problèmes. La pression est sur eux et, comme ils sont annoncés comme étant le futur champion, ils n’ont pas le droit à l’erreur. On peut profiter de leur état de rodage, alors que nous, nous sommes réglés car nous n’avons rien changé durant l’intersaison », conclut Obraniak, considérant que Paris est certainement plus abordable en ce début de saison qu’il ne risque de l’être par la suite.

    Publie le 25/08/2012 a 14:19

    Obraniak : « La pression est sur eux »

    En recrutant Ludovic Obraniak à Lille au mois de janvier dernier, Bordeaux a « flairé » le bon coup. Aujourd’hui, l’international polonais est l’un des joueurs les plus important de l’équipe girondine.

    Après avoir joué deux matches en l’espace de cinq jours, il ne s’attend pas à une partie de plaisir au Parc des Princes. « Le PSG est une équipe athlétique qui va nous imposer un défi physique. Ils sont en difficulté, donc on s’attend à un match compliqué. Le PSG, c’est une grande équipe et le champion annoncé, mais ce n’est pas pour cela que l’on doit leur faciliter les choses non plus. C’est toujours plaisant de jouer contre des joueurs de niveau mondial et c’est le genre de match que l’on apprécie particulièrement. J’ai hâte de disputer ce match pour voir comment on se situe par rapport à notre début de saison et cette équipe censée être championne de France. Ça arrive tôt mais ça va nous permettre d’envisager le futur avec plus de clairvoyance », a-t-il commenté en conférence de presse.

    Malgré la fatigue accumulée par les hommes de Francis Gillot, Obraniak estime que son équipe possède une carte à jouer face aux Rouge et Bleu. « Je pense toutefois que l’on préserve toutes nos chances pour faire un résultat là-bas. En plus, c’est une pelouse qui réussit aux Girondins. L’atmosphère du Parc des Princes, elle crée quelque chose de spécial, avec une ambiance différente des autres années, plus saine. C’est un stade que j’ai toujours aimé et une équipe que j’ai toujours appréciée. C’est toujours un plaisir de se déplacer là-bas et d’affronter le PSG. C’est la grosse équipe du championnat. J’ai été champion de France avec Lille au Parc des Princes, alors ça me laisse un bon souvenir. On a fait un bon match là-bas la saison dernière, avant d’être rejoint dans les derniers instants », se souvient-il, en faisant référence à la 29e journée de Ligue 1 de la saison dernière, où Guillaume Hoarau avait égalisé en fin de match.

    Contrairement au PSG, Bordeaux n’a pas connu un mercato agité. « Si on reste dans la continuité de notre début de saison et de nos prestations de la saison dernière, on peut être capable de leur poser des problèmes. La pression est sur eux et, comme ils sont annoncés comme étant le futur champion, ils n’ont pas le droit à l’erreur. On peut profiter de leur état de rodage, alors que nous, nous sommes réglés car nous n’avons rien changé durant l’intersaison », conclut Obraniak, considérant que Paris est certainement plus abordable en ce début de saison qu’il ne risque de l’être par la suite.




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • pecheur de sardine

      bon joueur discret et simple domage pour lilie de l avoir brader

    • Rachid93

      Je pige toujours pas comment Lille a pû le mettre sur le banc puis le brâder à Bordeaux…(surtout quand tu vois le niveau des joueurs offensifs lillois à Copenhague…)

      Il a marqué le plus beau but de la saison à Evian et il sera LE danger Numero UN pour nous (bien plus que les pointes Bordelaises qui cassent pas deux pattes à un canard depuis le depart de Cavenaghi…)

    • Obraniak est un très bon joueur et pas con en plus…
      Mais Dimanche ON GAGNE! POINT!

    • Goalllll

      Vraiment un bon joueur ce Obraniak, j’espère qu’il ne nous fera pas la misère comme il en a l’habitude….

      @Maxwell: je l’aurais vraiment préféré à Lavezzi! :D

      • Antifootix

        Toi tu est le genre de footix qui condamne un joueur au bout de 2 matches,et qui supporte Paris depuis 2 ans.

        • Goalllll

          Et toi, t’es le genre de mec à ouvrir ta grande gueule pour rien!!!

          Et pour info, si la seconde partie de mon message est adressé à une personne en particulier c qu’il y a une raison!!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Ancelotti La Ligue des Champions sera plus difficile, notamment avec Neymar au PSG

    Ancelotti : « La LDC sera plus difficile », notamment avec Neymar au PSG

    Adversaires

    Carlo Ancelotti, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aujourd’hui au Bayern Munich, a été interrogé en conférence ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"Guingamp/PSG - Sorbon "Paris est très fort. Mais cela sert à apprendre""
    3 days ago
    Cassandra Pa mis à jour un post"Ancelotti "Ils étaient déjà forts, ils sont désormais très forts. Neymar est phénoménal""
    9 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons"

    Féminines – Lair « Paris c’est le seul club en France qui peut gagner la Coupe d’Europe chez les filles et les garçons »

    Actu Féminin

    Patrice Lair, entraîneur de 56 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est confié auprès de Ouest ...

    Vidéos PSG

    Obraniak : « La pression est sur eux »

    <Adversaires , Club , Ligue 1

    En recrutant Ludovic Obraniak à Lille au mois de janvier dernier, Bordeaux a « flairé » le bon coup. Aujourd’hui, l’international polonais est l’un des joueurs les plus important de l’équipe girondine.

    Après avoir joué deux matches en l’espace de cinq jours, il ne s’attend pas à une partie de plaisir au Parc des Princes. « Le PSG est une équipe athlétique qui va nous imposer un défi physique. Ils sont en difficulté, donc on s’attend à un match compliqué. Le PSG, c’est une grande équipe et le champion annoncé, mais ce n’est pas pour cela que l’on doit leur faciliter les choses non plus. C’est toujours plaisant de jouer contre des joueurs de niveau mondial et c’est le genre de match que l’on apprécie particulièrement. J’ai hâte de disputer ce match pour voir comment on se situe par rapport à notre début de saison et cette équipe censée être championne de France. Ça arrive tôt mais ça va nous permettre d’envisager le futur avec plus de clairvoyance », a-t-il commenté en conférence de presse.

    Malgré la fatigue accumulée par les hommes de Francis Gillot, Obraniak estime que son équipe possède une carte à jouer face aux Rouge et Bleu. « Je pense toutefois que l’on préserve toutes nos chances pour faire un résultat là-bas. En plus, c’est une pelouse qui réussit aux Girondins. L’atmosphère du Parc des Princes, elle crée quelque chose de spécial, avec une ambiance différente des autres années, plus saine. C’est un stade que j’ai toujours aimé et une équipe que j’ai toujours appréciée. C’est toujours un plaisir de se déplacer là-bas et d’affronter le PSG. C’est la grosse équipe du championnat. J’ai été champion de France avec Lille au Parc des Princes, alors ça me laisse un bon souvenir. On a fait un bon match là-bas la saison dernière, avant d’être rejoint dans les derniers instants », se souvient-il, en faisant référence à la 29e journée de Ligue 1 de la saison dernière, où Guillaume Hoarau avait égalisé en fin de match.

    Contrairement au PSG, Bordeaux n’a pas connu un mercato agité. « Si on reste dans la continuité de notre début de saison et de nos prestations de la saison dernière, on peut être capable de leur poser des problèmes. La pression est sur eux et, comme ils sont annoncés comme étant le futur champion, ils n’ont pas le droit à l’erreur. On peut profiter de leur état de rodage, alors que nous, nous sommes réglés car nous n’avons rien changé durant l’intersaison », conclut Obraniak, considérant que Paris est certainement plus abordable en ce début de saison qu’il ne risque de l’être par la suite.

    By
    @
    OTER ?>