Restez connectés avec nous

Club

Oui, le titre, c’est encore possible !

Défaitistes après la défaite face à Lille, samedi soir, les Parisiens devraient pourtant croire en leurs chances de terminer sur la plus haute marche du podium cette saison. Mardi soir, Montpellier a lâché deux points face à Evian Thonon-Gaillard. Ou plutôt, Montpellier a arraché un point à une équipe évianaise séduisante, qui aurait dû remporter ce match.

Car si le penalty qui a permis à Belhanda d’ouvrir le score se devait d’être accordé (la faute est évidente et le ballon est toujours en jeu, conditions sine qua non pour siffler), le but de Giroud est entaché d’une position de hors-jeu de Camara. De plus, l’arbitre de la rencontre a refusé un but à Evian Thonon-Gaillard alors que M’Madi n’était pas en position de hors-jeu. Si l’on ajoute à cela le penalty sifflé en fin de match alors que le temps additionnel était terminé, cela fait beaucoup. Un arbitrage contestable qui aurait pu donner trois points aux Montpelliérains si Camara n’avait pas manqué son penalty.

On peut donc se sentir frustré de ne pas avoir vu Montpellier se faire battre sur sa pelouse mais la soirée a tout de même été bénéfique pour le PSG. Car en plus des deux points perdus par l’actuel leader du championnat, ce qui donne au club de la capitale l’opportunité de revenir à trois points en cas de victoire ce soir face à Saint-Etienne, Belhanda a totalement craqué en fin de match et s’est logiquement fait expulser. Déjà suspendu pour le match contre Rennes après avoir pris trois cartons jaunes en moins de dix rencontres (voir article), l’international marocain pourrait ne plus jouer de la saison si la commission de discipline décidait logiquement de le suspendre pour deux matches. Il manquerait alors la réception de Lille et le déplacement à Auxerre lors de la dernière journée.

Et Belhanda n’est pas le seul Montpelliérain à attendre une décision de la LFP puisque Marco Estrada, coupable d’une semelle grossière sur Boudebouz face à Sochaux le 7 avril dernier (on se demande d’ailleurs pourquoi le Chilien passera devant la commission presque un mois après les faits…), pourrait écoper de deux matches de suspension. C’est en tout cas la sanction infligée au Marseillais Morgan Amalfitano pour des faits identiques, à savoir une agression significative sanctionnée d’un carton jaune par l’arbitre et jugée a posteriori par la LFP. Autre suspendu, Sylvain Marveaux passera lui aussi devant la commission ce jeudi 3 mai et pourrait manquer le match face à Rennes, lundi prochain. Enfin, Henri Bedimo sera lui suspendu contre Auxerre.

Ces suspensions, si logiquement infligées par la Ligue, pourraient alors avoir de grosses incidences sur la fin du championnat. Car on le sait, la présence de Younès Belhanda dans le onze montpelliérain est très importante. Pour preuve, sa dernière absence, qui date du 17 mars dernier, avait permis à Nancy de s’imposer (1-0). Et lundi prochain, Montpellier aura un déplacement très difficile à Rennes, battu à deux reprises seulement cette saison à domicile (par Marseille et Toulouse). Sans Estrada et Belhanda, la tâche s’annonce compliquée pour les hommes de René Girard, d’autant plus que les Rennais jouent une place européenne et qu’ils restent sur 4 victoires en championnat (face à Evian TG, Nice, Brest et Ajaccio).

Ensuite, les Montpelliérains accueilleront le LOSC, relancé dans la course au titre et à la Ligue des Champions après sa victoire face au PSG. Et Lille est tout simplement la meilleure équipe du championnat à l’extérieur, avec 8 victoires, 6 nuls et 3 défaites. Là encore, le MHSC devra sortir un gros match pour prendre des points, surtout qu’il se déplacera à Auxerre lors de la dernière journée. Il faut d’ailleurs espérer que les Auxerrois ne soient pas relégués, ni maintenus avant cette dernière journée, afin qu’ils donnent encore un peu plus de fil à retordre aux Héraultais.

Mais bien sûr, si ces résultats venaient à pencher en faveur du PSG, le club de la capitale se devra de gagner ses matches de son côté, à commencer par celui de ce soir face à Saint-Etienne. Ensuite, les Parisiens se déplaceront à Valenciennes (6e équipe du championnat à domicile), avant de recevoir Rennes (3e équipe à l’extérieur, match que ne pourra pas disputer Thiago Motta, suspendu) et de se déplacer à Lorient, qui on l’espère se sera officiellement maintenu d’ici-là. Autant dire que rien ne sera simple pour les hommes de Carlo Ancelotti, qui devront faire un sans faute lors de leurs quatre derniers matches pour maximiser leurs chances de terminer champions à la fin de la saison. Car si certains joueurs parisiens se sont montrés pessimistes dimanche soir après la défaite contre Lille, tout reste encore possible, comme l’a si bien indiqué Ancelotti mardi en conférence de presse.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club