Restez connectés avec nous

Adversaires

Pantaloni juge le score « sévère »

Pendant toute la deuxième période de la rencontre entre le PSG et Ajaccio (4-1), les Corses ont tenté d’égaliser. Les buts de Guillaume Hoarau (85e) et Nene (90e+2) ont anéanti leurs espoirs.

« Ce score me semble sévère. On était solide, bien en place, on a essayé de créer des situations intéressantes. On était bien en place jusqu’au premier but. Ça nous assomme un peu, j’ai senti que l’équipe avait pris un coup au moral. Revenir à 2-1 nous a redonné des forces. Ensuite, j’ai longtemps eu le sentiment qu’on pouvait revenir à 2-2 même si on ne s’est pas créé de grosses occasions franches. La défaite est logique mais elle est lourde au regard de notre comportement », a réagi Olivier Pantaloni, l’entraîneur insulaire, en conférence de presse. Après cette défaite, l’ACA retrouve la zone rouge : les Corses sont 18e au classement, avec 26 points.

Une fois n’est pas coutume, le club de la capitale a prouvé qu’il était capable de faire la différence à n’importe quel moment d’un match, grâce à ses individualités. « Beaucoup de joueurs sont capables à eux seuls de perturber la défense. Collectivement, ce n’est peut-être pas encore au point car l’équipe a été reconstruite. Ce sont des matches difficiles à gérer car il faut être constamment vigilant. Sinon, on paie cash les erreurs. Paris fait partie des favoris mais ce n’est pas la seule équipe. Montpellier a démontré toute sa valeur dans un contexte différent », conclut Pantaloni, estimant donc que le sprint final pour l’obtention du titre de champion de France est loin d’être gagné d’avance pour les Rouges et Bleus.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires