Restez connectés avec nous
PSG - Courbis conseille à Al-Khelaïfi de prolonger Laurent Blanc

Club

Paris champion, c’est « mathématique »

Pour Roland Courbis, il n’y a aucun doute à avoir : le PSG sera sacré champion de France cette saison, sans grande difficulté.

Le « coach » considère que le club de la capitale succédera à Montpellier, aux alentours de la 30e journée de Ligue 1, soit fin mars-début avril 2013. « Il ne va pas gagner tous ses matches, mais ça ne sera pas nécessaire. A sept ou huit journée de la fin, le championnat sera réglé. C’est la place de vice-champion qui constituera le titre.  Le foot ce n’est pas une science exacte, mais là… Déjà , il y a deux ans, si les parisiens avaient compté Sirigu et Gameiro dans leur effectif, ils étaient Champions. Et puis, Montpellier finit avec 82 points, ça se fait une fois sur cent. Le PSG, avec toutes ses conneries, finit malgré tout avec 79 points. A ce niveau-là, c’est mathématique. C’est Lille qui jouera la deuxième place, avec Montpellier. Soit le trio de l’an dernier », imagine l’ancien entraîneur de l’OM dans les colonnes de France Football, lui qui avait déjà fait du PSG son favori pour le titre la saison passée.

Selon Courbis, aucun élément ne pourrait empêcher les Rouge et Bleu de décrocher un troisième Championnat de France, à l’issue de l’exercice qui débute ce soir. « J’ai beau chercher ou essayer de trouver une réponse originale. Je n’en ai pas. Attendez que Monaco remonte avec le Russe à la tête de l’ASM. Là il y aura un vrai match entre lui et le Qatar ! D’ici là il y aura peut-être un saoudien qui va racheter Marseille ou Nice et là, on aura des matches entre clubs au budget de 300M€. Encore que… Je ne suis pas sûr que le PSG ait un budget à cette hauteur, ou alors, c’est un budget semestriel », ironise-t-il. Le fait que les dirigeants franciliens n’aient recruté aucun joueur français lors de l’intersaison ne le dérange pas : « Quand l’Inter gagne la C1, sans italien, ça pose un problème ? Quand Arsenal joue sans anglais, etc. Je trouve Ancelotti très adroit, très élégant de nommer Jallet capitaine, mais, d’un autre côté, il nous rappelle aussi qu’il y a qu’un français dans l’équipe, ce jour-là ».

Derniers articles

Autres articles présents dans Club