Restez connectés avec nous

Club

Paris et Gameiro assomment Ajaccio

Toujours leader devant Montpellier et Lyon grâce à une meilleure différence de buts, le PSG se devait de prendre les trois points à Ajaccio pour laisser à distance ses poursuivants et continuer sa belle série d’invincibilité en Ligue 1.

Et dans cette optique, les Parisiens débutaient la rencontre de la meilleure des façons puisque sur un corner de Nenê, Sylvain Armand déviait le ballon au premier poteau pour Kévin Gameiro, qui n’avait plus qu’à ajuster Ochoa du plat du pied pour ouvrir le score (0-1, 2e). Un but express après une minute et 15 secondes de jeu, le plus rapide de la saison en Ligue 1, qui permettait aux hommes d’Antoine Kombouaré de prendre un but d’avance rapidement, chose qui n’était pas encore arrivé depuis le début du championnat.

Plus fringant qu’une équipe corse timorée, le PSG insistait dix minutes plus tard avec encore une fois Nenê qui servait Sissoko seul aux dix-huit mètres, mais l’ancien joueur de la Juventus de Turin ne réussissait pas à cadrer sa volée du gauche. Une tentative suivie d’une période où les Parisiens levaient un peu le pied et même contre un promu, le relâchement ne pardonne pas. Suite à une faute très maladroite de Sissoko au milieu de terrain, qui écopait du même coup d’un carton jaune, les Ajacciens pouvaient tirer un coup-franc qu’Armand repoussait mal et suite à un deuxième centre, Carl Medjani était le plus malin et ajustait Sirigu à l’arraché au second poteau (1-1, 24e). Une égalisation qui équilibrait la rencontre jusqu’à la mi-temps, même si Gameiro avait l’occasion de doubler la marque à deux reprises après un tir de Chantôme mal dégagé par Ochoa (29e) et une frappe croisée que le gardien mexicain sortait du bout des doigts (37e).

Gameiro en mode hat-trick

Revenus sur le terrain du stade François-Coty avec de bien meilleures intentions malgré une alerte de Socrier, qui forçait Sirigu à réaliser une grosse parade, les Parisiens ne tardaient pas à remettre les pendules à l’heure. Sur un centre de Jallet au second poteau, Sissoko remettait de la tête dans l’axe et Gameiro fusillait à bout portant un Ochoa impuissant et permettait aux siens de reprendre l’avantage (1-2, 50e). Un but qui confirmait une grosse domination parisienne et qui déstabilisait une défense corse complètement aux abois, puisque ce diable de Gameiro s’offrait un triplé trois minutes plus tard, le deuxième de sa carrière en Ligue 1, en reprenant au premier poteau un centre en retrait de Chantôme (1-3, 50e). Dominateurs et beaucoup plus sereins qu’en première période, les joueurs du club de la capitale allaient en suite gérer tranquillement la rencontre face à des Ajacciens résignés.

La rentrée d’Erding en lieu et place de Gameiro (75e) ne permettait pas au PSG d’aggraver le score mais l’essentiel était là, une victoire logique assurant aux Parisiens une place de leader à l’issue de cette 10e journée de Ligue 1, grâce à sa série de neuf match sans défaites (sept victoires et deux nuls) et ses trois points d’avance sur Lyon et Montpellier.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club