Club

Paris et Gameiro assomment Ajaccio

Publie le 16/10/2011 a 18:50



  • Toujours leader devant Montpellier et Lyon grâce à une meilleure différence de buts, le PSG se devait de prendre les trois points à Ajaccio pour laisser à distance ses poursuivants et continuer sa belle série d’invincibilité en Ligue 1.

    Et dans cette optique, les Parisiens débutaient la rencontre de la meilleure des façons puisque sur un corner de Nenê, Sylvain Armand déviait le ballon au premier poteau pour Kévin Gameiro, qui n’avait plus qu’à ajuster Ochoa du plat du pied pour ouvrir le score (0-1, 2e). Un but express après une minute et 15 secondes de jeu, le plus rapide de la saison en Ligue 1, qui permettait aux hommes d’Antoine Kombouaré de prendre un but d’avance rapidement, chose qui n’était pas encore arrivé depuis le début du championnat.

    Plus fringant qu’une équipe corse timorée, le PSG insistait dix minutes plus tard avec encore une fois Nenê qui servait Sissoko seul aux dix-huit mètres, mais l’ancien joueur de la Juventus de Turin ne réussissait pas à cadrer sa volée du gauche. Une tentative suivie d’une période où les Parisiens levaient un peu le pied et même contre un promu, le relâchement ne pardonne pas. Suite à une faute très maladroite de Sissoko au milieu de terrain, qui écopait du même coup d’un carton jaune, les Ajacciens pouvaient tirer un coup-franc qu’Armand repoussait mal et suite à un deuxième centre, Carl Medjani était le plus malin et ajustait Sirigu à l’arraché au second poteau (1-1, 24e). Une égalisation qui équilibrait la rencontre jusqu’à la mi-temps, même si Gameiro avait l’occasion de doubler la marque à deux reprises après un tir de Chantôme mal dégagé par Ochoa (29e) et une frappe croisée que le gardien mexicain sortait du bout des doigts (37e).

    Gameiro en mode hat-trick

    Revenus sur le terrain du stade François-Coty avec de bien meilleures intentions malgré une alerte de Socrier, qui forçait Sirigu à réaliser une grosse parade, les Parisiens ne tardaient pas à remettre les pendules à l’heure. Sur un centre de Jallet au second poteau, Sissoko remettait de la tête dans l’axe et Gameiro fusillait à bout portant un Ochoa impuissant et permettait aux siens de reprendre l’avantage (1-2, 50e). Un but qui confirmait une grosse domination parisienne et qui déstabilisait une défense corse complètement aux abois, puisque ce diable de Gameiro s’offrait un triplé trois minutes plus tard, le deuxième de sa carrière en Ligue 1, en reprenant au premier poteau un centre en retrait de Chantôme (1-3, 50e). Dominateurs et beaucoup plus sereins qu’en première période, les joueurs du club de la capitale allaient en suite gérer tranquillement la rencontre face à des Ajacciens résignés.

    La rentrée d’Erding en lieu et place de Gameiro (75e) ne permettait pas au PSG d’aggraver le score mais l’essentiel était là, une victoire logique assurant aux Parisiens une place de leader à l’issue de cette 10e journée de Ligue 1, grâce à sa série de neuf match sans défaites (sept victoires et deux nuls) et ses trois points d’avance sur Lyon et Montpellier.

    Publie le 16/10/2011 a 18:50

    Paris et Gameiro assomment Ajaccio

    Toujours leader devant Montpellier et Lyon grâce à une meilleure différence de buts, le PSG se devait de prendre les trois points à Ajaccio pour laisser à distance ses poursuivants et continuer sa belle série d’invincibilité en Ligue 1.

    Et dans cette optique, les Parisiens débutaient la rencontre de la meilleure des façons puisque sur un corner de Nenê, Sylvain Armand déviait le ballon au premier poteau pour Kévin Gameiro, qui n’avait plus qu’à ajuster Ochoa du plat du pied pour ouvrir le score (0-1, 2e). Un but express après une minute et 15 secondes de jeu, le plus rapide de la saison en Ligue 1, qui permettait aux hommes d’Antoine Kombouaré de prendre un but d’avance rapidement, chose qui n’était pas encore arrivé depuis le début du championnat.

    Plus fringant qu’une équipe corse timorée, le PSG insistait dix minutes plus tard avec encore une fois Nenê qui servait Sissoko seul aux dix-huit mètres, mais l’ancien joueur de la Juventus de Turin ne réussissait pas à cadrer sa volée du gauche. Une tentative suivie d’une période où les Parisiens levaient un peu le pied et même contre un promu, le relâchement ne pardonne pas. Suite à une faute très maladroite de Sissoko au milieu de terrain, qui écopait du même coup d’un carton jaune, les Ajacciens pouvaient tirer un coup-franc qu’Armand repoussait mal et suite à un deuxième centre, Carl Medjani était le plus malin et ajustait Sirigu à l’arraché au second poteau (1-1, 24e). Une égalisation qui équilibrait la rencontre jusqu’à la mi-temps, même si Gameiro avait l’occasion de doubler la marque à deux reprises après un tir de Chantôme mal dégagé par Ochoa (29e) et une frappe croisée que le gardien mexicain sortait du bout des doigts (37e).

    Gameiro en mode hat-trick

    Revenus sur le terrain du stade François-Coty avec de bien meilleures intentions malgré une alerte de Socrier, qui forçait Sirigu à réaliser une grosse parade, les Parisiens ne tardaient pas à remettre les pendules à l’heure. Sur un centre de Jallet au second poteau, Sissoko remettait de la tête dans l’axe et Gameiro fusillait à bout portant un Ochoa impuissant et permettait aux siens de reprendre l’avantage (1-2, 50e). Un but qui confirmait une grosse domination parisienne et qui déstabilisait une défense corse complètement aux abois, puisque ce diable de Gameiro s’offrait un triplé trois minutes plus tard, le deuxième de sa carrière en Ligue 1, en reprenant au premier poteau un centre en retrait de Chantôme (1-3, 50e). Dominateurs et beaucoup plus sereins qu’en première période, les joueurs du club de la capitale allaient en suite gérer tranquillement la rencontre face à des Ajacciens résignés.

    La rentrée d’Erding en lieu et place de Gameiro (75e) ne permettait pas au PSG d’aggraver le score mais l’essentiel était là, une victoire logique assurant aux Parisiens une place de leader à l’issue de cette 10e journée de Ligue 1, grâce à sa série de neuf match sans défaites (sept victoires et deux nuls) et ses trois points d’avance sur Lyon et Montpellier.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Pauuuleta

      Vive Chantome !

    • Visiteur2

      Un bon match sans etre un grand match. Un Gameiro ultra realiste, toujours placé au bon moment au bon endroit, nous a grandement facilité ce match.
      Pastore et Nene ont ete plutot brouillon, perdant enormement de balle, fesant trop de mauvais choix (Chapeau tout de meme a Nene pour son magnifique sauvetage sur la ligne), et Menez s’est clarement fait remarquer par son abscence, Jallet n’etant clairement pas Millieu un offensif droit percutant !!

      Pour moi Sissoko aurait du jouer encore quelques match en CFA pour etre pres, il ce met encore en danger tres tot dans le match.
      Armand na clairement plus la vitesse pour deborder a gauche.

      Gros match de Sakho, deja bien en jambe, bon match de Camara et de Ceara Egalement. Chantome a ete top.
      Sirigu est toujours au Top, ne pouvant rien sur un but a bout portant !!

      Bref Grand Merci a Gameiro.

      • magic nene

        oui oui sauf que sissoko a fait une très bonne 2ème mitemps c’est lui qui est à l’origine du 2ème but,excellent match de chantome,gameiro un vrai buteur et sirigu un grand gardien,forcément ça change tout

      • Mbacké Kane

        Tres bonne analyse,notament sur Pastore et Nene.Pastore doit etre plus regulier et Nene il veut trop en faire.

        • magic nene

          c’est vrai mais il a pas la meme réussite,l’an dernier,ses frappes enroulées,ça faisait lulu

        • magic nene

          tu es très sévère avec pastore,comme d’hab il est dans toutes les actions dangereuses,donne de bons ballons,régale par ses gestes techniques,par contre il a manqué d’efficacité c’est vrai

          par contre nene est plus brouillon,c’est vrai mais comme je t’ai dit,il a pas la meme réussite

        • pauletinho

          pastore c’est son premier match ou il a été moin bon meme s’il a été bon
          Et puis toi tu dit qu’il doit etre plus regulier….
          Dans ces cas la va supporter le barca pfff

      • magic nene

        pastore est pas brouillon,c’est un régal de le voir jouer meme si il a pas été efficace pour une fois

        • Mbacké Kane

          Il n’est pas brouillon mais il doit encore progresser meme Sirigu et kombouare l’ont dit .

          • magic nene

            j’ai pas dit le contraire,il peut mieux faire c’est clair

      • Bestflow

        Assez d’accord avec cette analyse, hormis pour Chantome.
        A si c vrai, il rentre a la 50ieme minute et délivre une passe déc avant de céder sa place quelques minutes plus tard…
        Dommage, s’il saisit pas sa chance dans ce genre de match…

    • Yaya92

      Victoire logique…

    • lb

      les 3 points et on soigne le goalaverage !
      savourons!

    • Mamba972izi

      ICI C’EST PARIS !!!!!!

    • Garry88

      Très bonne 2eme mitemp de sissoko pour tous ceux qui le critique faut lui donner du temps vs avez tro la critique facile attendons qui joue plus souvent pour qui redevienne comme avant

      • Mahmoudou60

        c’est claire il reviens d’une grave blessure donc c’est pas facile de s’adapter dans le collectif pour le moment

      • Weird

        En mm temps, il est critiquable sur la 1ère mi-temps qu’il fait… Il a mieux jouer en 2ème par contre. Et puis c’est pas parce qu’on le critique que l’on se fait automatiquement un jugement définitif sur lui non plus… C’est normal qu’il ait du mal vu qu’il n’avait pas jouer depuis très longtemps avant sa reprise au PSG. Ms il faut faire + attention je pense, et le mettre remplaçant d’abord puis titulaire qd il aura retrouver un vrai bon niveau.

      • magic nene

        c’est vrai ,il a fait une grosse 2ème période,il est l’origine du 2ème but,par contre faut vraiment qu’il se calme,ses tacles à chaque fois,c’est très limite

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC - Allegri "Le PSG est une équipe très dangereuse contre qui nous pourrions tomber"

    LDC – Allegri « Le PSG est une équipe très dangereuse contre qui nous pourrions tomber »

    Adversaires

    La Juventus Turin ayant terminé première de son groupe (devant le FC Séville), c’est un adversaire ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    9 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    10 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    Paris et Gameiro assomment Ajaccio

    <Club , Ligue 1 , Une

    Toujours leader devant Montpellier et Lyon grâce à une meilleure différence de buts, le PSG se devait de prendre les trois points à Ajaccio pour laisser à distance ses poursuivants et continuer sa belle série d’invincibilité en Ligue 1.

    Et dans cette optique, les Parisiens débutaient la rencontre de la meilleure des façons puisque sur un corner de Nenê, Sylvain Armand déviait le ballon au premier poteau pour Kévin Gameiro, qui n’avait plus qu’à ajuster Ochoa du plat du pied pour ouvrir le score (0-1, 2e). Un but express après une minute et 15 secondes de jeu, le plus rapide de la saison en Ligue 1, qui permettait aux hommes d’Antoine Kombouaré de prendre un but d’avance rapidement, chose qui n’était pas encore arrivé depuis le début du championnat.

    Plus fringant qu’une équipe corse timorée, le PSG insistait dix minutes plus tard avec encore une fois Nenê qui servait Sissoko seul aux dix-huit mètres, mais l’ancien joueur de la Juventus de Turin ne réussissait pas à cadrer sa volée du gauche. Une tentative suivie d’une période où les Parisiens levaient un peu le pied et même contre un promu, le relâchement ne pardonne pas. Suite à une faute très maladroite de Sissoko au milieu de terrain, qui écopait du même coup d’un carton jaune, les Ajacciens pouvaient tirer un coup-franc qu’Armand repoussait mal et suite à un deuxième centre, Carl Medjani était le plus malin et ajustait Sirigu à l’arraché au second poteau (1-1, 24e). Une égalisation qui équilibrait la rencontre jusqu’à la mi-temps, même si Gameiro avait l’occasion de doubler la marque à deux reprises après un tir de Chantôme mal dégagé par Ochoa (29e) et une frappe croisée que le gardien mexicain sortait du bout des doigts (37e).

    Gameiro en mode hat-trick

    Revenus sur le terrain du stade François-Coty avec de bien meilleures intentions malgré une alerte de Socrier, qui forçait Sirigu à réaliser une grosse parade, les Parisiens ne tardaient pas à remettre les pendules à l’heure. Sur un centre de Jallet au second poteau, Sissoko remettait de la tête dans l’axe et Gameiro fusillait à bout portant un Ochoa impuissant et permettait aux siens de reprendre l’avantage (1-2, 50e). Un but qui confirmait une grosse domination parisienne et qui déstabilisait une défense corse complètement aux abois, puisque ce diable de Gameiro s’offrait un triplé trois minutes plus tard, le deuxième de sa carrière en Ligue 1, en reprenant au premier poteau un centre en retrait de Chantôme (1-3, 50e). Dominateurs et beaucoup plus sereins qu’en première période, les joueurs du club de la capitale allaient en suite gérer tranquillement la rencontre face à des Ajacciens résignés.

    La rentrée d’Erding en lieu et place de Gameiro (75e) ne permettait pas au PSG d’aggraver le score mais l’essentiel était là, une victoire logique assurant aux Parisiens une place de leader à l’issue de cette 10e journée de Ligue 1, grâce à sa série de neuf match sans défaites (sept victoires et deux nuls) et ses trois points d’avance sur Lyon et Montpellier.

    By
    @
    OTER ?>