Restez connectés avec nous

Club

Paris manque le coche à Saint-Etienne

En match de clôture de la 29ème journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain a concédé le match nul face à Saint-Etienne après avoir mené de deux buts (2-2). Les Parisiens confortent tout de même leur place de leader en prenant cinq points d’avance sur Lyon.

Après le match nul de l’OM face à Ajaccio et la défaite de Lyon à Bastia, le Paris Saint-Germain avait une formidable occasion de prendre le large en tête du classement de la Ligue 1. Pour cela, il fallait battre une équipe de Saint-Etienne en pleine forme depuis le début de l’année 2013 et Carlo Ancelotti décidait donc d’aligner une équipe compétitive, malgré les absences de Lucas, Ménez, Verratti et Thiago Motta. Beckham était ainsi titularisé aux côtés de Matuidi et Chantôme positionné sur le côté droit du milieu de terrain.

Dès les premières minutes de jeu, les Parisiens posaient le pied sur le ballon et faisaient preuve d’une grand maîtrise, forçant les Verts à courir après le ballon. Et il ne fallait pas attendre très longtemps pour assister au premier tournant de la rencontre. Sur une passe en profondeur d’Ibrahimovic, Pastore profitait d’une grossière erreur de Bayal pour s’emparer du ballon et ajuster parfaitement Ruffier d’un petit piqué (0-1, 9e). Une ouverture du score express pour le club de la capitale, largement dominateur en ce début de match et pas décidé à en rester là. Quelques minutes plus tard, Lavezzi nous offrait un sprint dont il a le secret et s’écroulait au contact de Ruffier, sorti à sa rencontre à la limite de la surface. Même si le contact n’était pas évident, Lavezzi ayant laissé traîner sa jambe droite, l’arbitre désignait sans hésiter le point de penalty. Comme toujours, Ibrahimovic se chargeait de le transformer grâce à une panenka après avoir été obligé de s’y prend à deux fois pour doubler le score, Mr Gautier n’ayant pas validé la première tentative réussie du Suédois (0-2, 18e). Un second but synonyme de début de match parfait pour les hommes de Carlo Ancelotti, à la fois très sérieux et très solides. De leur côté, les Verts tentaient tant bien que mal de s’approcher des buts de Sirigu mais ne se montraient pas assez incisifs pour inquiéter le portier italien. Malheureusement, c’est sur un fait de jeu évitable que les Stéphanois réduisaient la marque au score puisque c’est Alex qui, du genou et sous la pression de Brandao, trompait Sirigu sur un centre d’Aubameyang (1-2, 38e). C’est donc sur ce petit avantage d’un but que les Parisiens retrouvaient les vestiaires.

En seconde période, la partie redémarrait sur le même rythme, avec deux tentatives non cadrées de Maxwell et Brandao. Mais les Verts se montraient les plus menaçants et dominaient de plus en plus les débats, à l’image de plusieurs situations chaudes dans la surface parisienne. Pastore tentait bien sa chance à l’heure de jeu mais son tir n’était pas cadré et les Parisiens semblaient toujours aussi vulnérables face aux assauts stéphanois. Aubameyang était même à deux doigts de trouver le chemin des filets mais d’une superbe parade, Sirigu empêchait l’international gabonais d’égaliser. Quelques instants plus tard, Ibrahimovic tentait à son tour d’améliorer son compteur de buts mais son tir en demi-volée passait sur la gauche du but de Ruffier. Et malheureusement, à force de pousser, les Verts allaient finir par voir leurs efforts récompenser lorsque Clerc trouvait la lucarne gauche de Sirigu d’un superbe extérieur du pied (2-2, 72e). A noter que ce but n’aurait pas dû être validé que Thiago Silva a été victime d’une énorme faute de Brandao sur l’action. Quoiqu’il en soit, les Stéphanois étaient bien revenus au score et ce n’était pas immérité tant ils poussaient depuis la mi-temps. Dans le dernier quart d’heure, les deux équipes essayaient de profiter des moindres occasions pour prendre l’avantage mais c’est sur ce score de parité que l’arbitre sifflait la fin de la rencontre.

Après avoir mené de deux buts, le PSG a donc malheureusement perdu deux points sur la pelouse du stade Geoffroy-Guichard et a manqué l’occasion de s’envoler en tête du classement. Mais les Parisiens confortent toutefois leur place de leader en prenant cinq points d’avance sur Lyon et sept sur Marseille. Après la trêve internationale, il faudra négocier au mieux la réception de Montpellier, avant d’affronter le Barça en Ligue des Champions.

———————————————————————

AS Saint-Etienne – Paris Saint-Germain : 2-2
Buts : Alex (37e csc) et Clerc (72e) pour Saint-Etienne – Pastore (9e) et Ibrahimovic (18e sp) pour le PSG

L’équipe de Saint-Etienne : Ruffier – Clerc, Bayal, Perrin (c), Brison (Ghoulam, 76e) – Guilavogui, Lemoine (Bodmer, 55e), Cohade – Mollo (Hamouma, 63e), Aubameyang, Brandao

L’équipe du PSG : Sirigu – Van der Wiel, Alex, T.Silva (c), Maxwell – Chantôme (Jallet, 63e), Matuidi, Beckham, Pastore – Lavezzi (Gameiro, 76e), Ibrahimovic

Avertissements : Ruffier (17e, faute sur Lavezzi), Bayal (18e), Hamouma (80e, tirage de maillot sur Pastore) et Brandao (90e, anti-jeu) pour Saint-Etienne – Alex (55e, contestation) et Matuidi (90e, contestation) pour le PSG

Derniers articles

Autres articles présents dans Club