Restez connectés avec nous

Club

Paris n’a pas résisté aux Dragões

Depuis Nantes lors de la saison 1971-1972, aucune équipe française ne s’est imposée sur la pelouse du FC Porto en Coupe d’Europe. Le PSG n’a pas vaincu cette malédiction ce soir, en s’inclinant au Stade du Dragon, lors de la 2e journée des phases de poule de la Ligue des Champions (1-0).

Pour ce test grandeur nature sur la scène européenne, Ancelotti préférait Van der Wiel à Jallet dans le couloir droit de la défense et Sakho à Alex en charnière centrale. Le technicien italien décidait également de placer Pastore sur le banc, laissant ainsi sa chance à Nene au poste de meneur de jeu, derrière le duo Ménez-Ibrahimovic. Chaude alerte dès les premiers instants : sur le côté gauche, Varela centrait pour Rodriguez, qui détournait le ballon. Sirigu se montrait vigilent et s’emparait du cuir sur sa ligne (03e). Dans la foulée, Verratti se faisait subtiliser le ballon dans la surface parisienne. Rodriguez le récupérait, transmettait à Moutinho, lequel frappait… juste à côté (04e). Après ces deux grosses occasions, le PSG se voyait offrir une occasion en or d’ouvrir le score. Sur une mauvaise relance d’Helton, Nene héritait de la sphère et centait pour la tête d’Ibrahimovic. Seul face au gardien auriverde, le géant suédois manquait l’immanquable, en ne cadrant pas (12e).

Moutinho se montrait à nouveau dangereux, en adressant un tir à ras-de-terre, aux 25 mètres, flirtant avec le montant droit de Sirigu (17e). Lancé par Ménez dans la profondeur, Ibra tentait une aile de pigeon pour lober le portier brésilien de Porto. Celui-ci claquait le ballon en corner (20e). Les Dragons poursuivaient néanmoins leur domination et n’étaient pas loin d’ouvrir le score. Heureusement que Sirigu parvenait à détourner la frappe du gauche à l’entrée de la surface de James Rodriguez (28e). Sur un coup-franc à l’angle de la surface parisienne, Moutinho trouvait Martinez, qui catapultait sa tête au-dessus de la barre (33e). Au terme d’une première période riche en occasions, les deux équipes rejoignaient le vestiaire sur un score nul et vierge (0-0).

Le PSG finit par craquer

A la pause, Ancelotti n’opérait pas le moindre changement. Les Rouge et Bleu démarraient la seconde période comme la première : en laissant leur hôte faire le jeu. Varela récupérait un ballon dans l’axe, puis enchaînait avec une frappe du gauche, après avoir enrhumé Thiago Silva. D’un tacle parfait, Sakho contrait celle-ci (46e). Après un centre en retrait de Martinez, Rodriguez piquait son ballon, qui se trouvait légèrement dévié par Matuidi (47e). Paris sortait un peu la tête de l’eau. Légèrement décalé sur la gauche, Nene ponctuait un contre d’une frappe, qui filait au-dessus du but d’Helton (53e). Ensuite, Menez centrait en retrait, côté gauche pour un Ibra trop avancé. Resté aux avant-postes, Thiago Silva reprenait du gauche mais sa frappe s’envolait dans les tribunes (54e). Porto n’en demeurait pas moins dominateur. Varela déviait le ballon de la tête vers Rodriguez, dont la reprise de volée effleurait le poteau de Sirigu (59e). Le portier transalpin sortait un arrêt de classe internationale, en gagnant son duel avec Varela du pied (60e).

L’entraîneur parisien lançait alors Jallet à la place de Van der Wiel, décevant ce soir (62e). Bien servi par Verratti, Ménez allait se présenter seul face au gardien des Dragons mais il manquait son contrôle (67e). L’ancien Romain cédait sa place à Lavezzi (73e). Porto poursuivait ses offensives. Pour son premier ballon, Atsu s’infiltrait côté gauche, avant d’armer une frappe. Irréprochable, Sirigu détournait en corner (74e). L’ancien portier de Palerme s’illustrait encore face à Atsu, lequel avait crocheté Jallet au préalable (79e). Remplacé par Pastore en raison d’une blessure, Lavezzi laissait éclater sa colère sur le banc de touche. A sept minutes de la fin du temps réglementaire, Porto ouvrait le score, grâce à Rodriguez. Moutinho débordait côté gauche et centrait pour Martinez. Au deuxième poteau, le Colombien trouvait le petit filet opposé (1-0, 83e). Dans les dernières minutes, Paris tentait de revenir au score. En vain.

Dominés durant l’intégralité de la rencontre, les Parisiens ne sont pas parvenus à tenir le choc, face à l’actuel co-leader de la Liga Sagres. Avec cette défaite, la première de la saison, le PSG rétrograde à la deuxième place du groupe A. Les hommes d’Ancelotti comptent autant de points que le Dynamo Kiev (trois), qui s’est imposé à domicile, contre le Dinamo Zagreb (2-0). Le 24 octobre, le club de la capitale ira affronter cette dernière équipe, tandis que Porto accueillera Kiev.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club