Restez connectés avec nous

Clasico

Paris s’offre le Clasico !

Le 78eme Clasico, il est pour Paris ! Dans un match très hâché, le Paris Saint-Germain a battu l’Olympique de Marseille lors de la 31e journée de Ligue 1 (2-1). Les hommes de Carlo Ancelotti ont pris leur revanche du match aller et reviennent à hauteur de Montpellier.

Dans ce match à grande importance, le Paris Saint-Germain se devait de prendre les choses en mains dès le début de la rencontre en imposant un pressing fort et en ouvrant la marque rapidement. Carlo Ancelotti faisait confiance à son fameux Sapin de Noël, sans attaquant, avec un trio Pastore-Nenê-Ménez qui avait brillé face à Toulouse le 14 janvier dernier.

Les Parisiens démarraient la rencontre tambours battant en s’installant dans le camp parisien et en déclenchant une première frappe non cadrée par l’intermédiaire de Javier Pastore (3e). L’Argentin confirmait ensuite la domination parisienne en décalant Nenê sur le côté gauche, qui centrait au second poteau pour Jallet. Le latéral parisien, habitué des reprises de volée cette saison, manquait son geste mais le ballon atterrissait dans les pieds de Ménez, qui ouvrait le score d’une frappe très faible à ras du poteau gauche de Mandanda (1-0, 6e). Un but express, le premier de la saison dans les 20 premières minutes au Parc, qui concrétisait un bon début de match des hommes de Carlo Ancelotti et surtout de Ménez, éblouissant à chacune des ses touches de balle. La rencontre était ensuite gâchée par un grand nombre de fautes des deux côtés, Sissoko et Valbuena forçant l’arbitre de la rencontre à sortir rapidement les cartons jaunes. Les deux équipes se neutralisaient donc dans un match hâché jusqu’à ce qu’Amalfitano fasse frémir le Parc des Princes d’une frappe du coup du pied à droite des cages de Sirigu (27e). Avant la pause, les Marseillais se montraient menaçants à plusieurs reprises sur les coups de pied arrêtés, mais les Parisiens tenaient bon et atteignaient la pause avec un but d’avance au tableau d’affichage.

Un Ménez de niveau international

En deuxième période, la rencontre démarrait sur les mêmes bases, avec des Olympiens placés haut sur le terrain et des Parisiens gérant leur avance au score. Mais ce sont les joueurs du SG qui se montraient dangereux les premiers lorsque Ménez, absolument énorme ce soir, offrait un superbe ballon à Nenê qui manquait sa reprise de volée (54e). Mais malgré le fait qu’ils n’aient pas été vraiment inquiétés durant la première heure de jeu, les Parisiens encaissaient un but par André Ayew, qui reprenait de la tête une bonne remise de Rémy (1-1, 60e). Un but évitable qui n’abattait pas Nenê et ses coéquipiers puisque le Brésilien frappait parfaitement un corner sur l’action suivante, ce qui permettait à Alex de permettre au PSG de reprendre l’avatange grâce à un bon coup de tête à ras du poteau droit de Mandanda (2-1, 61e). Encore une faculté de réaction exceptionnelle de la part des Parisiens, qui ne semblent jamais sonnés, quelles que soient les circonstances. Mais malgré cette avance au score, les hommes de Carlo Ancelotti ne parvenaient pas à poser le pied sur le ballon et les Phocéens se montraient très dangereux à plusieurs reprises, notamment lorsque Cheyrou manquait l’immanquable en envoyant une frappe du droit dans les tribunes alors qu’il était seul face aux buts (82e). Mais les Parisiens tenaient bon jusqu’à la dernière seconde et libéraient le Parc d’une fin de match crispante.

Grâce à cette victoire, le Paris Saint-Germain prend trois points précieux dans la course au titre et revient à hauteur de Montpellier en haut du classement de la Ligue 1. Lors du prochain match, les Parisiens se déplaceront sur la pelouse d’Auxerre.

Derniers articles

Autres articles présents dans Clasico