Restez connectés avec nous
Un retour de Leonardo "a été sérieusement envisagé par Nasser" selon Laurent Perrin

Club

Paris, un mercato bouclé ?

Publicités

Sauf surprise de dernière minute, il ne devrait pas y avoir de dixième recrue. Sachant que Melut Erding est conservé dans l’effectif, la venue d’un attaquant supplémentaire ne constitue plus une priorité. Pourtant, Leonardo ne s’est pas exprimé sur le sujet. « Non, non, pas de question pour moi. On parlera plus tard. Aujourd’hui on est là pour Diego », a lancé le Brésilien hier en conférence de presse, lors de la présentation de l’Uruguayen Lugano. La possibilité de voir un nouveau renfort débarquer dans la capitale n’est pas totalement à exclure, même si la probabilité est faible. Selon Le Parisien de ce mercredi, les dirigeants franciliens seraient toujours en quête d’un latéral gauche. Depuis le début de la saison, Siaka Tiéné n’est clairement pas au niveau, comparé au reste de l’équipe type. La date du retour à la compétition de Sylvain Armand, qui peut toujours occuper le couloir gauche de la défense, demeure inconnue. Federico Balzaretti, joueur de Palerme, a récemment été approché. « Balzaretti m’a demandé à être transféré au Paris Saint-Germain parce qu’il vient d’épouser une femme qui vit et travaille à Paris. Il veut se rapprocher d’elle, mais j’ai dit non à cette possibilité. Je lui ai dit de finir l’année avec nous et que nous verrions ensuite. Je suis désolé pour lui, mais il continuera à jouer pour Palerme », a rétorqué Maurizio Zamparini, le président du club italien, qui a déjà vendu Salvatore Sirigu et Javier Pastore cet été au PSG.

Borriello, c’est dispensable

La saison passée, alors qu’il entraînait l’Inter Milan, Leonardo avait tenté de recruter l’arrière gauche de la Lazio Rome, Stefan Radu. Il serait toujours intéressé par le profil de l’international roumain de 24 ans, dont la valeur est estimée à une dizaine de millions d’euros par son club. En attaque, quid de  Marco Borriello ? L’entrée en jeu de Melvut Erding face à Toulouse dimanche dernier (1-3) a convaincu les Qatariens de conserver l’international turc. La conséquence logique de cette décision serait l’avortement du prêt de l’attaquant italien par l’AS Roma. Ce week-end, l’ancien joueur du Milan AC se trouvait à Paris pour négocier son arrivée, selon Canal+. Son salaire, qui s’élève à trois millions d’euros par an, aurait refroidi les ardeurs des dirigeants franciliens. Si l’on en croit Le Parisien, ce dossier ne serait pourtant pas totalement « enterré ». Depuis le début de sa carrière, Borriello a déjà été prêté à neuf reprises par le Milan AC. Depuis quelques semaines, il appartient à l’AS Roma. Sa venue au PSG représenterait un risque considérable pour le vestiaire. Dans le schéma tactique actuel (4-2-3-1), Kevin Gameiro effectue un début de saison tonitruant (trois buts en quatre matches de Ligue 1). En pleine confiance, il ne doit pas être mis en concurrence directe avec un autre élément. Au regard de son « CV », il n’est pas certain que Borriello accepte facilement de jouer les remplaçants de luxe, tandis que Melvut Erding et Guillaume Hoarau ont certainement intégré cette idée.

Pas d’ailier supplémentaire


Si le PSG recrute un dixième joueur en ce dernier jour de mercato, il s’agira probablement d’un latéral gauche ou d’un attaquant. Numériquement, tous les postes sont doublés. Or, les ailiers n’ont pas réellement de concurrence à leur poste. Certes, Jean-Christophe Bahebeck peut remplacer Nenê dans le couloir gauche mais son véritable poste se situe en attaque. A droite, Jérémy Ménez n’a non pas de doublure « attitrée ». Neeskens Kebano est en mesure de palier une éventuelle absence de l’international français, mais le jeune joueur issu du centre de formation parisien pourrait être prêté au FC Lorient aujourd’hui. Pendant plusieurs jours, une piste menant à Gabriel Torje a été évoquée. Mardi, « le Messi roumain » a officiellement été transféré vers l’Udinese, en provenance du Dinamo Bucarest. Jérémy Ménez, à qui l’on reproche souvent son irrégularité, est quasiment certain d’être titularisé pour les matches les plus importants que jouera le PSG. En cas d’indisponibilité de Nenê, il pourrait même remplacer le Brésilien dans son couloir gauche.

Surprise de dernière minute ?


Le PSG version 2011-2012 a fière allure sur le papier. Plus de la moitié de l’équipe type est composée de renforts arrivés durant l’été. Dans les buts, Salvatore Sirigu a rapidement conquis ses galons de titulaire. C’est en défense que le « onze » a connu le moins de modifications. Christophe Jallet, Mamadou Sakho et Saka Tiéné (pour le moment tout du moins) demeurent des titulaires en puissance. Diego Lugano sera rapidement chargé d’épauler Sakho en charnière centrale. Au milieu de terrain, Clément Chantôme et Nenê ont conservé leur statut. Le premier cité reste menacé par le retour de Momo Sissoko à la compétition. En attaque, Guillaume Hoarau et Melvut Erding sont désormais des remplaçants. Reste à savoir lequel des deux sera préféré par Antoine Kombouaré pour suppléer Kevin Gameiro. Avant de pouvoir répondre à cette question, il faudra déjà savoir si un attaquant supplémentaire débarque ce mercredi. « Le recrutement est normalement terminé », déclarait Leonardo le 11 août dernier. L’arrivée de Lugano prouve que « le jour le plus long » est susceptible de nous réserver une surprise.

                                                                                                                                                                                                                                                             Arnaud Lapointe

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club