Restez connectés avec nous
Pastore Les Herbiers On entendait beaucoup que la rencontre était jouée d'avance...c'était totalement différent

Club

Pastore « Les Herbiers ? On entendait beaucoup que la rencontre était jouée d’avance…c’était totalement différent »

La saison 2017-2018 s’est clôturée il y a peu et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a souri au Paris Saint-Germain sur la scène nationale. En effet, l’équipe alors entraînée par Unai Emery a raflé les 4 titres en France : Trophée des Champions, Champion de France, Vainqueur de la coupe de la Ligue et de la Coupe de France.

Ce dernier trophée a été obtenu le 8 Mai au Stade de France contre la modeste équipe des Herbiers (3ème division), surprise de cette dernière édition de la Coupe de France. Cette finale s’est jouée dans un contexte un peu particulier où les Parisiens n’avaient déjà plus rien d’autre à jouer. De plus, ces derniers avaient pour beaucoup la prochaine Coupe du Monde dans leur viseur (n’est-ce pas Adrien Rabiot…) et n’ont pas tenu à accélérer durant toute la rencontre afin de se préserver d’une éventuelle blessure. Javier Pastore, annoncé incessamment sur le départ, est revenu sur cette rencontre peu ordinaire sur le site officiel du PSG.

« nous avons aussi fait un bon match et soulever le trophée, et c’est ce qui compte au final. »

« C’était un peu particulier, on entendait beaucoup que la rencontre était jouée d’avance. Mais une fois dans le match, c’était totalement différent. Je suis sur le banc lors de la première période, et je ne suis pas tranquille. Les Herbiers ont fait un bon match et ont cherché à nous mettre en difficulté. Mais ça reste une finale, une finale que nous voulions gagner, comme toutes celles que nous avons disputées auparavant. C’était une très belle soirée, l’ambiance était superbe, et nous avons aussi fait un bon match et soulever le trophée, et c’est ce qui compte au final.»

Certes les Herbiers n’ont pas démérité mais il faut aussi rappeler que le club francilien avait par deux fois touché les montants adverses lors des 20 premières minutes, avant d’ouvrir le score, ce qui aurait pu faire basculer le match sur un tout autre rythme. Mais les Parisiens ont loupé plusieurs occasions aussi après avoir marquer le premier but. Ce qui a laissé leur adversaire croire à l’exploit. De quoi maintenant leur combativité. Heureusement le jeune Argentin Giovanni Lo Celso et le spécialiste des finales, Edinson Cavani, ont montré le chemin à suivre pour que l’équipe remporte finalement cette rencontre sur le score de 2-0 et empoche ainsi une douzième coupe, record absolu dans la compétition.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club