Club

Pastore : «Mon jeu est en train de changer»

Javier PASTORE
Publie le 06/05/2012 a 13:00



  • Depuis quelques matches, le PSG semble retrouver un Javier Pastore en grande forme. Buteur lors des trois derniers matches, El Flaco paraît en forme et ce retour au premier plan pourrait provenir de l’arrivée d’un préparateur physique personnel au Camp des Loges.

    « Oui. Il s’appelle Diego Giacchino. C’est un Argentin qui avait déjà travaillé avec moi pendant six mois à Palerme avant la Coupe du monde 2010. Avec lui, j’effectue des exercices différents de ceux qu’on a l’habitude de faire en club. Il en parle avec le préparateur physique du PSG (Giovanni Mauri) car cette démarche doit être validée par le club. C’est une initiative personnelle. J’avais connu les mêmes difficultés physiques lors de ma première saison à Palerme (en 2009-2010). Diego était venu d’Argentine pour s’occuper de moi pendant un mois et tout avait alors changé. Quand j’ai constaté que mon niveau avait à nouveau chuté, j’en ai parlé avec le staff du PSG pour leur dire que ce préparateur m’avait beaucoup apporté par le passé. Il est même devenu un ami très proche, qui vient chaque jour chez moi et qui sait me stimuler psychologiquement. Il dépend un peu des séances collectives. Par exemple, avec mon préparateur, il peut m’arriver de revenir l’après-midi au Camp des Loges pour bosser sur l’explosivité, les courses courtes qu’on n’a pas eu forcément le temps de travailler avec le groupe le matin », a expliqué le N°27 parisien dans L’Equipe, qui sait qu’il a dû faire des efforts pour gagner en puissance physique et donc s’adapter au jeu de la Ligue 1. Car en plus de ce temps d’adaptation, plusieurs circonstances atténuantes l’ont forcé à subir un gros coup de mou entre novembre et mars.

    « Mon jeu est en train de changer, oui. Mais il faut savoir deux choses. Après ma blessure, je ne me sentais pas bien physiquement. Ces trois dernières semaines, j’ai beaucoup mis l’accent sur ce point et, aujourd’hui, quand j’entre sur le terrain, je me sens mieux. Deuxième chose : depuis quatre ans, je n’ai pas pu suivre une préparation foncière complète. Je n’ai jamais vraiment soufflé entre deux saisons. C’est pour ça qu’il m’est arrivé de subir de gros déclins physiques. Ce qui se dit sur moi ne me fait ni du bien ni du mal. Même une critique injuste ne me perturbe pas. Ce qui m’affecte, c’est ce qui touche ma famille, la maladie. Il y a des choses un peu plus graves dans ce monde qu’un footballeur critiqué…Mon changement de vie a été immense, l’été dernier, et il a fallu que je digère les attentes que je suscitais. Je savais qu’on me reparlerait du coût de mon transfert. Mais j’ai toujours gardé le seul football en tête. De toute façon, ici, il y aura sans doute bientôt un joueur qui arrivera en ayant coûté plus cher que moi ! , a annoncé Pastore, qui va désormais chercher à devenir plus agressif sur le terrain, sa nonchalance étant très souvent critiquée. Oui, je manque parfois d’agressivité. (Il sourit.) Mais, quand j’étais enfant, je n’ai pas découvert le football avec l’idée que les joueurs doivent se rentrer dedans violemment. Quand je voyais qu’une lutte pour gagner un ballon se profilait, j’essayais de me tenir cinq mètres en retrait. C’est une part d’enfance restée dans mon jeu. Mais je sais que je dois devenir plus combatif, que je dois me conditionner pour répéter les duels avec l’adversaire. M’étoffer physiquement m’aidera dans les contacts. Le staff pense que si je suis en bonne condition, j’ai le volume pour jouer au milieu. Ce n’est pas une question de kilomètres parcourus. Je peux courir au même rythme pendant quatre heures sans rien ressentir. Ce qui me fatigue, ce sont les efforts violents et courts, qu’on peut difficilement éviter quand on joue au foot. Comme le mental, c’est un point sur lequel je vais travailler de plus en plus.  »

    Et pour améliorer cette force mentale, l’international argentin compte sur l’expérience et le savoir-faire de Carlo Ancelotti, qui lui a déjà transmis beaucoup de choses depuis son arrivée à Paris. « Quelque chose au niveau de l’envie. Par sa forte personnalité et sa grande réputation, il a amené plus de respect entre les joueurs, ainsi qu’entre le staff et les joueurs. C’est ce qui manquait auparavant. Après, le jeu était bon avec Kombouaré, il l’est encore avec Carlo. C’est un grand technicien dont le travail devrait porter ses fruits dans quelques mois. La saison prochaine, le PSG sera beaucoup plus fort qu’aujourd’hui. Carlo nous donne deux ou trois consignes basiques avant un match en fonction de l’adversaire et de ce qu’il attend de nos mouvements. Il ne cherche pas à révolutionner notre jeu. De toute façon, il n’y plus aucun système de jeu à inventer, tout a déjà été fait. Là où un coach fait la différence, c’est par sa capacité à porter un joueur vers la façon dont il veut le voir jouer. Il doit avoir le talent de tirer le meilleur de chaque joueur et de trouver une alchimie entre les uns et les autres en tenant compte d’un fait : les joueurs sont compliqués et inégaux, a analysé Pastore, qui devrait retrouver un poste de milieu de terrain la saison prochaine, lorsqu’un attaquant de classe mondiale aura été recruté. Tout dépend des joueurs qui vous entourent. Quand je me suis blessé en janvier, Carlo avait voulu m’utiliser dans ce rôle plus reculé. Il voulait me tester en milieu relayeur, mais j’ai dû quitter le terrain après vingt minutes et on n’a pas pu juger du résultat. Mais on s’en parle encore et il est probable qu’il me remette dans cette position la saison prochaine. Il veut que je joue un peu plus en retrait pour toucher plus de ballons. D’ici là, on ne va pas s’amuser à faire des essais lors des trois dernières journées. Déjà qu’il est un peu compliqué de jouer dans un système sans véritable attaquant…»

    Publie le 06/05/2012 a 13:00

    Pastore : «Mon jeu est en train de changer»

    Depuis quelques matches, le PSG semble retrouver un Javier Pastore en grande forme. Buteur lors des trois derniers matches, El Flaco paraît en forme et ce retour au premier plan pourrait provenir de l’arrivée d’un préparateur physique personnel au Camp des Loges.

    « Oui. Il s’appelle Diego Giacchino. C’est un Argentin qui avait déjà travaillé avec moi pendant six mois à Palerme avant la Coupe du monde 2010. Avec lui, j’effectue des exercices différents de ceux qu’on a l’habitude de faire en club. Il en parle avec le préparateur physique du PSG (Giovanni Mauri) car cette démarche doit être validée par le club. C’est une initiative personnelle. J’avais connu les mêmes difficultés physiques lors de ma première saison à Palerme (en 2009-2010). Diego était venu d’Argentine pour s’occuper de moi pendant un mois et tout avait alors changé. Quand j’ai constaté que mon niveau avait à nouveau chuté, j’en ai parlé avec le staff du PSG pour leur dire que ce préparateur m’avait beaucoup apporté par le passé. Il est même devenu un ami très proche, qui vient chaque jour chez moi et qui sait me stimuler psychologiquement. Il dépend un peu des séances collectives. Par exemple, avec mon préparateur, il peut m’arriver de revenir l’après-midi au Camp des Loges pour bosser sur l’explosivité, les courses courtes qu’on n’a pas eu forcément le temps de travailler avec le groupe le matin », a expliqué le N°27 parisien dans L’Equipe, qui sait qu’il a dû faire des efforts pour gagner en puissance physique et donc s’adapter au jeu de la Ligue 1. Car en plus de ce temps d’adaptation, plusieurs circonstances atténuantes l’ont forcé à subir un gros coup de mou entre novembre et mars.

    « Mon jeu est en train de changer, oui. Mais il faut savoir deux choses. Après ma blessure, je ne me sentais pas bien physiquement. Ces trois dernières semaines, j’ai beaucoup mis l’accent sur ce point et, aujourd’hui, quand j’entre sur le terrain, je me sens mieux. Deuxième chose : depuis quatre ans, je n’ai pas pu suivre une préparation foncière complète. Je n’ai jamais vraiment soufflé entre deux saisons. C’est pour ça qu’il m’est arrivé de subir de gros déclins physiques. Ce qui se dit sur moi ne me fait ni du bien ni du mal. Même une critique injuste ne me perturbe pas. Ce qui m’affecte, c’est ce qui touche ma famille, la maladie. Il y a des choses un peu plus graves dans ce monde qu’un footballeur critiqué…Mon changement de vie a été immense, l’été dernier, et il a fallu que je digère les attentes que je suscitais. Je savais qu’on me reparlerait du coût de mon transfert. Mais j’ai toujours gardé le seul football en tête. De toute façon, ici, il y aura sans doute bientôt un joueur qui arrivera en ayant coûté plus cher que moi ! , a annoncé Pastore, qui va désormais chercher à devenir plus agressif sur le terrain, sa nonchalance étant très souvent critiquée. Oui, je manque parfois d’agressivité. (Il sourit.) Mais, quand j’étais enfant, je n’ai pas découvert le football avec l’idée que les joueurs doivent se rentrer dedans violemment. Quand je voyais qu’une lutte pour gagner un ballon se profilait, j’essayais de me tenir cinq mètres en retrait. C’est une part d’enfance restée dans mon jeu. Mais je sais que je dois devenir plus combatif, que je dois me conditionner pour répéter les duels avec l’adversaire. M’étoffer physiquement m’aidera dans les contacts. Le staff pense que si je suis en bonne condition, j’ai le volume pour jouer au milieu. Ce n’est pas une question de kilomètres parcourus. Je peux courir au même rythme pendant quatre heures sans rien ressentir. Ce qui me fatigue, ce sont les efforts violents et courts, qu’on peut difficilement éviter quand on joue au foot. Comme le mental, c’est un point sur lequel je vais travailler de plus en plus.  »

    Et pour améliorer cette force mentale, l’international argentin compte sur l’expérience et le savoir-faire de Carlo Ancelotti, qui lui a déjà transmis beaucoup de choses depuis son arrivée à Paris. « Quelque chose au niveau de l’envie. Par sa forte personnalité et sa grande réputation, il a amené plus de respect entre les joueurs, ainsi qu’entre le staff et les joueurs. C’est ce qui manquait auparavant. Après, le jeu était bon avec Kombouaré, il l’est encore avec Carlo. C’est un grand technicien dont le travail devrait porter ses fruits dans quelques mois. La saison prochaine, le PSG sera beaucoup plus fort qu’aujourd’hui. Carlo nous donne deux ou trois consignes basiques avant un match en fonction de l’adversaire et de ce qu’il attend de nos mouvements. Il ne cherche pas à révolutionner notre jeu. De toute façon, il n’y plus aucun système de jeu à inventer, tout a déjà été fait. Là où un coach fait la différence, c’est par sa capacité à porter un joueur vers la façon dont il veut le voir jouer. Il doit avoir le talent de tirer le meilleur de chaque joueur et de trouver une alchimie entre les uns et les autres en tenant compte d’un fait : les joueurs sont compliqués et inégaux, a analysé Pastore, qui devrait retrouver un poste de milieu de terrain la saison prochaine, lorsqu’un attaquant de classe mondiale aura été recruté. Tout dépend des joueurs qui vous entourent. Quand je me suis blessé en janvier, Carlo avait voulu m’utiliser dans ce rôle plus reculé. Il voulait me tester en milieu relayeur, mais j’ai dû quitter le terrain après vingt minutes et on n’a pas pu juger du résultat. Mais on s’en parle encore et il est probable qu’il me remette dans cette position la saison prochaine. Il veut que je joue un peu plus en retrait pour toucher plus de ballons. D’ici là, on ne va pas s’amuser à faire des essais lors des trois dernières journées. Déjà qu’il est un peu compliqué de jouer dans un système sans véritable attaquant…»




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • CHAD 75

      Très très intéressant ce que dit Pastore… Beaucoup de détails qui éclairent plusieurs points. Quelle chance d’avoir cette pépite chez nous ! L’an prochain, si les petits cochons ne le mangent pas, avec une préparation complète, et un jeu plus établi dans le groupe, tout le monde va comprendre pourquoi c’est un des espoirs planétaires !

    • Oranpaname

      N’oublié pas que Pastore en est à 12 réalisation sans aucun penalty tiré contrairement à Nene qui lui les as pratiquement tous tiré. Alors pour une première saison je le félicite de deux il n’a que 22 ans et Nene 40 lol. Beaucoup de supportèrent pensé qu’on avé recruté Cristiano ou Léo pfff trop de footix foireux qui entache notre équipe. Nene nous a rendu service à nous de le lui rendre en le sollicitant à quitté le PSG. Je dit pas qu’il est nul non je dit juste que nous avons besoin d’un groupe collectif et non d’un ado de 30 ans qui pense à sa personne avant de pensé collectif le foot c’est à 11 et non un sport individuel end

      • Panameee

        Exact et si sa aurait été pastore notre tireur de pénalty il serait a environ 18but et tout le monde dirait qu’il a fait une superbe saison..

    • Pkr 047

      Putain j’ai adoré! Et c’est clair un joueur qui fait des heures sup est un joueur motivé! Et s’il est motivé comme cela, vous devriez connaître le vrai Pastore, celui de cette année à rien avoir avec celui de Palerme.
      Celui de Palerme et un mix de menez et de nene, tout simplement magique ce mec.
      Bref j’ai hâte. Mais le plus important, et c enfin validé, Pastore est motivé. Et ca c le top.

    • Hades

      tiens ca me frais penser a un autre joueur du PSG qui etait dans une situation proche de la sienne …..RAIIIIII qui avait ete jouer en cfa pour retrouvais son niveau la 1ere annee   si le resultat et le meme  ouahou

      • John doe

        Le truc avec pastore c’est que contrairement à rai qui peinait à faire un sprint, il a fait un départ toni-truand puis plus rien du tout..Il se réveille à peine en fin de saison vu son talent et les joueurs qui l’entourent, c’est quand même une saison pas terrible.
        Rai avait besoin d’acclimatation car il venait d’un autre continent, pastore lui a besoin d’un soutien psychologique…
        Vivement la saison prochaine, qu’il se sente bien, car il n’aura plus d’excuse

        • maxwell17

          pastore a surtout besoin de joué avec ces coéquipier , alors quand on l’entour de bouffeur de ballon il lâche vite psychologiquement et disparaît complètement  .. tu remarquera que ces meilleure période cette saison coincide avec les périodes ou les joueurs qui l’entouré on été moin égoïste ..

          • Birane

            j’adore ta lucidité comme d’habitude. C’est la clé pour un joueru comme lui il abesoin de toucher le ballon et de sentir un jeu collectif un jeu de passes.

            • maxwell17

              il a aussi et surtout besoin d’espace , et l’espace ce crée avec un jeux fluide de passe courte et de mouvement , c’est pour sa qu’il ne joue combine pas souvent avec néné ,hoarau  entre autres et beaucoup + avec bodmer  et motta

            • majestik49

              c est la difficulté du mercato , trouver les joueurs ou au moins le joueur qui sera complémentaire a pastore au milieu..ce qui nest pas le cas aujourdui a part bodmer mais sur les cotés c pas trop ca..mais sil descend dun cran en étant bien préparé il pourra grace a son jeu vers lavant, faire le lien avec l attaque. cest ce qui souhaite en tt cas. la vérité c qu il peut jouer a beaucoup de poste ce fuoriclasse! 

            • maxwell17

              dans un 4-4-2 en losange , l’idéal serait modric ( mais j’y crois pas du tout ), montolivo de la fiorentina( mais je crois qu’il va signé au milan malheureusement ?) sinon un joueur comme meireles , ou moutinho ferait amplement a l’affaire je pense ?  

            • majestik49

              c est sur modric cest du lourd. mouthino prquoi pas mais pr moi il a rien prouvé encore, bon il est encore jeune! y a tjrs kaka.. ou pr faire plaisir a certain martin qui est vraiment altruiste et en mouvement. iniesta???  impossible ok..bale est hors de prix. pas evident de trouver qd meme. kagawa va en pl. bon ce nest pas trop grave. la priorité cest lavant centre, un buteur né!

            • maxwell17

              tout dépend du schéma de jeux que souhaite mettre en place carlo , d’après c’est différentes interwiew j’ai la sensation qu’on ce dirige vers un 4-3-1-2  avec pastore en 10 , c’est dans cette optique que je t’ai cité des joueurs capable d’orienté le jeux en jouant trés bas sur le terrain , un peu comme la fait bodmer a sochaux .
              en revanche si il nous descend pastore dans la ligne de 3 milieu , on aura pas vraiment besoin recruté au milieu , il faudra juste recruté devant .. un bale ,lavezzi,lucas  pour apporté un peu de vitesse et contre balancer la percutions de menez , et un attaquant de pointe capable de terminer les actions 

            • majestik49

              je tavoue que concernant la dispo tactique de lannée prochaine , jen ai aucune idée , ca dépendra aussi des joueurs titulaires, on verra bien. allez bon match!!

            • maxwell17

              en espérant une belle victoire ! bon match 

        • Hades

          oui mais RAI 1er match a avec le PSG et 1er but le depart toni truand il l a fait aussi et comme Pastore il est arrivee sans vraiment de preparation n oublier pas que Rai  et venus faire son 1er match a Paris entre 2 match avec le bresil biensur que tous n est pas comparable ce qu j ai mis en communs entre les 2 c est la volonter de faire les effort pour s imposer a Paris

    • Birane

      Je pense que cet interview devrait faire taire kes medisants sur son envie son engagement et sa volonte de faire mieux de progresser. Donc lessieurs soyez patients lanne prochaine il devrait etre plus enorme encore avec tout ce travail quil fait. Plus un jeu plus collectif et une attaque plus forte avec aussi une position plus reculee.

      • maxwell17

        je pense que l’année prochaine on jouera en 4-2-1-3 en quelque sorte , avec pastore entre le milieu et l’attaque dans un rôle de pistons sur phase offensive et dans le milieu sur phase défensive , si on l’entoure de joueur intelligent et technique il va tout cassé ! lol 

    • Arfer

      Avec deux,trois recrues et un Pastore avec une super préparation, l’année prochaine s’annonce magique!

    •  Très Belle Analyse Javier!!!!
      FUTUR PRINCE DU PARC

    • arno

      ce serait un gachis de le mettre en relayeur. Il a une telle capacité a accélerer, éliminer un adversaire et il a une super bonne finition, faudrait pas qu’on le cantonne juste a orienter le jeu (normalement le taff de motta)

    • Panamkiller

      Interview respect de pastore ! Le gars il a bien parlé et ferme la bouche a certain qui le critique ! Attend le mec a son propre préparateur , des fois il reviens pour s’entrainé seul ! Voila le  mental du gars .

      Et un point que j’aime y a plus important que les critique et le football, ma famille, la maladie … sifflé il s’en tape lui même y connais son potentiel et fera tout pour être aux top de sa forme  etc… Bref je le vois explose comme ronaldinho.

      Faut se mefié de l’eau qui dors a 12 but  cette saison et c’est pas encors fini . Parlons peu on attend de voir le pasteur.

    • Jp64

      l année prochaine ce sera la grande star adulée du parc des princes!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • JED

      ce soir doublé de pastore

    • majestik49

      beaucop de choses sont dites sur pastore , cet interview apporte beaucoup de réponses , montre aussi son implication et sa confiance en l équipe et ses objectifs. ca fait plaisir a lire!

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Mercato - Thiago Maia pourrait finalement signer à Saint-Pétersbourg pour remplacer Alex Witsel"
    18 minutes ago
    Emjeïsa publié un new post."Lizarazu "Monaco est un prétendant au titre...Le PSG n'a pas beaucoup de marge""
    6 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Pastore : «Mon jeu est en train de changer»

    Javier PASTORE <Club , Interviews

    Depuis quelques matches, le PSG semble retrouver un Javier Pastore en grande forme. Buteur lors des trois derniers matches, El Flaco paraît en forme et ce retour au premier plan pourrait provenir de l’arrivée d’un préparateur physique personnel au Camp des Loges.

    « Oui. Il s’appelle Diego Giacchino. C’est un Argentin qui avait déjà travaillé avec moi pendant six mois à Palerme avant la Coupe du monde 2010. Avec lui, j’effectue des exercices différents de ceux qu’on a l’habitude de faire en club. Il en parle avec le préparateur physique du PSG (Giovanni Mauri) car cette démarche doit être validée par le club. C’est une initiative personnelle. J’avais connu les mêmes difficultés physiques lors de ma première saison à Palerme (en 2009-2010). Diego était venu d’Argentine pour s’occuper de moi pendant un mois et tout avait alors changé. Quand j’ai constaté que mon niveau avait à nouveau chuté, j’en ai parlé avec le staff du PSG pour leur dire que ce préparateur m’avait beaucoup apporté par le passé. Il est même devenu un ami très proche, qui vient chaque jour chez moi et qui sait me stimuler psychologiquement. Il dépend un peu des séances collectives. Par exemple, avec mon préparateur, il peut m’arriver de revenir l’après-midi au Camp des Loges pour bosser sur l’explosivité, les courses courtes qu’on n’a pas eu forcément le temps de travailler avec le groupe le matin », a expliqué le N°27 parisien dans L’Equipe, qui sait qu’il a dû faire des efforts pour gagner en puissance physique et donc s’adapter au jeu de la Ligue 1. Car en plus de ce temps d’adaptation, plusieurs circonstances atténuantes l’ont forcé à subir un gros coup de mou entre novembre et mars.

    « Mon jeu est en train de changer, oui. Mais il faut savoir deux choses. Après ma blessure, je ne me sentais pas bien physiquement. Ces trois dernières semaines, j’ai beaucoup mis l’accent sur ce point et, aujourd’hui, quand j’entre sur le terrain, je me sens mieux. Deuxième chose : depuis quatre ans, je n’ai pas pu suivre une préparation foncière complète. Je n’ai jamais vraiment soufflé entre deux saisons. C’est pour ça qu’il m’est arrivé de subir de gros déclins physiques. Ce qui se dit sur moi ne me fait ni du bien ni du mal. Même une critique injuste ne me perturbe pas. Ce qui m’affecte, c’est ce qui touche ma famille, la maladie. Il y a des choses un peu plus graves dans ce monde qu’un footballeur critiqué…Mon changement de vie a été immense, l’été dernier, et il a fallu que je digère les attentes que je suscitais. Je savais qu’on me reparlerait du coût de mon transfert. Mais j’ai toujours gardé le seul football en tête. De toute façon, ici, il y aura sans doute bientôt un joueur qui arrivera en ayant coûté plus cher que moi ! , a annoncé Pastore, qui va désormais chercher à devenir plus agressif sur le terrain, sa nonchalance étant très souvent critiquée. Oui, je manque parfois d’agressivité. (Il sourit.) Mais, quand j’étais enfant, je n’ai pas découvert le football avec l’idée que les joueurs doivent se rentrer dedans violemment. Quand je voyais qu’une lutte pour gagner un ballon se profilait, j’essayais de me tenir cinq mètres en retrait. C’est une part d’enfance restée dans mon jeu. Mais je sais que je dois devenir plus combatif, que je dois me conditionner pour répéter les duels avec l’adversaire. M’étoffer physiquement m’aidera dans les contacts. Le staff pense que si je suis en bonne condition, j’ai le volume pour jouer au milieu. Ce n’est pas une question de kilomètres parcourus. Je peux courir au même rythme pendant quatre heures sans rien ressentir. Ce qui me fatigue, ce sont les efforts violents et courts, qu’on peut difficilement éviter quand on joue au foot. Comme le mental, c’est un point sur lequel je vais travailler de plus en plus.  »

    Et pour améliorer cette force mentale, l’international argentin compte sur l’expérience et le savoir-faire de Carlo Ancelotti, qui lui a déjà transmis beaucoup de choses depuis son arrivée à Paris. « Quelque chose au niveau de l’envie. Par sa forte personnalité et sa grande réputation, il a amené plus de respect entre les joueurs, ainsi qu’entre le staff et les joueurs. C’est ce qui manquait auparavant. Après, le jeu était bon avec Kombouaré, il l’est encore avec Carlo. C’est un grand technicien dont le travail devrait porter ses fruits dans quelques mois. La saison prochaine, le PSG sera beaucoup plus fort qu’aujourd’hui. Carlo nous donne deux ou trois consignes basiques avant un match en fonction de l’adversaire et de ce qu’il attend de nos mouvements. Il ne cherche pas à révolutionner notre jeu. De toute façon, il n’y plus aucun système de jeu à inventer, tout a déjà été fait. Là où un coach fait la différence, c’est par sa capacité à porter un joueur vers la façon dont il veut le voir jouer. Il doit avoir le talent de tirer le meilleur de chaque joueur et de trouver une alchimie entre les uns et les autres en tenant compte d’un fait : les joueurs sont compliqués et inégaux, a analysé Pastore, qui devrait retrouver un poste de milieu de terrain la saison prochaine, lorsqu’un attaquant de classe mondiale aura été recruté. Tout dépend des joueurs qui vous entourent. Quand je me suis blessé en janvier, Carlo avait voulu m’utiliser dans ce rôle plus reculé. Il voulait me tester en milieu relayeur, mais j’ai dû quitter le terrain après vingt minutes et on n’a pas pu juger du résultat. Mais on s’en parle encore et il est probable qu’il me remette dans cette position la saison prochaine. Il veut que je joue un peu plus en retrait pour toucher plus de ballons. D’ici là, on ne va pas s’amuser à faire des essais lors des trois dernières journées. Déjà qu’il est un peu compliqué de jouer dans un système sans véritable attaquant…»

    By
    @
    OTER ?>