Restez connectés avec nous

Clasico

Pastore : « Un grand match pour moi et le PSG »

A deux jours du match face à l’OM, Javier Pastore s’est présenté en conférence de presse au Parc des Princes. Le milieu de terrain parisien a évidemment évoqué le Clasico mais aussi l’ambiance dans le vestiaire, la sélection argentine et l’arrivée de David Beckham.

Javier Pastore s’est donc tout d’abord exprimé sur le match de dimanche face à l’OM, d’une importance primordiale pour lui, le PSG et ses supporters. « C’est un grand match pour moi comme pour l’équipe. On espère prendre les trois points et faire en sorte que les supporters soient heureux de notre performance. On va faire de notre mieux. C’est vrai qu’il y a plus de motivation pour le Clasico car les supporters l’attendent et le font ressentir toute la semaine, l’ambiance est particulière. Ce sera très important de faire du mieux possible. De la pression ? Non, il n’y a pas de pression. L’équipe est dans un bon moment, on est leaders du championnat. Après une défaite, c’est normal d’avoir moins de confiance mais avant cela, on a fait de bonnes performances, on a enchaîné 13 ou 14 matches sans défaite, on espère continuer sur cette voie-là. Tous les matches sont importantes, un beau mois s’annonce avec de bons matches : deux Clasicos et le match contre Valence en Ligue des Champions le 6 mars, donc nous sommes très motivés. J’espère que nos performances seront bonnes et que l’on rentrera chez nous avec de bons résultats, a déclaré le N°27 parisien, qui assure que le dîner organisé mercredi soir entre les joueurs n’étaient pas forcément une façon de se mobiliser avant le Clasico. Cela n’a rien de spécial. C’était une longue semaine vu qu’on ne jouait pas le mercredi ou le vendredi, comme cela peut souvent arriver. On a donc décidé de manger tous ensemble, on aimerait le faire chaque semaine mais ce n’est pas facile au niveau de l’organisation. C’était bien d’être ensemble. »

L’ancien joueur de Palerme est ensuite revenu sur son nouveau positionnement sur le côté du milieu de terrain de l’équipe, et sur l’irrégularité de ses performances. « Ancelotti croit beaucoup en moi dans cette position, il pense que j’en ai les capacités et que je peux mieux m’exprimer. Ce n’est pas classique pour moi, c’est même nouveau, mais je m’adapte et je me sens de mieux en mieux. Je peux encore m’améliorer et de faire de bonnes choses dans cette position. C’est normal qu’un joueur ait des bons et des mauvais moments. Mais c’est mieux d’être inconstant et de faire des choses remarquables que d’être régulier et faire des choses moyennes. Je me sens bien physiquement et psychologiquement et je vais essayer de m’améliorer encore, a annoncé El Flaco, qui va tout faire pour être plus performant possible au PSG pour être rappelé en équipe d’Argentine. Ce n’est pas évident pour un joueur de ne plus être appelé en équipe nationale. J’aimerais bien y aller donc je continue de travailler et de faire de mon mieux. J’attends toujours ma sélection. »

Enfin, Pastore a partagé son sentiment sur l’arrivée de David Beckham et sur le fait que le vestiaire parisien soit bondé de stars du football mondial. « Beckham est un joueur avec beaucoup d’expérience, il a brillé partout dans le monde. Je vais beaucoup apprendre de lui et en plus, c’est un très belle personne en dehors du terrain. Il est très humble et c’est une bonne expérience de partager le vestiaire avec lui. Il a 37 ans, on sait tous qu’il n’aura pas les mêmes capacités qu’il y a 20 ans mais c’est toujours un joueur important, une référence. Il peut nous apprendre des choses et j’espère qu’il va rester le plus longtemps possible à nos côtés, ça me motive de m’entraîner avec lui. S’il y a trop de stars dans le vestiaire ? Ce sont des stars sur le terrain mais pas en dehors. Ce sont des personnes très simples, on a tous de bonnes relations donc ça se passe très bien dans le vestiaire. C’est difficile quand les joueurs agissent aussi comme des stars en dehors du terrain mais ici, ce n’est pas le cas. Thiago Silva par exemple, il est très normal dans la vie, comme s’il était un joueur banal alors qu’il ne l’est pas. C’est la même chose pour Ibrahimovic et Beckham », a conclu le prodige argentin.

Derniers articles

Autres articles présents dans Clasico