Anciens

Paulo César promet « une surprise » avec Lucas

Publie le 23/11/2012 a 19:55



  • Souvenez-vous : au cours de l’été 2002, le PSG faisait signer un arrière latéral brésilien, en provenance de Fluminense. Son nom : Paulo César.

    « J’avais évolué à un très bon niveau entre 1999 et 2001 au Brésil où j’étais considéré comme l’un des meilleurs arrières droit du championnat. Ces prestations m’ont permis d’avoir la chance de jouer pour la Seleção. Je faisais partie de la liste des 30-32 joueurs pré-convoqués pour aller à la Coupe du Monde. Malheureusement je n’ai pas été retenu dans la liste finale mais ces sélections m’ont donné une plus grande visibilité et m’ont fait connaître auprès du PSG. C’est une ville que j’ai apprécié dès mon arrivée et chaque année j’y reviens, j’ai encore beaucoup d’amis là-bas », déclare l’international auriverde (trois sélections) à Sambafoot, pour expliquer les sollicitations parisiennes de l’époque.

    Paulo César va rester chez les Rouge et Bleu jusqu’en janvier 2007, avec un intermède à Santos (prêt lors de la saison 2004-2005). Il a donc pu côtoyer son compatriote Ronaldinho durant une saison, ainsi que Pauleta et Heinze. « C’était la star du club à ce moment avant de rejoindre Barcelone. L’autre joueur qui m’a impressionné, c’était Pauleta. Devant le but, il était incroyable, c’était sa vie le but. Je pense aussi à Gabriel Heinze qui est un mec extraordinaire. Autant il était timide en dehors du terrain, autant sur le terrain, c’était un guerrier toujours à fond, il donnait aux autres joueurs l’envie de se dépouiller sur la pelouse », se souvient-il, rappelant que le Ballon d’Or 2005 avait « connu des matches sur le banc avec Fernandez ».

    Aujourd’hui Paulo César estime que le PSG peut (re)devenir un grand club européen dès cette saison. « C’est possible mais il faut remporter des titres, l’argent ne fait pas tout dans le football. Il faut que le club crée une bonne dynamique en termes de résultat et crée aussi un vrai collectif, que ce soit sur le terrain et aussi dans le vestiaire. On l’a vu la saison passée, tout le monde voyait Paris champion et au final c’est Montpellier qui a terminé à la première place », souligne-t-il. Comme beaucoup de défenseurs, le natif d’Osasco (São Paulo) considère que Thiago Silva est le meilleur joueur au monde à son poste.

    « Il a une technique extraordinaire, je l’ai vu plusieurs fois jouer à Fluminense et déjà à l’époque, il était impressionnant. Il vient d’arriver à Paris et, en peu de matches, il montre déjà toutes ses qualités avec son état d’esprit de leader. Paris a recruté un grand, un très grand joueur. En attendant Lucas, qui est vraiment bon. Il possède une très grande vitesse et cela devrait l’aider en France et je pense qu’il va marquer beaucoup de buts et délivrer pas mal de passes à Ibrahimovic », poursuit-il. Selon lui, Lucas pourrait rapidement s’imposer à Paris. « Il sera une bonne surprise pour la deuxième partie du championnat. Les adversaires du PSG devront vraiment se méfier car il va extrêmement vite. De plus, il s’est mis à apprendre le français donc ce sera un petit peu plus facile pour lui. Thiago Silva, qui le voit souvent en Seleção lui parle aussi. Leonardo va sans doute bien le conseiller quand il sera à Paris. Les gens en France qui ne le connaissent pas vont avoir une belle surprise », conclut Paulo César, qui a évolué durant deux ans et demi à Toulouse, après le PSG, avant de rentrer dans son pays natal.

    Publie le 23/11/2012 a 19:55

    Paulo César promet « une surprise » avec Lucas

    Souvenez-vous : au cours de l’été 2002, le PSG faisait signer un arrière latéral brésilien, en provenance de Fluminense. Son nom : Paulo César.

    « J’avais évolué à un très bon niveau entre 1999 et 2001 au Brésil où j’étais considéré comme l’un des meilleurs arrières droit du championnat. Ces prestations m’ont permis d’avoir la chance de jouer pour la Seleção. Je faisais partie de la liste des 30-32 joueurs pré-convoqués pour aller à la Coupe du Monde. Malheureusement je n’ai pas été retenu dans la liste finale mais ces sélections m’ont donné une plus grande visibilité et m’ont fait connaître auprès du PSG. C’est une ville que j’ai apprécié dès mon arrivée et chaque année j’y reviens, j’ai encore beaucoup d’amis là-bas », déclare l’international auriverde (trois sélections) à Sambafoot, pour expliquer les sollicitations parisiennes de l’époque.

    Paulo César va rester chez les Rouge et Bleu jusqu’en janvier 2007, avec un intermède à Santos (prêt lors de la saison 2004-2005). Il a donc pu côtoyer son compatriote Ronaldinho durant une saison, ainsi que Pauleta et Heinze. « C’était la star du club à ce moment avant de rejoindre Barcelone. L’autre joueur qui m’a impressionné, c’était Pauleta. Devant le but, il était incroyable, c’était sa vie le but. Je pense aussi à Gabriel Heinze qui est un mec extraordinaire. Autant il était timide en dehors du terrain, autant sur le terrain, c’était un guerrier toujours à fond, il donnait aux autres joueurs l’envie de se dépouiller sur la pelouse », se souvient-il, rappelant que le Ballon d’Or 2005 avait « connu des matches sur le banc avec Fernandez ».

    Aujourd’hui Paulo César estime que le PSG peut (re)devenir un grand club européen dès cette saison. « C’est possible mais il faut remporter des titres, l’argent ne fait pas tout dans le football. Il faut que le club crée une bonne dynamique en termes de résultat et crée aussi un vrai collectif, que ce soit sur le terrain et aussi dans le vestiaire. On l’a vu la saison passée, tout le monde voyait Paris champion et au final c’est Montpellier qui a terminé à la première place », souligne-t-il. Comme beaucoup de défenseurs, le natif d’Osasco (São Paulo) considère que Thiago Silva est le meilleur joueur au monde à son poste.

    « Il a une technique extraordinaire, je l’ai vu plusieurs fois jouer à Fluminense et déjà à l’époque, il était impressionnant. Il vient d’arriver à Paris et, en peu de matches, il montre déjà toutes ses qualités avec son état d’esprit de leader. Paris a recruté un grand, un très grand joueur. En attendant Lucas, qui est vraiment bon. Il possède une très grande vitesse et cela devrait l’aider en France et je pense qu’il va marquer beaucoup de buts et délivrer pas mal de passes à Ibrahimovic », poursuit-il. Selon lui, Lucas pourrait rapidement s’imposer à Paris. « Il sera une bonne surprise pour la deuxième partie du championnat. Les adversaires du PSG devront vraiment se méfier car il va extrêmement vite. De plus, il s’est mis à apprendre le français donc ce sera un petit peu plus facile pour lui. Thiago Silva, qui le voit souvent en Seleção lui parle aussi. Leonardo va sans doute bien le conseiller quand il sera à Paris. Les gens en France qui ne le connaissent pas vont avoir une belle surprise », conclut Paulo César, qui a évolué durant deux ans et demi à Toulouse, après le PSG, avant de rentrer dans son pays natal.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • ce que je me rappelle de paulo cesar c’est son magnifique coup franc contre monaco et son but contre guigamp.
      lien du coup franc : http://www.youtube.com/watch?v=VhA_JnY4eIs  a 1min10

    • inkerz

      On t’attends avec impatience Lucas … :) 

    • goku59

      maintenant il nous faut un vrai tueur, un putain de meneur de jeu, un vrai 10 quoi !!!!!

    • MYSA92

      on a hate qu il arrive LUCA……………………………..ALLEZ PARIS

    • xxFaustxx

      si c’est le même genre de surprise que paulo cesar à l’époque aie aie aie ^^

    • dragon85

      vivement qui vienne 

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC - Allegri "Le PSG est une équipe très dangereuse contre qui nous pourrions tomber"

    LDC – Allegri « Le PSG est une équipe très dangereuse contre qui nous pourrions tomber »

    Adversaires

    La Juventus Turin ayant terminé première de son groupe (devant le FC Séville), c’est un adversaire ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    12 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    12 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    Paulo César promet « une surprise » avec Lucas

    <Anciens , Club , Interviews

    Souvenez-vous : au cours de l’été 2002, le PSG faisait signer un arrière latéral brésilien, en provenance de Fluminense. Son nom : Paulo César.

    « J’avais évolué à un très bon niveau entre 1999 et 2001 au Brésil où j’étais considéré comme l’un des meilleurs arrières droit du championnat. Ces prestations m’ont permis d’avoir la chance de jouer pour la Seleção. Je faisais partie de la liste des 30-32 joueurs pré-convoqués pour aller à la Coupe du Monde. Malheureusement je n’ai pas été retenu dans la liste finale mais ces sélections m’ont donné une plus grande visibilité et m’ont fait connaître auprès du PSG. C’est une ville que j’ai apprécié dès mon arrivée et chaque année j’y reviens, j’ai encore beaucoup d’amis là-bas », déclare l’international auriverde (trois sélections) à Sambafoot, pour expliquer les sollicitations parisiennes de l’époque.

    Paulo César va rester chez les Rouge et Bleu jusqu’en janvier 2007, avec un intermède à Santos (prêt lors de la saison 2004-2005). Il a donc pu côtoyer son compatriote Ronaldinho durant une saison, ainsi que Pauleta et Heinze. « C’était la star du club à ce moment avant de rejoindre Barcelone. L’autre joueur qui m’a impressionné, c’était Pauleta. Devant le but, il était incroyable, c’était sa vie le but. Je pense aussi à Gabriel Heinze qui est un mec extraordinaire. Autant il était timide en dehors du terrain, autant sur le terrain, c’était un guerrier toujours à fond, il donnait aux autres joueurs l’envie de se dépouiller sur la pelouse », se souvient-il, rappelant que le Ballon d’Or 2005 avait « connu des matches sur le banc avec Fernandez ».

    Aujourd’hui Paulo César estime que le PSG peut (re)devenir un grand club européen dès cette saison. « C’est possible mais il faut remporter des titres, l’argent ne fait pas tout dans le football. Il faut que le club crée une bonne dynamique en termes de résultat et crée aussi un vrai collectif, que ce soit sur le terrain et aussi dans le vestiaire. On l’a vu la saison passée, tout le monde voyait Paris champion et au final c’est Montpellier qui a terminé à la première place », souligne-t-il. Comme beaucoup de défenseurs, le natif d’Osasco (São Paulo) considère que Thiago Silva est le meilleur joueur au monde à son poste.

    « Il a une technique extraordinaire, je l’ai vu plusieurs fois jouer à Fluminense et déjà à l’époque, il était impressionnant. Il vient d’arriver à Paris et, en peu de matches, il montre déjà toutes ses qualités avec son état d’esprit de leader. Paris a recruté un grand, un très grand joueur. En attendant Lucas, qui est vraiment bon. Il possède une très grande vitesse et cela devrait l’aider en France et je pense qu’il va marquer beaucoup de buts et délivrer pas mal de passes à Ibrahimovic », poursuit-il. Selon lui, Lucas pourrait rapidement s’imposer à Paris. « Il sera une bonne surprise pour la deuxième partie du championnat. Les adversaires du PSG devront vraiment se méfier car il va extrêmement vite. De plus, il s’est mis à apprendre le français donc ce sera un petit peu plus facile pour lui. Thiago Silva, qui le voit souvent en Seleção lui parle aussi. Leonardo va sans doute bien le conseiller quand il sera à Paris. Les gens en France qui ne le connaissent pas vont avoir une belle surprise », conclut Paulo César, qui a évolué durant deux ans et demi à Toulouse, après le PSG, avant de rentrer dans son pays natal.

    By
    @
    OTER ?>