Restez connectés avec nous

Club

Pour le patron de la DNCG, QSI a sauvé le foot français

Hormis pour le PSG, Monaco et Lille, qui s’était mis à l’abri grâce au transfert d’Eden Hazard, les temps sont durs financièrement pour les clubs de football français.

Après la quatrième journée des phases de poule de Ligue des Champions et d’Europa Ligue, la France se trouvait à la cinquième place au classement officiel de l’UEFA. « Paris peut nous aider au classement UEFA et au niveau financier. Il attire les foules, à domicile comme à l’extérieur. Sans un PSG acheté par QSI, c’était la morte lente du football français », a confié à France Football Richard Olivier, le patron de la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion).

Rappelons que la saison prochaine, le troisième de Ligue 1 devra passer un tour préliminaire supplémentaire pour prétendre accéder aux poules de la Ligue des champions. « Les Qataris sont au top. Ils mettent 200 millions d’euros et, avec eux, on peut espérer reprendre la quatrième place à l’indice UEFA », déclarait Richard Olivier au mois de juin dernier, dans les colonnes de L’Equipe. Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva n’avaient encore pas été transférés au PSG.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club