Restez connectés avec nous

Club

PSG-ACA : les notes des Parisiens

Homme du match – Pastore (7,5) : C’est définitif, le jeu du PSG est transformé lorsque le prodige argentin se trouve sur le terrain. Placé en électron libre, El Flaco permet au quatuor offensif parisien de se doter d’espaces précieux et cela se voit depuis son retour. Buteur suite à un joli une-deux avec Matuidi, puis passeur décisif sur le but de Ménez, il est aussi à l’origine du quatrième but en plus d’avoir amorcé de très nombreuses actions parisiens grâce à ses déviations magiques. On pourrait toutefois lui reprocher d’avoir connu un petit coup de mou juste après la pause, ce qui s’est ressenti dans le jeu parisien.

Sirigu (6) : Une chose est sûre, le gardien parisien doit être agacé de prendre des buts sur lesquels il est totalement impuissant. Car à côté de ça, il reste très solide et s’est encore montré excellent sur sa ligne sur l’action du but.

Jallet (6) : Comme d’habitude très actif sur son flanc droit, le latéral parisien n’a pas été ennuyé par les Corses dans le domaine défensif et a beaucoup apporté offensivement. On regrettera toutefois un manque de justesse dans certaines de ses transmissions et quelques uns de ses centres.

Alex (6,5) : Déjà solide lors de ses premiers matches sous le maillot parisien, le tank a une nouvelle fois montré qu’il devenait petit à petit le patron de la défense. Impérial dans les airs et solide dans les duels, il se paie même le luxe d’apporter offensivement sur de nombreuses actions. Du lourd.

Sakho (6) : Mis en confiance par la solidité de son compère en défense centrale, le capitaine parisien paraît de moins en moins fébrile au fil des matches. On l’a senti constaud dans les duels mais quelques progrès restent à effectuer dans la relance En tout cas, une chose est sûre, le natif de Paris devrait progresser aux côtés de l’expérimenté Alex.

Maxwell (6,5) : Peu sollicité en défense, le latéral brésilien a été très actif sur son côté en combinant à plusieurs reprises avec Ménez, placé devant lui pour la première fois. Malheureusement, l’ancien joueur du Barça est sorti sur blessure et a dû laisser sa place à Siaka Tiéné (77e), auteur d’un bon déboulé sur le quatrième but parisien.

Matuidi (7,5) : Que dire du match de l’homme-élastique si ce n’est qu’il a été énorme. Monstrueux à la récupération, précis dans la relance, présent offensivement avec une passe décisive pour Pastore sur le premier but, le milieu défensif parisien a montré à Ancelotti qu’il avait le talent pour devenir le complément idéal de Motta. Avec lui et Sissoko, Paris dispose de deux monstres au milieu de terrain.

Motta (7) : Encore une fois très précieux à la récupération et dans la distribution du jeu, l’ancien joueur de l’Inter Milan semble indispensable à ce PSG. Il est le cerveau de l’équipe et régule idéalement l’animation du jeu. Un bonheur d’avoir un joueur d’une si grande classe sous le maillot parisien.

Pastore (7,5) : Voir plus haut.

Ménez (6,5) : Excellent en première mi-temps, avec notamment un superbe but, il a énormément participé à l’animation offensive parisienne en partant de très bas avec le ballon et en perçant les lignes défensives corses avec une facilité déconcertante. Il est toutefois légèrement retombé dans ses travers après la pause en courant tête baissée, en plus de se montrer imprécis dans la dernière passe. Globalement un bon match de l’international français, qui a paru très frais malgré son voyage en Allemagne en milieu de semaine. Remplacé par Chantôme (77e), qui a eu le temps de montrer qu’il était un formidable joueur en offrant le quatrième but à Nenê.

Nenê (7) : Souvent imprécis en première période, le N°10 parisien s’est bien repris après la pause grâce à son énorme activité habituelle. Une nouvelle fois buteur au Parc, et passeur décisif sur le but de Hoarau, il aurait pu soigner encore un peu plus ses statistiques s’il avait eu plus de réussite, lui qui a frappé par deux fois les montants du but d’Ochoa.

Hoarau (6,5) : Si le PSG n’a pas pu recruter d’attaquant de classe mondiale cet hiver, il peut se réjouir d’avoir retrouvé un Hoarau absolument brillant. Déjà buteur face à Montpellier et Lyon, l’attaquant parisien a remis ça ce soir et a prouvé que le club pouvait compter sur lui. Il aurait toutefois plus se montrer plus efficace devant le but puisqu’il s’est procuré beaucoup d’occasions. Mais on ne va pas faire la fine bouche, d’autant plus qu’il a également apporté dans le jeu en faisant preuve d’une belle complémentarité avec Pastore, avec qui il s’entend également très bien hors du terrain. Gameiro a de son côté énormément de soucis à se faire.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club