Restez connectés avec nous
PSG/Amiens - Tuchel en conf : préparation, mentalité, pressing et Neymar

Club

PSG/Amiens – Tuchel en conf : préparation, mentalité, pressing et Neymar

Samedi après-midi, dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1, Le Paris Saint-Germain (1er) recevra l’Amiens Sporting Club (13e) au Parc des Princes (coup d’envoi à 17h, diffusion sur Canal +). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Thomas Tuchel a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. En plus d’un point sur le groupe avec une critique des équipes nationales, l’Allemand est revenu sur la préparation de cette rencontre après-trêve. Mais aussi sur ce qu’il attend de ses joueurs, les rumeurs autour de Neymar (attaquant de 26 ans) et le « problème » avec Edinson Cavani (buteur de 31 ans).

Comment préparer ce match ?

C’est toujours un peu compliqué après la trêve. Je peux dire que je suis très content avec les joueurs qui étaient ici, à l’entraînement. Nous en avons fait 2 mardi, c’était vraiment top. Mercredi, il y avait beaucoup d’intensité. C’était au top niveau. Jeudi et aujourd’hui, des joueurs reviennent. C’est toujours un peu compliqué de ménager les différentes intensités. Nous sommes habitués. Nous en avons la capacité. Demain c’est un match compliqué face à un adversaire qui peut défendre fort et courir beaucoup. C’est notre défi d’être prêts pour ce challenge.

« Les joueurs défensifs ne peuvent jouer plus haut que s’ils sont sûrs que les joueurs offensifs vont faire le pressing « 

L’importance des joueurs défensifs dans l’attaque ? Ils doivent jouer haut ?

Les joueurs défensifs ne peuvent jouer plus haut que s’ils sont sûrs que les joueurs offensifs vont faire le pressing dès qu’on perd le ballon avec beaucoup d’intensité. Nous aimons avoir le ballon. Comme toutes les choses, c’est un effort de toute l’équipe. Quand tu es un joueur défensif, si tu ne peux pas compter sur les autres joueurs, c’est difficile de fermer les espaces. C’était un peu ça à nos premiers matchs, mais les derniers ont été top. C’est très important. Pour récupérer le ballon et accélérer notre jeu.

Areola demain ? Qui jouera en LDC après la suspension de Buffon ?

J’ai appris une chose comme entraîneur, tu fais une décision quand c’est nécessaire d’en faire une. Alphonse Areola va jouer demain, car il doit jouer contre le Napoli. On doit parler ensuite avec les gardiens pour voir ce que nous ferons.

Neymar va rester ?

Pff, nous sommes en octobre. On ne peut parler de l’été 2019. C’est notre joueur et il a un contrat, ce n’est pas nécessaire d’en parler (sourire).

« Vous parlez toujours d’un problème »

Un souci d’entente entre Neymar/Mbappé et Cavani ?

Mais non, ce n’est pas comme ça. Bien sûr, Neymar et Mbappé ont été très bien contre Lyon et c’était le but. Le choix de sortir Cavani contre Lyon était très difficile, mais je dois le faire. J’ai décidé après le rouge que nous devions jouer en 4-3-2. Mais Cavani est un top professionnel et il est un joueur super important pour le PSG. C’est notre buteur numéro 1. Bien sûr, il n’aime pas sortir. Mais il est prêt pour demain et il va jouer.

La course au Ballon d’Or peut causer un problème ? 

Pour moi, non. C’est un trophée individuel et moi je m’occupe de l’équipe. Vous parlez toujours d’un problème. Si Cavani marque 2 buts demain ce sera problème pour les autres. Mais il n’y a pas de problème ! Pour gagner le Ballon d’Or, il faut être au top et avoir des succès de l’équipe. C’est toujours l’équipe. Il faut bien jouer, en orchestre, et j’en suis responsable. Nous avons des joueurs qui peuvent gagner, c’est comme ça. C’est tout.

« c’est important pour moi que l’équipe montre la même faim, le même niveau. »

Moussa Diaby ? 

Je l’aime beaucoup. Il a mérité de jouer avec notre équipe. Il a joué 45 minutes contre l’Atlético de Madrid durant la préparation et c’était impressionnant. Il a compris que c’était une chose d’être un joueur professionnel, mais encore une autre d’être un professionnel au PSG. Il a beaucoup de talent. Il peut être professionnel, mais à Paris il faut en plus prouver chaque joueur. Être un joueur offensif ici, c’est difficile car il y a de grands joueurs, des superstars. Mais il l’a compris et il travaille dur.

Continuer le record avec 10 victoires pour commencer le championnat ?

Je veux que l’on montre l’envie de gagner. C’est un record, c’est bien. La barre doit être très haute et c’est important pour moi que l’équipe montre la même faim, le même niveau.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club