Restez connectés avec nous
PSG/Nantes - Tuchel en conf : la victoire, les vacances, Bernat, le profil du milieu recherché, Rabiot et Areola

Club

PSG/Nantes – Tuchel en conf : la victoire, les vacances, Bernat, le profil du milieu recherché, Rabiot et Areola

Samedi soir, dans le cadre de la 19e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera le FC Nantes (13e) au Parc des Princes (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Canal+). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Thomas Tuchel a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion de souligner l’importance du match et de la victoire à obtenir, ainsi que le cas d’Adrien Rabiot (milieu de 23 ans), les performances de Juan Bernat (arrière gauche de 25 ans) et la prolongation de contrat d’Alphonse Areola (gardien de 25 ans). Retrouvez le point sur le groupe ici.

L’occasion de renouer avec la victoire en Ligue 1 ?

Absolument, je veux gagner et toute l’équipe veut gagner. Ce serait parfait pour finir l’année. C’est un grand défi, Nantes a un coach avec beaucoup d’expérience. Ils sont très courageux. Ils ont aussi eu le problème de matchs annulés. C’était important pour nous de retrouver le rythme et les sensations face à Orléans. Je suis très content. Je suis confiant, nous sommes prêts pour demain. Cela fait longtemps que nous n’avons pas joué en Ligue 1. Ce sera difficile de gagner, mais c’est l’objectif.

« Maintenant, il y a autre chose. Mais au début ce n’était que sportif. »

Le retard de Rabiot pour le Classico a été une cassure dans notre relation ?

Ce n’est pas une cassure. C’est une situation avec une décision pour Kylian Mbappé et Adrien. Kylian est rentré en cours de match et a décidé le cours du match. Pour Rabiot c’est différent, car Julian Draxler a fait un grand match. Après, c’était Lille et Naples et Julian Draxler a pris l’occasion de montrer qu’il a les qualités pour jouer. Ce n’est pas une cassure. C’est un grand challenge entre les joueurs ici. Adri a perdu en confiance et sa place parce que Draxler l’a prise. Nous avons gagné et l’équipe a fait de bons matchs. Chaque match est important pour montrer, comme les entraînements, que tu es prêt pour gagner. Maintenant, il y a autre chose. Mais au début ce n’était que sportif. Je respecte le choix du club.

Une fatigue physique ou psychologique pour l’équipe ?

Les deux et c’est normal. Il y a eu la Coupe du Monde, un nouvel entraîneur et beaucoup de matchs. Mais ce n’est pas une excuse pour ne pas être prêt contre Nantes. C’est pour cela que l’on a changé quelques jours contre Bordeaux et Strasbourg, c’est nécessaire pour être frais dans la tête. Nous avons fait un bon match à Bordeaux, avec beaucoup d’occasions. A Strasbourg, c’était compliqué. Mais c’est aussi normal dans une saison, surtout que c’était avant le match à Belgrade. Mais on nous avons tout fait pour être prêts à jouer contre Dijon, même dimanche, puis mardi à Orléans. On a dit oui à tout. Mais c’est de l’autre côté qu’ils ont dit non. C’est normal d’avoir un peu de fatigue, mais nous sommes professionnels et on doit s’adapter.

« On va trouver la solution pour tous. Il y a des choses pour négocier et adapter. »

Le programme de retour des vacances ?

Il faut demander après le match demain, c’est là que l’on va décider. Je veux que les joueurs aient la possibilité d’avoir les fêtes avec la famille. C’est important. On doit trouver une solution. On a eu des négociations et je suis sûr que…c’est aussi la responsabilité des joueurs de rentrer dans les bonnes conditions. On va trouver la solution pour tous. Il y a des choses pour négocier et adapter (sourire).

Le bilan pour Juan Bernat ?

Il doit encore contre Nantes demain et je n’aime pas faire un bilan avant un dernier match (sourire). Il a fait bien. C’est un gars tranquille, très humble. Il aime jouer avec nous et il peut le faire dans un niveau très haut. Il est arrivé tardivement, mais il a fait très bien. Il a joué beaucoup de matchs, plus que les saisons passées. Donc on doit être attentif physiquement, avec du repos. C’est un joueur très fiable. Il aime la possession, il est très sûr. Il aime les passes et il est très pour le contre-pressing. Il est très fiable pour protéger les espaces quand les autres attaquent. C’est très important.

« C’est facile, un autre Verratti et un autre Marquinhos et je suis heureux. »

Le profil du milieu que je veux ?

C’est facile, un autre Verratti et un autre Marquinhos et je suis heureux (rires). On doit trouver ! Il faut des garçons top (rires). C’est difficile à trouver hein !

Satisfait de mes débuts ?

C’est toujours difficile, car on a toujours des choses à améliorer. Je suis très exigeant, je dois m’améliorer, l’équipe doit s’améliorer, le traducteur doit s’améliorer (rires). Je ne fais pas le bilan maintenant, il reste le match de demain. Il faut être concentré là-dessus. C’est important de gagner.

« Il m’a toujours dit qu’il veut rester. »

La prolongation d’Areola ?

C’est très bien, c’est un joueur top. Il m’a toujours dit qu’il veut rester, que c’est « mon club » et qu’il veut être un grand gardien au PSG. C’est super d’avoir un joueur comme ça et je suis heureux qu’il soit avec nous pour plusieurs années.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club