Restez connectés avec nous

Club

Qui sera victime du retour de Pastore ?

Dimanche soir, Javier Pastore devrait faire son retour à l’occasion du choc de la 24ème journée de Ligue 1 face à Montpellier. Carlo Ancelotti va donc devoir faire des choix cruciaux pour aligner la meilleure équipe possible et tenter de prendre quatre points d’avance sur son dauphin montpelliérain.

Depuis la blessure de Pastore, l’entraîneur parisien a logiquement opté pour une attaque à trois composée de Ménez, Nenê et Gameiro. Mais avec le retour de l’Argentin, il y a des chances de voir l’un des trois prendre place sur le banc en début de rencontre, en estimant que Carlo Ancelotti décide de ne pas aligner Pastore dans le milieu à trois. Car même s’il a déjà évoqué la possibilité de positionner El Flaco à gauche du milieu à trois en conférence de presse, Carletto ne devrait pas prendre le risque d’aligner son prodige au milieu, un poste qu’il n’a jamais occupé au PSG, lors d’un retour de blessure et face à une équipe montpélliéraine dont le milieu de terrain est une grande force.

Pour Jean Fernandez, l’actuel entraîneur de Nancy, aucun joueur parisien n’est directement menacé et Ancelotti devrait donner du temps de jeu à tout le monde, et faire des choix en fonction de l’adversaire. « Pour moi, aucun joueur n’est spécifiquement menacé. Il y a tellement de bons joueurs dans cette équipe…Pour moi, il va y avoir un vrai turnover mais c’est difficile de faire sauter un joueur pour mettre Pastore. Pastore va jouer, c’est sûr, mais celui qui va sortir au premier match sera présent au second, ce sont des titulaires en puissance. Cela va se jouer sur les blessures et les méformes du moment », a analysé l’ancien entraîneur de l’OM et d’Auxerre dans le 10 Sport.

Et en parlant de méforme, parmi les trois attaquants susceptibles d’être alignés aux côtés de Pastore, Ménez et Gameiro semblent être les deux joueurs les moins indispensables au PSG, Nenê étant indéboulonnable. Et face à une équipe solide défensivement comme Montpellier, Ancelotti pourrait faire le choix de se passer de Gameiro, comme il l’avait fait face à une autre équipe solide et bien regroupée du championnat, Toulouse (victoire 3-1 le 14 janvier dernier). Mais face à Dijon, mercredi, Ménez est retombé dans ses travers en faisant preuve d’une maladresse et d’un excès d’individualisme à se taper la tête contre les murs. En continuant à jouer à ce petit jeu, le N°7 parisien pourrait bien agacer son entraîneur et forcer ce dernier à employer les grands moyens, c’est-à-dire en lui demandant de prendre place sur le banc.

Autre solution, Ancelotti pourrait tout simplement changer de schéma tactique, par exemple en alignant un milieu défensif à deux joueurs (Sissoko et Motta), derrière un Pastore en électron libre et donc le trio offensif Nenê-Gameiro-Ménez. Mais bousculer son équipe, qui commence à s’habituer à son « Sapin de Noël », serait toutefois risqué, surtout face à un collectif bien rodé comme celui de Montpellier.

Alors, selon vous, quel joueur sera victime du retour de Pastore ? Carlo Ancelotti va-t-il changer de schéma tactique pour aligner ses quatre attaquants en même temps ? El Flaco peut-il prendre place dans le milieu à trois ? N’hésitez pas à proposer vos solutions dans l’espace commentaires.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club