Club

Reims – PSG : La feuille de match

Publie le 02/03/2013 a 14:00



  • Ce samedi, à 17h, le Paris Saint-Germain affrontera le Stade de Reims au Stade Auguste-Delaune lors d’une rencontre comptant pour la 27ème journée de Ligue 1.

    Les groupes pour la rencontre :

    Le groupe rémois : Agassa, Placide, Glombard, Weber, Fofana, Signorino, Souaré, Krychowiak, Ca, Devaux, Ramaré, Ghisolfi, Ghilas, Diego, Courtet, Fauvergue, Fortès, de Préville

    Les absents : Ayité (quadriceps), Tacalfred (adducteur droit), Mandi (suspendu)

    Le groupe parisien : Sirigu, Douchez, Le Crom – Van der Wiel, Conte, Camara, Sakho, Alex, Armand, Tiéné – Matuidi, Verratti, Chantôme, Beckham, Lucas, Pastore – Ménez, Coman, Lavezzi, Gameiro, Ibrahimovic

    Les absents : Areola (choix), Maxwell (repos), Jallet (adducteurs), Thiago Silva (reprise), Thiago Motta (reprise)

    L’arbitre de la rencontre :

    L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Philippe Kalt. Il sera accompagné de Nicolas Henninot et Régis Gaillard en assistants, et d’Olivier Husset en quatrième arbitre.

    Les compositions probables :

    L’équipe probable de Reims : Agassa – Glombard, Fofana, Weber (c), Signorino – Krychowiak, Ramaré – Fortes, Devaux, Diego – Courtet

    L’équipe probable du PSG : Sirigu – Van der Wiel, Alex, Sakho, Armand – Ménez (ou Lucas), Verratti, Matuidi, Pastore – Lavezzi, Ibrahimovic

    Retrouvez les compositions officielles des deux équipes sur Parisfans à partir de 15h45 !

    Les déclarations d’avant-match :

    Hubert Fournier (Reims) : « Nous devons tomber sur un petit Paris, et nous devons, de notre côté, réalisé le match parfait. Les Sochaliens ont joué avec leurs valeurs. Croire en ses chances donne parfois la force de renverser une montagne. Sochaux a réussi un grand match, mais a surtout été efficace, avec trois buts inscrits en quatre occasions. C’est, à mon avis, la recette pour vaincre le leader : l’efficacité maximale tant sur le plan offensif que défensif. On jouera avec nos armes. Si on reste sur l’exemple sochalien, je n’ai pas constaté que son jeu était plus défensif. Il a plutôt misé sur la volonté animant ses joueurs d’aller harceler, voire agresser l’adversaire. À quoi cela servirait-il à s’arc-bouter devant son but avec tant de talents offensifs en face ? On en a fait l’expérience au match aller : dès que nous avons reculé, calculer, on a fini par craquer. Nous devons rester bien positionnés, mais si nous parvenons à gagner des ballons haut, si nous sommes dans un bon soir, tout est possible. Paris est un match particulier, mais je pense que pour nous, la pression sera plus forte au stade de l’Aube. Tout le monde nous voit perdre samedi face à la meilleure équipe de France, alors pourquoi ne pas aborder ce rendez-vous avec envie et plaisir. On se prépare activement et tout l’effectif souhaite être sur le terrain. C’est un match de gala et on a envie d’être à la hauteur »

    Carlo Ancelotti (PSG) : « Nous n’allons pas répéter l’erreur de Sochaux, c’était juste un problème mental après la victoire face à Valence. Ce sera très différent demain, en tout cas je l’espère. C’est un moment important, tous les matches sont importants, Reims bataille contre la relégation et ce sera donc un match difficile. C’est une équipe bien organisée, elle est bien en ce moment. Nous avons bien joué contre l’OM et nous voulons continuer face à Reims. Nous sommes en tête de la Ligue 1, l’objectif est très clair. Lyon marche très bien donc nous devons faire notre meilleur pour rester en tête. Il n’y a pas de problème de motivation, on est prêts pour jouer au mieux à chaque match. On ne pense pas à Valence, on y pensera la semaine prochaine. Je ne pense pas que les joueurs se limiteront demain en pensant à Valence. Le match le plus important, c’est Reims. Si c’est un avantage de jouer avant Lyon ? Je ne pense pas, ce n’est pas important. On doit simplement prendre trois points de plus, a demandé le technicien italien, qui n’est pas inquiété par le calendrier chargé qui attend son équipe dans les prochaines semaines. C’est important d’avoir tous ces matches. Nous sommes encore en course en Ligue 1, en Ligue des Champions et en Coupe de France. Le fait que le calendrier soit chargé ne m’inquiète pas, ça veut dire qu’on fait du bon travail.  Le club a aussi fait du bon travail dans le recrutement, je suis très content. Tous les joueurs se sont bien adaptés, l’équipe travaille bien, tout fonctionne. ».

    Publie le 02/03/2013 a 14:00

    Reims – PSG : La feuille de match

    Ce samedi, à 17h, le Paris Saint-Germain affrontera le Stade de Reims au Stade Auguste-Delaune lors d’une rencontre comptant pour la 27ème journée de Ligue 1.

    Les groupes pour la rencontre :

    Le groupe rémois : Agassa, Placide, Glombard, Weber, Fofana, Signorino, Souaré, Krychowiak, Ca, Devaux, Ramaré, Ghisolfi, Ghilas, Diego, Courtet, Fauvergue, Fortès, de Préville

    Les absents : Ayité (quadriceps), Tacalfred (adducteur droit), Mandi (suspendu)

    Le groupe parisien : Sirigu, Douchez, Le Crom – Van der Wiel, Conte, Camara, Sakho, Alex, Armand, Tiéné – Matuidi, Verratti, Chantôme, Beckham, Lucas, Pastore – Ménez, Coman, Lavezzi, Gameiro, Ibrahimovic

    Les absents : Areola (choix), Maxwell (repos), Jallet (adducteurs), Thiago Silva (reprise), Thiago Motta (reprise)

    L’arbitre de la rencontre :

    L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Philippe Kalt. Il sera accompagné de Nicolas Henninot et Régis Gaillard en assistants, et d’Olivier Husset en quatrième arbitre.

    Les compositions probables :

    L’équipe probable de Reims : Agassa – Glombard, Fofana, Weber (c), Signorino – Krychowiak, Ramaré – Fortes, Devaux, Diego – Courtet

    L’équipe probable du PSG : Sirigu – Van der Wiel, Alex, Sakho, Armand – Ménez (ou Lucas), Verratti, Matuidi, Pastore – Lavezzi, Ibrahimovic

    Retrouvez les compositions officielles des deux équipes sur Parisfans à partir de 15h45 !

    Les déclarations d’avant-match :

    Hubert Fournier (Reims) : « Nous devons tomber sur un petit Paris, et nous devons, de notre côté, réalisé le match parfait. Les Sochaliens ont joué avec leurs valeurs. Croire en ses chances donne parfois la force de renverser une montagne. Sochaux a réussi un grand match, mais a surtout été efficace, avec trois buts inscrits en quatre occasions. C’est, à mon avis, la recette pour vaincre le leader : l’efficacité maximale tant sur le plan offensif que défensif. On jouera avec nos armes. Si on reste sur l’exemple sochalien, je n’ai pas constaté que son jeu était plus défensif. Il a plutôt misé sur la volonté animant ses joueurs d’aller harceler, voire agresser l’adversaire. À quoi cela servirait-il à s’arc-bouter devant son but avec tant de talents offensifs en face ? On en a fait l’expérience au match aller : dès que nous avons reculé, calculer, on a fini par craquer. Nous devons rester bien positionnés, mais si nous parvenons à gagner des ballons haut, si nous sommes dans un bon soir, tout est possible. Paris est un match particulier, mais je pense que pour nous, la pression sera plus forte au stade de l’Aube. Tout le monde nous voit perdre samedi face à la meilleure équipe de France, alors pourquoi ne pas aborder ce rendez-vous avec envie et plaisir. On se prépare activement et tout l’effectif souhaite être sur le terrain. C’est un match de gala et on a envie d’être à la hauteur »

    Carlo Ancelotti (PSG) : « Nous n’allons pas répéter l’erreur de Sochaux, c’était juste un problème mental après la victoire face à Valence. Ce sera très différent demain, en tout cas je l’espère. C’est un moment important, tous les matches sont importants, Reims bataille contre la relégation et ce sera donc un match difficile. C’est une équipe bien organisée, elle est bien en ce moment. Nous avons bien joué contre l’OM et nous voulons continuer face à Reims. Nous sommes en tête de la Ligue 1, l’objectif est très clair. Lyon marche très bien donc nous devons faire notre meilleur pour rester en tête. Il n’y a pas de problème de motivation, on est prêts pour jouer au mieux à chaque match. On ne pense pas à Valence, on y pensera la semaine prochaine. Je ne pense pas que les joueurs se limiteront demain en pensant à Valence. Le match le plus important, c’est Reims. Si c’est un avantage de jouer avant Lyon ? Je ne pense pas, ce n’est pas important. On doit simplement prendre trois points de plus, a demandé le technicien italien, qui n’est pas inquiété par le calendrier chargé qui attend son équipe dans les prochaines semaines. C’est important d’avoir tous ces matches. Nous sommes encore en course en Ligue 1, en Ligue des Champions et en Coupe de France. Le fait que le calendrier soit chargé ne m’inquiète pas, ça veut dire qu’on fait du bon travail.  Le club a aussi fait du bon travail dans le recrutement, je suis très content. Tous les joueurs se sont bien adaptés, l’équipe travaille bien, tout fonctionne. ».




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • stephpsg

      il faudra quand même faire attention à cet équipe de reims, c’est pas marseille en face…lol

      • Pastore15

        Fortes et Diego sont percutants je crois, et Courtet est pas un mauvais attaquant ^^ Après bon c’est Reims

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    LDC

     Lors d’un entretien accordé à Rai Sport, le milieu du Paris Saint-Germain, Marco Verratti, est revenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Ménès : Matuidi quand il pioche sur le plan physique " il ne reste plus grand-chose ""
    17 hours ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Marquinhos « Un jour, je pense que oui, je reviendrai »"
    2 days ago

    Actualité Féminine

    PSG Féminines

    Féminines – La victoire face à Soyaux permet au PSG de se tourner sereinement vers le Bayern

    Actu Féminin

    A quelques jours de défier le Bayern Munich dans le cadre de l’UEFA Women’s Champions League, ...

    Vidéos PSG

    Reims – PSG : La feuille de match

    <Club , Ligue 1

    Ce samedi, à 17h, le Paris Saint-Germain affrontera le Stade de Reims au Stade Auguste-Delaune lors d’une rencontre comptant pour la 27ème journée de Ligue 1.

    Les groupes pour la rencontre :

    Le groupe rémois : Agassa, Placide, Glombard, Weber, Fofana, Signorino, Souaré, Krychowiak, Ca, Devaux, Ramaré, Ghisolfi, Ghilas, Diego, Courtet, Fauvergue, Fortès, de Préville

    Les absents : Ayité (quadriceps), Tacalfred (adducteur droit), Mandi (suspendu)

    Le groupe parisien : Sirigu, Douchez, Le Crom – Van der Wiel, Conte, Camara, Sakho, Alex, Armand, Tiéné – Matuidi, Verratti, Chantôme, Beckham, Lucas, Pastore – Ménez, Coman, Lavezzi, Gameiro, Ibrahimovic

    Les absents : Areola (choix), Maxwell (repos), Jallet (adducteurs), Thiago Silva (reprise), Thiago Motta (reprise)

    L’arbitre de la rencontre :

    L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Philippe Kalt. Il sera accompagné de Nicolas Henninot et Régis Gaillard en assistants, et d’Olivier Husset en quatrième arbitre.

    Les compositions probables :

    L’équipe probable de Reims : Agassa – Glombard, Fofana, Weber (c), Signorino – Krychowiak, Ramaré – Fortes, Devaux, Diego – Courtet

    L’équipe probable du PSG : Sirigu – Van der Wiel, Alex, Sakho, Armand – Ménez (ou Lucas), Verratti, Matuidi, Pastore – Lavezzi, Ibrahimovic

    Retrouvez les compositions officielles des deux équipes sur Parisfans à partir de 15h45 !

    Les déclarations d’avant-match :

    Hubert Fournier (Reims) : « Nous devons tomber sur un petit Paris, et nous devons, de notre côté, réalisé le match parfait. Les Sochaliens ont joué avec leurs valeurs. Croire en ses chances donne parfois la force de renverser une montagne. Sochaux a réussi un grand match, mais a surtout été efficace, avec trois buts inscrits en quatre occasions. C’est, à mon avis, la recette pour vaincre le leader : l’efficacité maximale tant sur le plan offensif que défensif. On jouera avec nos armes. Si on reste sur l’exemple sochalien, je n’ai pas constaté que son jeu était plus défensif. Il a plutôt misé sur la volonté animant ses joueurs d’aller harceler, voire agresser l’adversaire. À quoi cela servirait-il à s’arc-bouter devant son but avec tant de talents offensifs en face ? On en a fait l’expérience au match aller : dès que nous avons reculé, calculer, on a fini par craquer. Nous devons rester bien positionnés, mais si nous parvenons à gagner des ballons haut, si nous sommes dans un bon soir, tout est possible. Paris est un match particulier, mais je pense que pour nous, la pression sera plus forte au stade de l’Aube. Tout le monde nous voit perdre samedi face à la meilleure équipe de France, alors pourquoi ne pas aborder ce rendez-vous avec envie et plaisir. On se prépare activement et tout l’effectif souhaite être sur le terrain. C’est un match de gala et on a envie d’être à la hauteur »

    Carlo Ancelotti (PSG) : « Nous n’allons pas répéter l’erreur de Sochaux, c’était juste un problème mental après la victoire face à Valence. Ce sera très différent demain, en tout cas je l’espère. C’est un moment important, tous les matches sont importants, Reims bataille contre la relégation et ce sera donc un match difficile. C’est une équipe bien organisée, elle est bien en ce moment. Nous avons bien joué contre l’OM et nous voulons continuer face à Reims. Nous sommes en tête de la Ligue 1, l’objectif est très clair. Lyon marche très bien donc nous devons faire notre meilleur pour rester en tête. Il n’y a pas de problème de motivation, on est prêts pour jouer au mieux à chaque match. On ne pense pas à Valence, on y pensera la semaine prochaine. Je ne pense pas que les joueurs se limiteront demain en pensant à Valence. Le match le plus important, c’est Reims. Si c’est un avantage de jouer avant Lyon ? Je ne pense pas, ce n’est pas important. On doit simplement prendre trois points de plus, a demandé le technicien italien, qui n’est pas inquiété par le calendrier chargé qui attend son équipe dans les prochaines semaines. C’est important d’avoir tous ces matches. Nous sommes encore en course en Ligue 1, en Ligue des Champions et en Coupe de France. Le fait que le calendrier soit chargé ne m’inquiète pas, ça veut dire qu’on fait du bon travail.  Le club a aussi fait du bon travail dans le recrutement, je suis très content. Tous les joueurs se sont bien adaptés, l’équipe travaille bien, tout fonctionne. ».

    By
    @
    OTER ?>