Restez connectés avec nous

Adversaires

Rémy a « l’impression d’aller en guerre »

Sauf surprise, Loïc Rémy ne devrait pas débuter la rencontre entre l’OM et le PSG ce soir. Toutefois, son entrée en jeu est prévisible, surtout si les Phocéens sont menés au score.

Visiblement, l’international français ne craint pas l’armada parisienne. « Ça peut rester une équipe qui perd des matches, on l’a vu précédemment en Ligue des Champions face à Porto et ils ont eu des difficultés face à de plus petites équipes. Ce n’est pas insurmontable de jouer contre Paris. Cet OM-PSG va être une bataille qu’il ne faut pas perdre. On a l’impression d’aller à la guerre, c’est-à-dire des soldats qui partent et qui espèrent revenir vivants de ce combat. Cela va être aussi un match à gros enjeux car si Paris gagne, ils remonteront au classement et passeront même devant nous. Si nous gagnons, nous prendront un ascendant sur eux (6 points). On a vraiment à cœur de gagner pour montrer aux gens que nous sommes premiers et que l’on mérite d’être là », a déclaré l’ancien Lyonnais sur OM-TV.

Rémy a également donné son avis sur Jérémy Ménez, joueur qu’il côtoie chez les Bleus. « Il est pétri de talent. Il est connu du grand public pour ses qualités de passe et de finition. C’est un joueur rapide qui voit bien le jeu. Je pense qu’il va nous poser pas mal de problème. Ce genre de joueur, c’est délicat à contenir quand il est en pleine possession de ses moyens. Il faudra faire très attention. Il a vraiment des qualités et mérite sa place en sélection et en club. C’est bien ce qu’il lui arrive », a-t-il indiqué à propos du numéro 7, qui devrait à nouveau former le duo d’attaque parisien avec Ibrahimovic ce soir.

Lors du dernier Clasico au Vélodrome (3-0), Rémy avait ouvert le score dès la neuvième minute de jeu. « Ce but, c’était à l’occasion du 100e des Clasicos OM-PSG. Je m’en rappellerai toute ma vie forcément. Mais surtout, j’avais la sensation que le stade explosait, c’était particulier. J’avais même la sensation que le sol tremblait sous mes pieds. C’était vraiment énorme. Si on marque, ça va être bouillant. Pour ce genre de sensation là, j’ai très à cœur de marquer contre Paris », conclut le numéro 11 phocéen. Espérons que son souhait ne se réalise pas.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires