Clasico

Riolo a vu un Clasico totalement déséquilibré

PSG - Riolo "attends les premiers mouvements" et avoue être "perplexe" devant le cas Cabaye
Publie le 28/02/2013 a 11:38



  • Après la victoire du PSG face à l’OM hier soir en Coupe de France, Daniel Riolo a livré son analyse. Le journaliste sportif n’est pas tendre avec les Marseillais et avoue avoir rarement vu un Clasico aussi déséquilibré.

    « Moins de passion, de tension, trois jours après le match de championnat, cette affiche entre les deux rivaux s’annonçait moins « tout ». Ancelotti fait tourner. Douchez, Camara, VDW, Chantôme, Gameiro, voilà pour les remplaçants. Beckham est là, entouré par Matuidi et Chantôme. Il doit jouer dans le confort alors ces deux-là doivent faire place nette. L’OM vient en revanche avec la même équipe. C’est assez surprenant. Valbuena semble d’abord plus avancé. Devant c’est assez mouvant. Le meneur marseillais étant libre, c’est aux autres de s’adapter. Le match ne ressemble en rien à celui de dimanche. Le PSG n’est pas aussi bas et c’est même lui qui prend vite le jeu en main. Grâce au travail notamment de Matuidi, Beckham organise le jeu en toute tranquillité. Ibra est concerné, Gameiro très actif. L’OM est spectateur et a bien du mal trouver des failles, à se montrer dangereux. Le 1/0 à la pause pour Paris est parfaitement logique. On attendait un OM revanchard, il est plutôt moribond, presque résigné. Cette sensation a perduré en seconde période. La réaction d’orgueil attendue n’est jamais venue. Baup en alignant la même équipe devait miser sur ce sentiment, il s’est trompé. La prestation d’ensemble des Marseillais a été médiocre. Les erreurs techniques ont été bien trop nombreuses à ce niveau. Ayew a été invisible et maladroit, le milieu Barton/Romao n’a rien apporté, Gignac inoffensif et enfin Kadir a mesuré la différence entre être à VA et jouer à l’OM. Faut-il parler de ce pauvre Morel ? Face à une telle opposition, le PSG a évolué très tranquillement en maîtrisant de bout en bout. Finalement, rarement un « Clasico » aura été aussi évident, aussi peu serré », a analysé Riolo sur son blog.

    Publie le 28/02/2013 a 11:38

    Riolo a vu un Clasico totalement déséquilibré

    Après la victoire du PSG face à l’OM hier soir en Coupe de France, Daniel Riolo a livré son analyse. Le journaliste sportif n’est pas tendre avec les Marseillais et avoue avoir rarement vu un Clasico aussi déséquilibré.

    « Moins de passion, de tension, trois jours après le match de championnat, cette affiche entre les deux rivaux s’annonçait moins « tout ». Ancelotti fait tourner. Douchez, Camara, VDW, Chantôme, Gameiro, voilà pour les remplaçants. Beckham est là, entouré par Matuidi et Chantôme. Il doit jouer dans le confort alors ces deux-là doivent faire place nette. L’OM vient en revanche avec la même équipe. C’est assez surprenant. Valbuena semble d’abord plus avancé. Devant c’est assez mouvant. Le meneur marseillais étant libre, c’est aux autres de s’adapter. Le match ne ressemble en rien à celui de dimanche. Le PSG n’est pas aussi bas et c’est même lui qui prend vite le jeu en main. Grâce au travail notamment de Matuidi, Beckham organise le jeu en toute tranquillité. Ibra est concerné, Gameiro très actif. L’OM est spectateur et a bien du mal trouver des failles, à se montrer dangereux. Le 1/0 à la pause pour Paris est parfaitement logique. On attendait un OM revanchard, il est plutôt moribond, presque résigné. Cette sensation a perduré en seconde période. La réaction d’orgueil attendue n’est jamais venue. Baup en alignant la même équipe devait miser sur ce sentiment, il s’est trompé. La prestation d’ensemble des Marseillais a été médiocre. Les erreurs techniques ont été bien trop nombreuses à ce niveau. Ayew a été invisible et maladroit, le milieu Barton/Romao n’a rien apporté, Gignac inoffensif et enfin Kadir a mesuré la différence entre être à VA et jouer à l’OM. Faut-il parler de ce pauvre Morel ? Face à une telle opposition, le PSG a évolué très tranquillement en maîtrisant de bout en bout. Finalement, rarement un « Clasico » aura été aussi évident, aussi peu serré », a analysé Riolo sur son blog.




  • Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • pauleta58

      après ils diront qu’ils ont jouer avec le coeur pff bande de rigolo a un moment donné il faut jouer avec les jambes pour gagner un match,rester dans votre fantasme ça nous arrange bien

      • LauPSG

        ils feraient mieux de jouer avec leur tête ^^

        • zapata

          demander ça à des guignols comme J.Ayew, Sougou ou Romao, c’est pas très sport ….

    • LauPSG

      2 branlées en 3 jours, la blonde qui confirme ne pas vouloir vendre ce club (toute façon, qui en voudrait?)

      plus belle la vie!!!!!

      • Pedromagico

        Malheureusement Anigo va peut-être partir, c’est dommage, on rigolait bien avec lui

        • Wodan93

          Va falloir qu’il rende des comptes par contre avant de se tirer!!

        • LauPSG

          ah merde, le plus grand comique du football français! j’espère qu’il restera!

          • quentinpsgdu59

            c’est pas aulas le plus grand comique? lol

        • Shadcfc

          Pour aller en prison ^^

          • magicnene

            ou en exil ;)

        • le bateau coule , les rats quittent le navire

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Amadou "On a des regrets, on les a trop respectés en première mi-temps""
    1 day ago
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Marquinhos "On restait sur deux défaites de suite et on ne voulait pas que ça continue""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Benstiti Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait

    Benstiti « Le PSG a fait une erreur en me laissant partir parce que le plus dur avait été fait »

    Actu Féminin

    Après son expérience en Chine et un triomphe avec le club de Dalian Quanjian, Farid Benstiti s’est ...

    Vidéos PSG

    Riolo a vu un Clasico totalement déséquilibré

    PSG - Riolo "attends les premiers mouvements" et avoue être "perplexe" devant le cas Cabaye <Clasico , Club , Coupe de France

    Après la victoire du PSG face à l’OM hier soir en Coupe de France, Daniel Riolo a livré son analyse. Le journaliste sportif n’est pas tendre avec les Marseillais et avoue avoir rarement vu un Clasico aussi déséquilibré.

    « Moins de passion, de tension, trois jours après le match de championnat, cette affiche entre les deux rivaux s’annonçait moins « tout ». Ancelotti fait tourner. Douchez, Camara, VDW, Chantôme, Gameiro, voilà pour les remplaçants. Beckham est là, entouré par Matuidi et Chantôme. Il doit jouer dans le confort alors ces deux-là doivent faire place nette. L’OM vient en revanche avec la même équipe. C’est assez surprenant. Valbuena semble d’abord plus avancé. Devant c’est assez mouvant. Le meneur marseillais étant libre, c’est aux autres de s’adapter. Le match ne ressemble en rien à celui de dimanche. Le PSG n’est pas aussi bas et c’est même lui qui prend vite le jeu en main. Grâce au travail notamment de Matuidi, Beckham organise le jeu en toute tranquillité. Ibra est concerné, Gameiro très actif. L’OM est spectateur et a bien du mal trouver des failles, à se montrer dangereux. Le 1/0 à la pause pour Paris est parfaitement logique. On attendait un OM revanchard, il est plutôt moribond, presque résigné. Cette sensation a perduré en seconde période. La réaction d’orgueil attendue n’est jamais venue. Baup en alignant la même équipe devait miser sur ce sentiment, il s’est trompé. La prestation d’ensemble des Marseillais a été médiocre. Les erreurs techniques ont été bien trop nombreuses à ce niveau. Ayew a été invisible et maladroit, le milieu Barton/Romao n’a rien apporté, Gignac inoffensif et enfin Kadir a mesuré la différence entre être à VA et jouer à l’OM. Faut-il parler de ce pauvre Morel ? Face à une telle opposition, le PSG a évolué très tranquillement en maîtrisant de bout en bout. Finalement, rarement un « Clasico » aura été aussi évident, aussi peu serré », a analysé Riolo sur son blog.

    By
    @
    OTER ?>