Restez connectés avec nous
PSG - Riolo "attends les premiers mouvements" et avoue être "perplexe" devant le cas Cabaye

Club

Riolo et le « hold-up à domicile » du PSG

Après la victoire du PSG face à Lille (1-0), Daniel Riolo a analysé la rencontre. Le journaliste de RMC, qui regrette de ne pas avoir vu Pastore plus longtemps sur le terrain, estime que les Parisiens ne méritaient pas de gagner.

« Le premier fait notable du choc de cette J22, c’est la compo lilloise. Pas de plan spécial Parc des Princes, Garcia aligne un 11 classique, un 4231 sans volonté apparente de surtout bien défendre. Le problème, c’est que pour jouer, il faut avoir le ballon et que celui-ci est vite monopolisé par le PSG. Tout de suite conquérant, Paris pousse et contraint souvent Lille à jouer bas dans son camp. Le match du PSG est bon, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’un joueur comme Pastore apporte un style dont a besoin Paris quand les espaces se réduisent. La pression initiale laisse ensuite place à une domination molle. La recherche systématique d’Ibra rend le jeu parisien un peu trop banal. Lille répond surtout grâce aux coups de pied arrêtés et ne doit qu’à une erreur d’appréciation invalidant un but Rodelin, de ne pas mener contre le cours du jeu. Le fait de jeu contraire au LOSC intervient au moment où le match est bien plus équilibré. Sans pressing, sans mouvement, Paris retombe dans l’approximatif. Et quand Motta baisse d’un ton, c’est tout le jeu du PSG qui perd en consistance. Le début de seconde période confirme l’impression d’un PSG globalement à côté du sujet. Au milieu, Lille prend le dessus. Le PSG est dans une sorte de 424 sans équilibre. Peu à peu la domination est lilloise. C’est plus propre, plus net. Ancelotti change sa compo avec Pastore pour Menez. Garcia lance Pedretti pour rendre son milieu encore plus dense, puis De Melo. Le PSG meilleur avec Pastore ? Chacun sa vision, mais sur le but très heureux de Paris, il y a au départ une ouverture limpide de l’argentin. Le PSG mène sans presque rien montrer. Tenir et contrer, c’est le plan B. Chantôme remplace alors Lucas. Le match baisse en intensité et Lille ne semble pas avoir les ressources pour revenir. La fin de match est pénible et toujours en faveur du LOSC. Mais Paris tient son hold-up à domicile », a-t-il écrit sur son blog.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club