Club

Riolo : « Si le PSG fait ce qu’il faut… »

Anciens - Cayzac: Aulas, le "chasseur de têtes"
Publie le 10/12/2012 a 10:38



  • Après la victoire du PSG face à Evian Thonon-Gaillard, Daniel Riolo a livré son analyse sur la rencontre. Le journaliste sportif a souhaité mettre en avant l’importance des individualités et de l’état d’esprit des joueurs dans le foot moderne, et en particulier au PSG.

    « Un week-end qui a plutôt profité au PSG. Désormais en 442, Paris a remporté une belle victoire. Et puisque une victoire c’est normal et une défaite c’est cata, pour le PSG c’est le retour à la normale. On va beaucoup gloser sur le passage du 433 au 442, mais j’ai le sentiment que l’analyse tactique n’a que peu d’intérêt. Je pensais à ça en regardant le derby de Manchester. Aujourd’hui, la tactique est plutôt une affaire de « petites » équipes. Celles qui doivent s’adapter à l’autre car elles se sentent moins fortes. Entre Man Utd et City, c’est pas la tactique qui a fait la différence, c’est la classe, l’habileté des joueurs clés. Le match fut, en effet, totalement désorganisé. L’efficacité des joueurs importants (ceux qui savent faire la différence : Rooney, RVP d’un côté, l’escroc Balotelli, Aguero, Silva de l’autre) et l’implication de tous pour maintenir l’équilibre global, voilà ce qui permet de gagner aujourd’hui. Evidemment, certains clubs développent une idée de jeu (Barça, Dortmund, par exemple) mais pour beaucoup d’équipes, c’est d’abord l’esprit qui anime l’équipe qui est déterminant. L’expression des individualités, leur talent doit ensuite être mis en avant. Peu importe donc que Pastore joue à droite, à gauche. Des bons joueurs dans toutes les lignes et l’implication de tous, voilà comment il faut comprendre ce que dit Ancelotti quand il parle de « bonne attitude ». L’état d’esprit, c’est d’ailleurs ce qui permet à l’OM d’être encore bien classé, de masquer une faiblesse d’ensemble évidente. En 424, mais avec des attaquants qui n’abandonnent pas les milieux, le PSG s’est donc promené devant Evian. Thiago Silva est fort, Thiago Motta apporte de la justesse dans le jeu et Ibra est fort ? Oui, rien de neuf. On sait tout ça. Comme on sait aussi que pendant vingt minutes en seconde période, le PSG a joué n’importe comment, parce que le collectif s’est étiolé. Voilà ce qui est donc ressorti de ce succès « normal », l’idée encore et toujours que si ce PSG fait ce qu’il faut, il ne peut rien lui arriver… », a analysé le journaliste de RMC sur son blog.

    Publie le 10/12/2012 a 10:38

    Riolo : « Si le PSG fait ce qu’il faut… »

    Après la victoire du PSG face à Evian Thonon-Gaillard, Daniel Riolo a livré son analyse sur la rencontre. Le journaliste sportif a souhaité mettre en avant l’importance des individualités et de l’état d’esprit des joueurs dans le foot moderne, et en particulier au PSG.

    « Un week-end qui a plutôt profité au PSG. Désormais en 442, Paris a remporté une belle victoire. Et puisque une victoire c’est normal et une défaite c’est cata, pour le PSG c’est le retour à la normale. On va beaucoup gloser sur le passage du 433 au 442, mais j’ai le sentiment que l’analyse tactique n’a que peu d’intérêt. Je pensais à ça en regardant le derby de Manchester. Aujourd’hui, la tactique est plutôt une affaire de « petites » équipes. Celles qui doivent s’adapter à l’autre car elles se sentent moins fortes. Entre Man Utd et City, c’est pas la tactique qui a fait la différence, c’est la classe, l’habileté des joueurs clés. Le match fut, en effet, totalement désorganisé. L’efficacité des joueurs importants (ceux qui savent faire la différence : Rooney, RVP d’un côté, l’escroc Balotelli, Aguero, Silva de l’autre) et l’implication de tous pour maintenir l’équilibre global, voilà ce qui permet de gagner aujourd’hui. Evidemment, certains clubs développent une idée de jeu (Barça, Dortmund, par exemple) mais pour beaucoup d’équipes, c’est d’abord l’esprit qui anime l’équipe qui est déterminant. L’expression des individualités, leur talent doit ensuite être mis en avant. Peu importe donc que Pastore joue à droite, à gauche. Des bons joueurs dans toutes les lignes et l’implication de tous, voilà comment il faut comprendre ce que dit Ancelotti quand il parle de « bonne attitude ». L’état d’esprit, c’est d’ailleurs ce qui permet à l’OM d’être encore bien classé, de masquer une faiblesse d’ensemble évidente. En 424, mais avec des attaquants qui n’abandonnent pas les milieux, le PSG s’est donc promené devant Evian. Thiago Silva est fort, Thiago Motta apporte de la justesse dans le jeu et Ibra est fort ? Oui, rien de neuf. On sait tout ça. Comme on sait aussi que pendant vingt minutes en seconde période, le PSG a joué n’importe comment, parce que le collectif s’est étiolé. Voilà ce qui est donc ressorti de ce succès « normal », l’idée encore et toujours que si ce PSG fait ce qu’il faut, il ne peut rien lui arriver… », a analysé le journaliste de RMC sur son blog.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Pastore est une des clé…Une grande équipe se doit d’avoir de grand milieux de terrain offensif. Hors, El Flaco l’intermittent est trop inconstant pour tenir se rôle. Il doit s’améliorer au risque d’être vite remplacé par un autre (Hamsik, Paulinho,willian,etc…).
      Les attaquants doivent participer aux taches défensives, sinon on est mort!! Ibra,Menez, Pastore (encore lui) doivent se bouger le « uc », et aider les autres à recupérer le ballon. Lavezzi le fait très bien.
      Les remplaçants doivent enfin fermer leurs bouche , arrêtez de baver dans les journaux et bosser pour gagner leurs place: n’est ce pas monsieur Sakho ????!!!!!!

      • ZED00

        joli pseudo

    • PpSsGg

      le 433 c’est bien haut  niveau  et 442 c pour le championnat que pense vous ?  

    • Tobiking

      Ce qui ressort de ce début de saison:
      – Le PSG doit jouer à son meilleur niveau pour gagner tous les matchs
      – L’OL a de la qualité et peut devenir champion si les joueurs parisiens ne sont pas assez rigoureux
      – Le PSG a prouvé qu’il pouvait jouer à très haut niveau (ex: Lille, Porto, Kiev, Evian)
      – Le PSG a prouvé que s’ils ne jouent pas à très haut niveau, ils peuvent perdre (ex: Porto, Rennes, St Etienne, Nice)
      – Le PSG est l’équipe à battre en Ligue, les joueurs adverses donnent leur maximum (ex: Aucune équipe à gagner après qu’elle ait battu le PSG)
      – Les journalistes estiment que le très haut niveau doit être la norme du PSG (ex: Menes, Riolo, Larqué)
      – Les supporters veulent que l’équipe joue au très haut niveau (ex: Quand ce n’est pas le cas, les critiques fusent sur ParisTeam)
      – On gagnera la Ligue 1 si on maintient notre niveau des deux derniers matchs.

      • si st Etienne a réussit a gagner contre Troyes juste après la victoire contre le psg !!

    • hamid06psg

      le psg a gagner et meme tres bien gagner le seul qui se depeche pas a parler c est j michel larquer;je suis sur qu il va chercher la petite bete

      • Olmecinho

        Je crois que la victoire de Lyon qui a marqué à 10 contre 11 dans le chaudron va le calmer un peu, il devra choisir entre Lyon et Paris pour le titre et ce sera dur pour lui

        • Pixie21

          Mdr!

          • Olmecinho

            Je ne comprend pas ta réponse, sois plus clair
            Tu es d’accord ou contre ?

    • Tout à fait d’accord sur l’analyse tactique ! Il n’y a plus de réel système de jeu aujourd’hui! 

    • Wodan93

      1-2 a valencienne et 3-1 contre lyon et je passe de super fetes!

    • Paris est en train de grandir, on est sur la bonne voie… 
      on a un super coach, de super joueurs qui commencent a bien jouer ensemble, le match de Valenciennes est important et ensuite on reçoit l’OL et la on va pouvoir jauger le niveau du PSG face à un adversaire qui veut le titre, mais nous aussi alors ça va être un grand match ! j’ai hâte :-)

      Allez PARIS ! ! ! 

      • psg77300

        Bah tu vois je t’avais dit il n’y a pas longtemps que j’appréciais ton optimisme et ton soutien à Carlo, et le fait que j’étais heureux de voir qu’il existait encore des mecs patients et qui ont vraiment connu les périodes de disettes du PSG, alors aujourd’hui ils ne font pas les fines bouches.
        On a tiré sur tout le monde ces 2 dernières semaines voire plus, mais aujourd’hui qu’en est-il de tout ces suppra qui tiraient sur tout les joueurs et sur le mister? Ah mais oui ils attendent sûrement la prochaine contreperformance pour ressortir leurs crocs car féliciter ces derniers est trop dur pour eux.
        Bravo Paris car je le répète c’est dans la douleur et la défaite qu’une équipe, un groupe, une âme se créée!

        • emre_cwalk

          Ces mecs n’ont pas de couilles, ni de ligne de conduite.
          Leurs avis s’étalent en dent de scie.
          Bravo aux journalistes bouffeurs de queues lyonnaise et marseillaise!
           

          • psg77300

            On connaît les mecs présents hehe
            Alors emre à quand une de tes superbes analyse théâtrale? Celle sur pastore est la référence pour moi lol ;)

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC - Koscielny "Le PSG n'a pas fait le travail. C'est important d'être premier"

    LDC – Koscielny « Le PSG n’a pas fait le travail. C’est important d’être premier »

    Adversaires

    Hier soir, le Paris Saint-Germain a concédé le match nul au Parc des Princes face à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Areola «on va préparer les matches à venir pour être au top»"
    6 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Emery «Je suis inquiet, aussi bien moi que l'équipe»"
    6 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    Riolo : « Si le PSG fait ce qu’il faut… »

    Anciens - Cayzac: Aulas, le "chasseur de têtes" <Club

    Après la victoire du PSG face à Evian Thonon-Gaillard, Daniel Riolo a livré son analyse sur la rencontre. Le journaliste sportif a souhaité mettre en avant l’importance des individualités et de l’état d’esprit des joueurs dans le foot moderne, et en particulier au PSG.

    « Un week-end qui a plutôt profité au PSG. Désormais en 442, Paris a remporté une belle victoire. Et puisque une victoire c’est normal et une défaite c’est cata, pour le PSG c’est le retour à la normale. On va beaucoup gloser sur le passage du 433 au 442, mais j’ai le sentiment que l’analyse tactique n’a que peu d’intérêt. Je pensais à ça en regardant le derby de Manchester. Aujourd’hui, la tactique est plutôt une affaire de « petites » équipes. Celles qui doivent s’adapter à l’autre car elles se sentent moins fortes. Entre Man Utd et City, c’est pas la tactique qui a fait la différence, c’est la classe, l’habileté des joueurs clés. Le match fut, en effet, totalement désorganisé. L’efficacité des joueurs importants (ceux qui savent faire la différence : Rooney, RVP d’un côté, l’escroc Balotelli, Aguero, Silva de l’autre) et l’implication de tous pour maintenir l’équilibre global, voilà ce qui permet de gagner aujourd’hui. Evidemment, certains clubs développent une idée de jeu (Barça, Dortmund, par exemple) mais pour beaucoup d’équipes, c’est d’abord l’esprit qui anime l’équipe qui est déterminant. L’expression des individualités, leur talent doit ensuite être mis en avant. Peu importe donc que Pastore joue à droite, à gauche. Des bons joueurs dans toutes les lignes et l’implication de tous, voilà comment il faut comprendre ce que dit Ancelotti quand il parle de « bonne attitude ». L’état d’esprit, c’est d’ailleurs ce qui permet à l’OM d’être encore bien classé, de masquer une faiblesse d’ensemble évidente. En 424, mais avec des attaquants qui n’abandonnent pas les milieux, le PSG s’est donc promené devant Evian. Thiago Silva est fort, Thiago Motta apporte de la justesse dans le jeu et Ibra est fort ? Oui, rien de neuf. On sait tout ça. Comme on sait aussi que pendant vingt minutes en seconde période, le PSG a joué n’importe comment, parce que le collectif s’est étiolé. Voilà ce qui est donc ressorti de ce succès « normal », l’idée encore et toujours que si ce PSG fait ce qu’il faut, il ne peut rien lui arriver… », a analysé le journaliste de RMC sur son blog.

    By
    @
    OTER ?>