Club

Riolo : « Un titre attendu, logique, mérité »

Anciens - Cayzac: Aulas, le "chasseur de têtes"
Publie le 13/05/2013 a 10:24



  • Daniel Riolo a analysé la rencontre de dimanche soir entre l’OL et le PSG. Le journaliste de RMC a vu une équipe parisienne supérieure qui mérite donc amplement son titre de champion de France cette saison.

    « Le titre d’un côté, la LDC de l’autre, cet OL/PSG était bien doté niveau enjeu. Lisandro et Malbranque sur le banc, Garde continue d’afficher des choix nets. C’est classique côté Paris. Motta revient et ça ne devrait pas faire de mal au milieu. La première période est une succession de séquences. C’est d’abord totalement ouvert, avec occasion pour l’OL, puis pour le PSG. On entre ensuite dans un temps fort pour l’OL. Au milieu, le pressing est bon, Paris ne sort pas et doit subir la détermination lyonnaise. L’instant de folie ne dure toutefois pas. Paris attrape enfin le ballon vers la 20e minute et tente alors de poser le jeu, de faire retomber la pression. Le PSG gère mieux, ça devient évident, mais ça manque d’impact devant. Ibra est effacé et Menez joue au chien fou. Le meilleur quatuor offensif pour le PSG, c’est Lavezzi devant, Lucas à droite et Menez sur le banc. Dans cette première période, on doit relever aussi l’arbitrage de Stéphane Lannoy. Un arbitrage type international. L’intensité, le rythme du match est aussi aidé par ça. La deuxième période confirme ce qu’on a vu avant. Le PSG est au-dessus. Motta montre ce que doit être un milieu. Il récupère un ballon puis donne passe décisive à Menez. L’OL ne s’en sort pas et ne parvient pas à mettre la folie nécessaire dans le match. Garde tente un coup avec Lisandro à la place de Mvuemba. La nervosité qui avait marqué les dernières sorties du PSG semble avoir disparu. Le problème, c’est que même si Paris est supérieur, l’écart reste d’un but et on se dit que forcément l’OL va, à un moment, tout lâcher. Paris n’est donc pas à l’abri. Ne pas savoir boucler un match, ça aura été un défaut récurent cette saison. L’OL n’arrive pas à mettre le feu et Paris garde la maîtrise du jeu sans jamais souffrir. Le titre est là, au bout du temps additionnel. Un titre attendu, logique, mérité. », a écrit Riolo sur son blog.

    Publie le 13/05/2013 a 10:24

    Riolo : « Un titre attendu, logique, mérité »

    Daniel Riolo a analysé la rencontre de dimanche soir entre l’OL et le PSG. Le journaliste de RMC a vu une équipe parisienne supérieure qui mérite donc amplement son titre de champion de France cette saison.

    « Le titre d’un côté, la LDC de l’autre, cet OL/PSG était bien doté niveau enjeu. Lisandro et Malbranque sur le banc, Garde continue d’afficher des choix nets. C’est classique côté Paris. Motta revient et ça ne devrait pas faire de mal au milieu. La première période est une succession de séquences. C’est d’abord totalement ouvert, avec occasion pour l’OL, puis pour le PSG. On entre ensuite dans un temps fort pour l’OL. Au milieu, le pressing est bon, Paris ne sort pas et doit subir la détermination lyonnaise. L’instant de folie ne dure toutefois pas. Paris attrape enfin le ballon vers la 20e minute et tente alors de poser le jeu, de faire retomber la pression. Le PSG gère mieux, ça devient évident, mais ça manque d’impact devant. Ibra est effacé et Menez joue au chien fou. Le meilleur quatuor offensif pour le PSG, c’est Lavezzi devant, Lucas à droite et Menez sur le banc. Dans cette première période, on doit relever aussi l’arbitrage de Stéphane Lannoy. Un arbitrage type international. L’intensité, le rythme du match est aussi aidé par ça. La deuxième période confirme ce qu’on a vu avant. Le PSG est au-dessus. Motta montre ce que doit être un milieu. Il récupère un ballon puis donne passe décisive à Menez. L’OL ne s’en sort pas et ne parvient pas à mettre la folie nécessaire dans le match. Garde tente un coup avec Lisandro à la place de Mvuemba. La nervosité qui avait marqué les dernières sorties du PSG semble avoir disparu. Le problème, c’est que même si Paris est supérieur, l’écart reste d’un but et on se dit que forcément l’OL va, à un moment, tout lâcher. Paris n’est donc pas à l’abri. Ne pas savoir boucler un match, ça aura été un défaut récurent cette saison. L’OL n’arrive pas à mettre le feu et Paris garde la maîtrise du jeu sans jamais souffrir. Le titre est là, au bout du temps additionnel. Un titre attendu, logique, mérité. », a écrit Riolo sur son blog.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. maher93 on 13 mai 2013 at 14:20 said:

      ferme la gros con. t analyses dans ton Q.ya pas une semaine tu nous chies dessus et la tu parles de choses que tu ne connais pas.meme si tu a ete dans un kop a paris rien ne te permet de juger paris grosse tache.

    2.  » Le meilleur quatuor offensif pour le PSG, c’est Lavezzi devant, Lucas à droite et Menez sur le banc.  »

      Putain mais tu perds en crédibilité toi .Lavezzi en pointe ça ne marche pas il a planté 3 buts dans l’année et manque tous ses faces à face depuis 3 mois . Lucas à droite oui mais il manque cruellement d’expérience et il est blessé aux dernières nouvelles . Et Ménèz sur le banc … LOL il a marqué le but du titre il me semble .

    3. Weird1 on 13 mai 2013 at 12:23 said:

      Il parle du fait que le PSG a eu du mal, tout au long de cette saison, à tuer des matchs, et il a raison.

      Sauf qu’à côté de ça, on avait une énorme maitrise défensive, que l’on surclassait largement nos adversaires qui souvent, par dépit, tentaient de pauvres frappes des 30 mètres.

      • 2 fois 3-0 , 5 fois 4-0 . On a su en tuer des matchs . Après on est pas encore le Bayern pour tuer tous les matchs en 45 minutes . Dans l’ensemble on a bien géré , le reste du temps c’était plus de la suffisance que de la difficulté à plier le match je pense .

    4. 94Jay on 13 mai 2013 at 11:52 said:

      Ta gueule riolo…menez sur le banc ahahah laisse moi rire…Menez est magique!!! Parisiens et champions!

    5. Shadcfc on 13 mai 2013 at 11:42 said:

      Hypocrite jusqu’au bout des ongles…

    6. zapata on 13 mai 2013 at 11:02 said:

      Ce mec souffle le chaud et le froid, exactement ce qu’on reproche à Ménez. Hypocrite.

      • maher93 on 13 mai 2013 at 14:22 said:

        oui et bien dans son Q le chaud le froid et meme des carottes.

    7. footcrix on 13 mai 2013 at 11:02 said:

      Ferme la rigolo et ta haine envers menez me dégoute tout autant!

      • magicnene on 13 mai 2013 at 11:06 said:

        grave c’est l’homme du match menez hier mais on est championsssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss

    8. magicnene on 13 mai 2013 at 11:01 said:

      parisien et champion,fuck les médias,rmc,riolo luis moscato di meco courbis peres et toute la bande dageux,on est champions et on vous emmerde

      • footcrix on 13 mai 2013 at 11:02 said:

        une vrai bicth

      • Jusdete91 on 13 mai 2013 at 11:22 said:

        Il sent bien le champs de carotte que le PSG viens de lui mettre.

        • magicnene on 13 mai 2013 at 11:23 said:

          on est champions j’y crois pas

          • Jusdete91 on 13 mai 2013 at 11:27 said:

            Je ne te le fais pas dire, rendez-vous ce soir au Trocadero pour fêter avec les joueurs et tu vas t’ en rendre compte avec l’ hexagone des champions..

            • magicnene on 13 mai 2013 at 11:28 said:

              mon dieu qu’il est laid ce trophée lol

            • Jusdete91 on 13 mai 2013 at 11:30 said:

              Moi j’ aime bien, au début j’ ai du mal mais à force de voir les autres le soulever, j’ ai commencé à l’ aimé par soif de victoire lol

            • magicnene on 13 mai 2013 at 11:33 said:

              ah j’ai vu le trophée de premier league,c’est autre chose que notre bouse mais bon on fait avec ce qu’on nous donne

            • Jusdete91 on 13 mai 2013 at 11:35 said:

              Pour moi c’est le plus beau de tout les autres trophés avec la couronne, magnifique.

            • Salut magic fetez bien ce soir, j’ai examen à 18h30 à Nanterre.. M… Si à 20h il y a toujours du people, je vais passer.

            • magicnene on 13 mai 2013 at 11:40 said:

              sèche le ton exam,lol,bon courage mec,tkt à 22h ils vont faire un défilé sur la seine,sur une péniche,ils vont passer sous tous les ponts et pourras saluer les joueurs

            • Jusdete91 on 13 mai 2013 at 11:31 said:

              Celui de la série A est bien pire, c’est un petit trophée tout pourri

    9. nana_80 on 13 mai 2013 at 10:43 said:

      100% d’accord pour une fois.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Casemiro Real Madrid

    Casemiro « Le match contre le PSG sera très important »

    Adversaires

    Le milieu de terrain du Real Madrid, Casemiro (26 ans), a évoqué a évoqué la préparation ...

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    Riolo : « Un titre attendu, logique, mérité »

    Anciens - Cayzac: Aulas, le "chasseur de têtes" <Club , Ligue 1

    Daniel Riolo a analysé la rencontre de dimanche soir entre l’OL et le PSG. Le journaliste de RMC a vu une équipe parisienne supérieure qui mérite donc amplement son titre de champion de France cette saison.

    « Le titre d’un côté, la LDC de l’autre, cet OL/PSG était bien doté niveau enjeu. Lisandro et Malbranque sur le banc, Garde continue d’afficher des choix nets. C’est classique côté Paris. Motta revient et ça ne devrait pas faire de mal au milieu. La première période est une succession de séquences. C’est d’abord totalement ouvert, avec occasion pour l’OL, puis pour le PSG. On entre ensuite dans un temps fort pour l’OL. Au milieu, le pressing est bon, Paris ne sort pas et doit subir la détermination lyonnaise. L’instant de folie ne dure toutefois pas. Paris attrape enfin le ballon vers la 20e minute et tente alors de poser le jeu, de faire retomber la pression. Le PSG gère mieux, ça devient évident, mais ça manque d’impact devant. Ibra est effacé et Menez joue au chien fou. Le meilleur quatuor offensif pour le PSG, c’est Lavezzi devant, Lucas à droite et Menez sur le banc. Dans cette première période, on doit relever aussi l’arbitrage de Stéphane Lannoy. Un arbitrage type international. L’intensité, le rythme du match est aussi aidé par ça. La deuxième période confirme ce qu’on a vu avant. Le PSG est au-dessus. Motta montre ce que doit être un milieu. Il récupère un ballon puis donne passe décisive à Menez. L’OL ne s’en sort pas et ne parvient pas à mettre la folie nécessaire dans le match. Garde tente un coup avec Lisandro à la place de Mvuemba. La nervosité qui avait marqué les dernières sorties du PSG semble avoir disparu. Le problème, c’est que même si Paris est supérieur, l’écart reste d’un but et on se dit que forcément l’OL va, à un moment, tout lâcher. Paris n’est donc pas à l’abri. Ne pas savoir boucler un match, ça aura été un défaut récurent cette saison. L’OL n’arrive pas à mettre le feu et Paris garde la maîtrise du jeu sans jamais souffrir. Le titre est là, au bout du temps additionnel. Un titre attendu, logique, mérité. », a écrit Riolo sur son blog.

    By
    @
    OTER ?>