Restez connectés avec nous
Anciens - Cayzac: Aulas, le "chasseur de têtes"

Club

Riolo : « Un titre attendu, logique, mérité »

Daniel Riolo a analysé la rencontre de dimanche soir entre l’OL et le PSG. Le journaliste de RMC a vu une équipe parisienne supérieure qui mérite donc amplement son titre de champion de France cette saison.

« Le titre d’un côté, la LDC de l’autre, cet OL/PSG était bien doté niveau enjeu. Lisandro et Malbranque sur le banc, Garde continue d’afficher des choix nets. C’est classique côté Paris. Motta revient et ça ne devrait pas faire de mal au milieu. La première période est une succession de séquences. C’est d’abord totalement ouvert, avec occasion pour l’OL, puis pour le PSG. On entre ensuite dans un temps fort pour l’OL. Au milieu, le pressing est bon, Paris ne sort pas et doit subir la détermination lyonnaise. L’instant de folie ne dure toutefois pas. Paris attrape enfin le ballon vers la 20e minute et tente alors de poser le jeu, de faire retomber la pression. Le PSG gère mieux, ça devient évident, mais ça manque d’impact devant. Ibra est effacé et Menez joue au chien fou. Le meilleur quatuor offensif pour le PSG, c’est Lavezzi devant, Lucas à droite et Menez sur le banc. Dans cette première période, on doit relever aussi l’arbitrage de Stéphane Lannoy. Un arbitrage type international. L’intensité, le rythme du match est aussi aidé par ça. La deuxième période confirme ce qu’on a vu avant. Le PSG est au-dessus. Motta montre ce que doit être un milieu. Il récupère un ballon puis donne passe décisive à Menez. L’OL ne s’en sort pas et ne parvient pas à mettre la folie nécessaire dans le match. Garde tente un coup avec Lisandro à la place de Mvuemba. La nervosité qui avait marqué les dernières sorties du PSG semble avoir disparu. Le problème, c’est que même si Paris est supérieur, l’écart reste d’un but et on se dit que forcément l’OL va, à un moment, tout lâcher. Paris n’est donc pas à l’abri. Ne pas savoir boucler un match, ça aura été un défaut récurent cette saison. L’OL n’arrive pas à mettre le feu et Paris garde la maîtrise du jeu sans jamais souffrir. Le titre est là, au bout du temps additionnel. Un titre attendu, logique, mérité. », a écrit Riolo sur son blog.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club