Restez connectés avec nous

Club

Sakho : « On est tous sur la sellette »

Exactement quatre mois après le début du championnat, le PSG est actuellement deuxième du championnat mais n’a toujours pas convaincu tout le monde concernant le jeu développé par l’équipe. Mamadou Sakho, conscient du problème, demande encore un peu de temps avant de voir une équipe parisienne redoutable, et répète qu’il est normal que les nouvelles recrues ne soient pas toujours à 100%.

« Pour l’instant, la machine est encore en rodage. A force de jouer ensemble, la cohésion du groupe va se faire naturellement. Les gens ne se rendent pas compte, mais intégrer une nouvelle équipe n’est pas sans difficulté en particulier pour les étrangers comme Pastore. Il faut s’habituer au pays, apprendre la langue, trouver une maison, inscrire les enfants à l’école et que madame soit contente. Sur le plan sportif et personnel, les nouveaux joueurs ont besoin de temps pour s’adapter complètement, a expliqué le jeune capitaine parisien pour le magazine Surface, avant d’avouer qu’Antoine Kombouaré n’était pas le seul homme menacé dans un PSG qui peut être chamboulé à tout moment. J’ai parlé avec le coach, tout va bien. Evidemment, je souhaite qu’il reste. Pour tout vous dire, on est tous sur la sellette désormais. Moi non plus, je ne suis pas à l’abri de voir un grand défenseur arriver à la mi- saison et de perdre ma place de titulaire. Sans parler de la concurrence qu’il y a entre les joueurs déjà présents. C’est la loi du sport de haut niveau, c’est comme ça dans tous les grands clubs.»

Derniers articles

Autres articles présents dans Club