Restez connectés avec nous
Salomon « Lucas a traversé le match comme un fantôme »

Autour du PSG

Salomon « Lucas a traversé le match comme un fantôme »

Titulaire lors de la rencontre face à Angers hier soir, Lucas Moura n’a pas montré de belles choses sur le terrain. Laurent Blanc, le coach parisien, a été le premier à lancer des mots sévères, « quand tu es sur le terrain, il faut être bon. On continuera à aider Lucas mais il faut regarder la réalité en face », et Bruno Salomon, journaliste sportif, a continué sur France Bleu.

« Lucas ça suffit ! Ce garçon n’est pas loin de la zone de perdition, il a traversé le match comme un fantôme. Très peu de bons contrôles de balle, aucun adversaire éliminé, aucune accélération décisive, des corners très mal tirés. Un zéro pour celui qui inquiète tout le monde, même son entraîneur qui l’a taclé sèchement par voie de presse hier soir. Il a expliqué qu’il fallait regarder la vérité en face.

Lucas n’a plus sa place de titulaire au PSG, là c’est moi qui parle. C’est dur mais c’est vrai. Depuis l’arrivée de Di Maria, il se fait des nœuds au cerveau dès qu’il est dans le onze de départ. Malheureusement, on connait la suite de l’histoire, il va glisser sur le banc et seulement terminer les rencontres. Je n’enlèverai pas cette qualité à Lucas, il est brillant quand il rentre en fin de match. »

Certes, le Brésilien ne s’est pas imposé sur la pelouse ce mardi, mais il a marqué 2 buts le mois de novembre (l’un était face à Toulouse et l’autre était à Malmö). Peut-être ne faut-il pas encore abandonner tout espoir pour Lucas. Laurent Blanc pourrait avoir besoin de lui dans certains matchs. Seulement, pour le moment, l’évidence est qu’il est bien mieux en tant que remplaçant. 

Quand il entre à la 70e et que les adversaires sont donc fatigués, ses percées balle au pied sont très difficiles à suivre. Sa technique et son accélération font le travail et ses lacunes tactiques sont compensées. Face à des joueurs frais, encore bien regroupés, le Brésilien a encore du mal à faire les bons choix. A 23 ans, il est encore possible qu’il progresse et s’impose. Mais il est temps de montrer des choses positives et prouver qu’il peut faire partie des meilleurs.

Sinon, bien qu’il soit très sympathique (et son amitié avec Marquinhos peut être importante pour gagner le talentueux défenseur), il faudra penser à faire venir un joueur qui peut apporter même en commençant le match.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG