Restez connectés avec nous

Club

Seuls Messi et Drogba feront partir Hoarau

Actuellement en vacances à la Réunion, Guillaume Hoarau a accordé un peu de son temps à un journal local afin d’évoquer son avenir et la forte concurrence à venir au PSG. Et s’il sait qu’il sera de plus en plus compliqué de s’imposer dans l’équipe de Carlo Ancelotti, l’attaquant parisien a bien l’intention de continuer l’aventure dans la capitale.

« Où serai-je à la reprise ? Avec le PSG où il me reste une année de contrat. La reprise est programmée le 2 juillet. Personnellement, mon objectif est de jouer la Ligue des champions. Je sais que le club doit prendre un attaquant. Je me dis qu’il y aura pas mal de matches à disputer durant la saison. À moi de me tenir prêt pour relever le défi. Je ne vais pas me chercher des prétextes ou me cacher derrière le fait que le club a le pouvoir d’acheter le joueur qu’il désire. Si on ne m’a pas dit de partir, c’est que j’ai ma place dans le groupe. Il faut se battre. Si chacun se dit que l’autre peut tirer l’équipe vers le haut, que personne n’ait d’état d’âme, la saison prochaine peut être facile pour nous. Après mon opération à l’épaule, je suis revenu en janvier lorsque le coach arrivait. Il a fallu qu’il apprenne à nous connaître, les joueurs français surtout. Non seulement sur le terrain, en dehors aussi. Petit à petit, j’ai trouvé ma place. Ils m’ont dit qu’ils étaient contents de mon retour. Ils savent que ce n’était pas facile pour moi de retrouver toutes mes sensations après une si longue coupure. Ils aimeraient continuer à travailler avec moi. Quand on te dit ça, tu peux aller en vacances tranquille. À moins que je vois Messi et Drogba débarquer demain ou que Zidane revienne jouer. Là, je partirais (rires). Mais pour l’instant, ce n’est pas le cas. On verra bien. Après deux saisons où j’étais souvent blessé, je ne peux rien revendiquer. Certains ont prolongé parce qu’ils ont fait une bonne saison et ils le méritent. D’autres sont sur le point de partir. Moi, je n’appartiens à aucune de ces catégories. Le seul truc que je veux, c’est jouer pour au moins retrouver toutes mes sensations. Et la joie de marquer comme c’était le cas quand j’ai rejoué », a longuement confié Hoarau au Journal de l’Île de la Réunion, avant d’évoquer le recrutement et la concurrence.

« Tant que personne n’a signé… Quand je suis arrivé à Paris, Pauleta venait de partir. Mon rêve pour l’attaquant de L2 que j’étais, c’était de jouer avec lui. Ça n’a pas été le cas. Si demain, le PSG peut mettre la main sur des joueurs comme Higuain, Eto’o, j’aimerais bien m’entraîner et jouer avec eux. Je vois plus ça sous cet angle. Ça ne peut qu’être enrichissant. Je n’ai pas honte de dire qu’Higuain ou Eto’o sont plus forts que moi parce que c’est juste. Autrement, je serais au Real Madrid ou à Barcelone. Il faut que chacun trouve sa place et donne ce qu’il a à donner. Higuain par exemple ne pourra pas faire le travail que je peux accomplir sur le terrain, même si celui-ci est minime », a noté l’international français, qui sait que son profil atypique peut toujours être utile à son équipe.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club