Club

Sirigu:«Je ne suis pas un gardien parfait»

Publie le 27/11/2011 a 15:06



  • A quelques heures du fameux match entre l’OM et le PSG, Salvatore Sirigu s’est confié au JDD sur l’attitude à adopter avant ce genre de rencontres, avant de juger ses performances depuis le début de saison, d’évoquer son coéquipier en sélection, Federico Balzaretti, et le joueurs talentueux de Ligue 1.

    Déjà habitué des derbys chauds en Italie lorsqu’il jouait à Palerme, notamment face aux équipes du sud comme Naples et Catane, Salvatore Sirigu sait donc à quoi s’attendre face à l’OM, ce dimanche soir. « C ’est comme un derby, non ? À Palerme, quand tu joues Catane ou Naples, ce n’est jamais un match comme les autres. Il y a quelque chose de plus au niveau émotionnel parce qu’il compte pour les gens. Tu es porté par l’événement. Mais quand tu es professionnel, tu dois rester rationnel. Ce n’est jamais bon d’être trop impliqué », a expliqué le gardien de but parisien, qui prépare ce match dans la sérénité.

    En tout cas, il espère être aussi efficace que depuis le début de la saison même s’il sait qu’il a encore beaucoup de progrès à faire, notamment dans le jeu aérien. « Je me suis seulement raté contre Caen (4-2). Tout le monde fait des erreurs, non? Et puis les gardiens sortent moins qu’avant, on le voit partout en Europe. Avec ces ballons qui vont vraiment très vite, on n’a pas le temps. C’est trop risqué. Mais, bien sûr, je ne suis pas encore un gardien parfait. Je suis très critique envers moi-même. Le jour où je perdrai la volonté de progresser, je déclinerai. »

    L’ancien portier de Palerme sait que Federico Balzaretti pourrait rejoindre le PSG cet hiver et accueillerait son ami les bras ouverts. « « J’ai parlé avec lui et il se trouve très bien à Palerme. Mais s’il a la possibilité de venir, ce serait… [Il s’arrête] C’est difficile pour moi d’en parler car c’est mon ami. Mais je peux dire que c’est un des joueurs les plus importants de la Nazionale en ce moment… », a estimé Sirigu, admiratif des qualités du latéral gauche italien.

    Et enfin, l’international italien a découvert des joueurs talentueux en Ligue 1 et connaît déjà les noms des joueurs qui l’ont marqué.  « J’ai aussi découvert de très bons joueurs, comme Corgnet [Dijon], Giroud [Montpellier], Pitroipa [Rennes]. Il y a aussi un petit gaucher qui joue à Valenciennes (Danic), a-t-il observé, avant d’avouer avoir été séduit par Benoît Costil, le successeur de Nicolas Douchez à Rennes. Celui qui m’a impressionné, c’est Costil de Rennes. Je l’avais déjà croisé en sélection de jeunes. Je pense qu’il peut faire une belle carrière. J’adore aussi Ochoa à Ajaccio. »

    Publie le 27/11/2011 a 15:06

    Sirigu:«Je ne suis pas un gardien parfait»

    A quelques heures du fameux match entre l’OM et le PSG, Salvatore Sirigu s’est confié au JDD sur l’attitude à adopter avant ce genre de rencontres, avant de juger ses performances depuis le début de saison, d’évoquer son coéquipier en sélection, Federico Balzaretti, et le joueurs talentueux de Ligue 1.

    Déjà habitué des derbys chauds en Italie lorsqu’il jouait à Palerme, notamment face aux équipes du sud comme Naples et Catane, Salvatore Sirigu sait donc à quoi s’attendre face à l’OM, ce dimanche soir. « C ’est comme un derby, non ? À Palerme, quand tu joues Catane ou Naples, ce n’est jamais un match comme les autres. Il y a quelque chose de plus au niveau émotionnel parce qu’il compte pour les gens. Tu es porté par l’événement. Mais quand tu es professionnel, tu dois rester rationnel. Ce n’est jamais bon d’être trop impliqué », a expliqué le gardien de but parisien, qui prépare ce match dans la sérénité.

    En tout cas, il espère être aussi efficace que depuis le début de la saison même s’il sait qu’il a encore beaucoup de progrès à faire, notamment dans le jeu aérien. « Je me suis seulement raté contre Caen (4-2). Tout le monde fait des erreurs, non? Et puis les gardiens sortent moins qu’avant, on le voit partout en Europe. Avec ces ballons qui vont vraiment très vite, on n’a pas le temps. C’est trop risqué. Mais, bien sûr, je ne suis pas encore un gardien parfait. Je suis très critique envers moi-même. Le jour où je perdrai la volonté de progresser, je déclinerai. »

    L’ancien portier de Palerme sait que Federico Balzaretti pourrait rejoindre le PSG cet hiver et accueillerait son ami les bras ouverts. « « J’ai parlé avec lui et il se trouve très bien à Palerme. Mais s’il a la possibilité de venir, ce serait… [Il s’arrête] C’est difficile pour moi d’en parler car c’est mon ami. Mais je peux dire que c’est un des joueurs les plus importants de la Nazionale en ce moment… », a estimé Sirigu, admiratif des qualités du latéral gauche italien.

    Et enfin, l’international italien a découvert des joueurs talentueux en Ligue 1 et connaît déjà les noms des joueurs qui l’ont marqué.  « J’ai aussi découvert de très bons joueurs, comme Corgnet [Dijon], Giroud [Montpellier], Pitroipa [Rennes]. Il y a aussi un petit gaucher qui joue à Valenciennes (Danic), a-t-il observé, avant d’avouer avoir été séduit par Benoît Costil, le successeur de Nicolas Douchez à Rennes. Celui qui m’a impressionné, c’est Costil de Rennes. Je l’avais déjà croisé en sélection de jeunes. Je pense qu’il peut faire une belle carrière. J’adore aussi Ochoa à Ajaccio. »




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • magic nene

      t’es peut etre pas parfait mais avoir un vrai gardien,ça nous suffit et ça change d’avant

    • blubus

      quel bonheur ce joueur

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    BarçaPSG - Luis Enrique J'y pense chaque nuit, à chaque instant...un match différent

    Barça/PSG – Luis Enrique « J’y pense chaque nuit, à chaque instant…un match différent »

    Adversaires

    Luis Enrique, entraîneur du FC Barcelone, était hier en conférence de presse à la veille de ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Emjeïsa mis à jour un post"Dupraz "On aurait dit que c'était un crime de siffler des fautes pour les blancs""
    23 minutes ago
    Emjeïsa mis à jour un post"Dupraz "On aurait dit que c'était un crime de siffler des fautes pour les blancs""
    27 minutes ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Amandine Henry j’ai trouvé un bon compromis à Paris

    Féminines – Amandine Henry « j’ai trouvé un bon compromis à Paris »

    Actu Féminin

    Amandine Henry, milieu de 27 ans internationale française, est prêtée par Portland au Paris Saint-Germain pour ...

    Vidéos PSG

    Sirigu:«Je ne suis pas un gardien parfait»

    <Club , Interviews

    A quelques heures du fameux match entre l’OM et le PSG, Salvatore Sirigu s’est confié au JDD sur l’attitude à adopter avant ce genre de rencontres, avant de juger ses performances depuis le début de saison, d’évoquer son coéquipier en sélection, Federico Balzaretti, et le joueurs talentueux de Ligue 1.

    Déjà habitué des derbys chauds en Italie lorsqu’il jouait à Palerme, notamment face aux équipes du sud comme Naples et Catane, Salvatore Sirigu sait donc à quoi s’attendre face à l’OM, ce dimanche soir. « C ’est comme un derby, non ? À Palerme, quand tu joues Catane ou Naples, ce n’est jamais un match comme les autres. Il y a quelque chose de plus au niveau émotionnel parce qu’il compte pour les gens. Tu es porté par l’événement. Mais quand tu es professionnel, tu dois rester rationnel. Ce n’est jamais bon d’être trop impliqué », a expliqué le gardien de but parisien, qui prépare ce match dans la sérénité.

    En tout cas, il espère être aussi efficace que depuis le début de la saison même s’il sait qu’il a encore beaucoup de progrès à faire, notamment dans le jeu aérien. « Je me suis seulement raté contre Caen (4-2). Tout le monde fait des erreurs, non? Et puis les gardiens sortent moins qu’avant, on le voit partout en Europe. Avec ces ballons qui vont vraiment très vite, on n’a pas le temps. C’est trop risqué. Mais, bien sûr, je ne suis pas encore un gardien parfait. Je suis très critique envers moi-même. Le jour où je perdrai la volonté de progresser, je déclinerai. »

    L’ancien portier de Palerme sait que Federico Balzaretti pourrait rejoindre le PSG cet hiver et accueillerait son ami les bras ouverts. « « J’ai parlé avec lui et il se trouve très bien à Palerme. Mais s’il a la possibilité de venir, ce serait… [Il s’arrête] C’est difficile pour moi d’en parler car c’est mon ami. Mais je peux dire que c’est un des joueurs les plus importants de la Nazionale en ce moment… », a estimé Sirigu, admiratif des qualités du latéral gauche italien.

    Et enfin, l’international italien a découvert des joueurs talentueux en Ligue 1 et connaît déjà les noms des joueurs qui l’ont marqué.  « J’ai aussi découvert de très bons joueurs, comme Corgnet [Dijon], Giroud [Montpellier], Pitroipa [Rennes]. Il y a aussi un petit gaucher qui joue à Valenciennes (Danic), a-t-il observé, avant d’avouer avoir été séduit par Benoît Costil, le successeur de Nicolas Douchez à Rennes. Celui qui m’a impressionné, c’est Costil de Rennes. Je l’avais déjà croisé en sélection de jeunes. Je pense qu’il peut faire une belle carrière. J’adore aussi Ochoa à Ajaccio. »

    By
    @
    OTER ?>