Club

Sirigu : « Paris est une équipe puissante »

Publie le 26/08/2012 a 10:00



  • Malgré un début de saison poussif du PSG, Salvatore Sirigu semble plutôt confiant en ce qui concerne le potentiel de son équipe. Le gardien de but parisien rappelle que rien n’est facile pour personne en Ligue 1 et que lui et ses coéquipiers donneront tout pour atteindre leurs objectifs.

    « On méritait de gagner contre Lorient. Le Parc était hyper content. Même si on a raté beaucoup d’occasions, nous avons montré que Paris était une équipe puissante. A Ajaccio, on a eu des soucis. Surtout en première période. C’était aussi un problème mental. Mais il faut positiver et se dire qu’on a ramené un point. Il faut aussi éliminer les choses qui peuvent être des obstacles. La difficulté pour Paris est de faire du jeu contre des équipes qui vont tout donner contre nous. Surtout avec toute la force médiatique qui nous regarde. Tout le monde s’attend à ce que ce soit trop facile pour le PSG. Alors qu’il n’est jamais facile d’atteindre ses objectifs, même pour la personne la plus douée au monde. La victoire n’est jamais facile. Il y a un grand potentiel, mais il faut bien le gérer et rester concentré sur notre route. Il y a encore 36 matchs à jouer le mieux possible. Il y a tellement de gens qui portent des jugements et font des procès qui ne servent à rien après 2 matchs, a observé l’international italien dans Le Parisien, avant d’assurer que le PSG visera uniquement la victoire à chaque match et qu’il y avait beaucoup de choses positives à tirer des deux premiers matches contre Lorient et Ajaccio. On doit jouer quatre-vingt-quinze minutes pour la victoire. Après, s’il y a un nul, on ne peut pas tout jeter . Bien sûr, il y a des choses à améliorer. Mais il y a du positif. Contre Lorient, on revient après avoir été menés 2-0. A Ajaccio, après une expulsion et dans une ambiance hostile, il y avait le risque d’avoir d’autres cartons rouges et de perdre. Nous avons bien géré cette situation. Il est obligatoire de chercher la victoire. Mais je ne peux pas la promettre. Je ne fais jamais ça. La mentalité de Paris sera une mentalité de gagnant. On ne gagnera peut-être pas tous nos matchs, mais parfois, il faut regarder les étoiles pour arriver jusqu’à la lune. »

    L’ancien portier de Palerme a également raconté la façon dont il a appris le transfert de Zlatan Ibrahimovic au PSG. « Sur la plage. Un mec me dit : « Vous avez pris Ibra. » Et c’était vrai ! Là, j’ai pensé : « Il va mettre le bordel ! » Plus sérieusement, c’est la démonstration que le PSG fait tout pour s’imposer dans toutes les compétitions. Le projet du club a pris une autre dimension. Il ne m’a pas frappé pour le moment ! (sourires) Il est tranquille. On dirait qu’il vit dans son monde et que ce qui se dit en dehors ne le touche pas. C’est un joueur passionné par le foot. C’est normal qu’on me parle beaucoup de lui. Même mes amis m’ont demandé comment il était. J’ai dit : « Grand avec des cheveux longs. » Blague à part, ce n’est pas un extraterrestre », a conclu Sirigu, après avoir nommé les boute-en-train du vestiaire. Guillaume Hoarau. Il y a aussi Lavezzi que j’ai découvert. Lui aussi, c’est un « petit con » (rires). Diego Lugano aussi. Sylvain Armand est un élément positif, qui nous fait rigoler. Le plus sérieux, c’est Papus (Camara). En fait, il fait croire qu’il est sérieux. »

    Publie le 26/08/2012 a 10:00

    Sirigu : « Paris est une équipe puissante »

    Malgré un début de saison poussif du PSG, Salvatore Sirigu semble plutôt confiant en ce qui concerne le potentiel de son équipe. Le gardien de but parisien rappelle que rien n’est facile pour personne en Ligue 1 et que lui et ses coéquipiers donneront tout pour atteindre leurs objectifs.

    « On méritait de gagner contre Lorient. Le Parc était hyper content. Même si on a raté beaucoup d’occasions, nous avons montré que Paris était une équipe puissante. A Ajaccio, on a eu des soucis. Surtout en première période. C’était aussi un problème mental. Mais il faut positiver et se dire qu’on a ramené un point. Il faut aussi éliminer les choses qui peuvent être des obstacles. La difficulté pour Paris est de faire du jeu contre des équipes qui vont tout donner contre nous. Surtout avec toute la force médiatique qui nous regarde. Tout le monde s’attend à ce que ce soit trop facile pour le PSG. Alors qu’il n’est jamais facile d’atteindre ses objectifs, même pour la personne la plus douée au monde. La victoire n’est jamais facile. Il y a un grand potentiel, mais il faut bien le gérer et rester concentré sur notre route. Il y a encore 36 matchs à jouer le mieux possible. Il y a tellement de gens qui portent des jugements et font des procès qui ne servent à rien après 2 matchs, a observé l’international italien dans Le Parisien, avant d’assurer que le PSG visera uniquement la victoire à chaque match et qu’il y avait beaucoup de choses positives à tirer des deux premiers matches contre Lorient et Ajaccio. On doit jouer quatre-vingt-quinze minutes pour la victoire. Après, s’il y a un nul, on ne peut pas tout jeter . Bien sûr, il y a des choses à améliorer. Mais il y a du positif. Contre Lorient, on revient après avoir été menés 2-0. A Ajaccio, après une expulsion et dans une ambiance hostile, il y avait le risque d’avoir d’autres cartons rouges et de perdre. Nous avons bien géré cette situation. Il est obligatoire de chercher la victoire. Mais je ne peux pas la promettre. Je ne fais jamais ça. La mentalité de Paris sera une mentalité de gagnant. On ne gagnera peut-être pas tous nos matchs, mais parfois, il faut regarder les étoiles pour arriver jusqu’à la lune. »

    L’ancien portier de Palerme a également raconté la façon dont il a appris le transfert de Zlatan Ibrahimovic au PSG. « Sur la plage. Un mec me dit : « Vous avez pris Ibra. » Et c’était vrai ! Là, j’ai pensé : « Il va mettre le bordel ! » Plus sérieusement, c’est la démonstration que le PSG fait tout pour s’imposer dans toutes les compétitions. Le projet du club a pris une autre dimension. Il ne m’a pas frappé pour le moment ! (sourires) Il est tranquille. On dirait qu’il vit dans son monde et que ce qui se dit en dehors ne le touche pas. C’est un joueur passionné par le foot. C’est normal qu’on me parle beaucoup de lui. Même mes amis m’ont demandé comment il était. J’ai dit : « Grand avec des cheveux longs. » Blague à part, ce n’est pas un extraterrestre », a conclu Sirigu, après avoir nommé les boute-en-train du vestiaire. Guillaume Hoarau. Il y a aussi Lavezzi que j’ai découvert. Lui aussi, c’est un « petit con » (rires). Diego Lugano aussi. Sylvain Armand est un élément positif, qui nous fait rigoler. Le plus sérieux, c’est Papus (Camara). En fait, il fait croire qu’il est sérieux. »




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Paristeam

      Nous avons effacé les commentaires de notre fan inconditionnel Plavac_pat ! Merci de nous alerter la prochaine fois au lieu de balancer des insultes, car nous, ce genre de message nous fait vraiment rire. Il faudra s’y attendre de plus en plus, mais le mieux est tout simplement d’ignorer et de continuer à partager notre passion pour le PSG, et non pas pour cet intrus sans doute marseillais ; )

    • et dire que ça fait qu’un an qu’il est là, on pourrait croire qu’il est formé chez nous

    • Plavac_pat

      ParisTeam… pffff  VingtcenTeam oui !!! ParisTeam vous êtes des blaireaux !!!

      • Anelka95

        Tu peux argumenter stp? Je suis certain que dans le but d’améliorer constamment le site, les webmasters de PT aimeraient que tu leur prodigues tes judicieux conseils.

        • Plavac_pat

          Salut Bisounours !

          • Anelka95

            Yep celui avec un gros gateau d’anniversaire sur le ventre!!!

        • zapata

           Bien vu !

      • LauPSG

        casse toi d’ici et reviens pas si t’es pas content blaireau

        • Plavac_pat

          Nique ta M…

          • LauPSG

            surement un des nombreux travelots du vieux port…  

          • Anelka95

            Toi t’es un vrai courageux du clavier! La creche est fermée le dimanche. Keske tu vas me repondre.. Un ptit ntm, un va te faire foutre, jte laisse le choix. Reflechi bien.

            • Anelka95

              Pas de reponse! Mince c’est deja fini, t’as sorti tout ton vocabulaire et là t’as plus rien? J’t’aurai bien malaxé le crâne mon enfant.. Ah ta mére est entré dans ta chambre et t’es puni… Tant pis j’etais d’humeur espiègle ce matin.

            • LauPSG

              loool c’est dingue le nombre d’abrutis en ce bas monde… :)

          • pecheur de sardine

             ta mere FDP

    • Darkvapor

      Plein d’humour. Quel rafraichissement !
      Avec des gars comme ca, plus des hoarau et consort, le groupe ne peut pas mal vivre… L’humour et l’auto dérision sont des armes du collectif

    • SIRIGOD

      Siriguuuuuuuuuuuu

      J’adore ce joueur, ce mec, il a un mental, un état d’esprit irréprochable.

    • Daimon

      Ce mec est génial ! S’il était français il serait capitaine !

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Handball - Thierry Omeyer prolonge son contrat au PSG jusqu'en 2018"
    3 hours ago
    Sylvain La publié un new post."Ligue 1 - Génésio "À mon avis Paris va montrer qu’il a du ressort" face à Nice"
    3 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    Sirigu : « Paris est une équipe puissante »

    <Club , Interviews , Une

    Malgré un début de saison poussif du PSG, Salvatore Sirigu semble plutôt confiant en ce qui concerne le potentiel de son équipe. Le gardien de but parisien rappelle que rien n’est facile pour personne en Ligue 1 et que lui et ses coéquipiers donneront tout pour atteindre leurs objectifs.

    « On méritait de gagner contre Lorient. Le Parc était hyper content. Même si on a raté beaucoup d’occasions, nous avons montré que Paris était une équipe puissante. A Ajaccio, on a eu des soucis. Surtout en première période. C’était aussi un problème mental. Mais il faut positiver et se dire qu’on a ramené un point. Il faut aussi éliminer les choses qui peuvent être des obstacles. La difficulté pour Paris est de faire du jeu contre des équipes qui vont tout donner contre nous. Surtout avec toute la force médiatique qui nous regarde. Tout le monde s’attend à ce que ce soit trop facile pour le PSG. Alors qu’il n’est jamais facile d’atteindre ses objectifs, même pour la personne la plus douée au monde. La victoire n’est jamais facile. Il y a un grand potentiel, mais il faut bien le gérer et rester concentré sur notre route. Il y a encore 36 matchs à jouer le mieux possible. Il y a tellement de gens qui portent des jugements et font des procès qui ne servent à rien après 2 matchs, a observé l’international italien dans Le Parisien, avant d’assurer que le PSG visera uniquement la victoire à chaque match et qu’il y avait beaucoup de choses positives à tirer des deux premiers matches contre Lorient et Ajaccio. On doit jouer quatre-vingt-quinze minutes pour la victoire. Après, s’il y a un nul, on ne peut pas tout jeter . Bien sûr, il y a des choses à améliorer. Mais il y a du positif. Contre Lorient, on revient après avoir été menés 2-0. A Ajaccio, après une expulsion et dans une ambiance hostile, il y avait le risque d’avoir d’autres cartons rouges et de perdre. Nous avons bien géré cette situation. Il est obligatoire de chercher la victoire. Mais je ne peux pas la promettre. Je ne fais jamais ça. La mentalité de Paris sera une mentalité de gagnant. On ne gagnera peut-être pas tous nos matchs, mais parfois, il faut regarder les étoiles pour arriver jusqu’à la lune. »

    L’ancien portier de Palerme a également raconté la façon dont il a appris le transfert de Zlatan Ibrahimovic au PSG. « Sur la plage. Un mec me dit : « Vous avez pris Ibra. » Et c’était vrai ! Là, j’ai pensé : « Il va mettre le bordel ! » Plus sérieusement, c’est la démonstration que le PSG fait tout pour s’imposer dans toutes les compétitions. Le projet du club a pris une autre dimension. Il ne m’a pas frappé pour le moment ! (sourires) Il est tranquille. On dirait qu’il vit dans son monde et que ce qui se dit en dehors ne le touche pas. C’est un joueur passionné par le foot. C’est normal qu’on me parle beaucoup de lui. Même mes amis m’ont demandé comment il était. J’ai dit : « Grand avec des cheveux longs. » Blague à part, ce n’est pas un extraterrestre », a conclu Sirigu, après avoir nommé les boute-en-train du vestiaire. Guillaume Hoarau. Il y a aussi Lavezzi que j’ai découvert. Lui aussi, c’est un « petit con » (rires). Diego Lugano aussi. Sylvain Armand est un élément positif, qui nous fait rigoler. Le plus sérieux, c’est Papus (Camara). En fait, il fait croire qu’il est sérieux. »

    By
    @
    OTER ?>