Club

Sirigu, une saison de si bon goût !

Publie le 22/05/2012 a 21:00



  • Le Championnat étant terminé, l’actualité du PSG va désormais être rythmée par le marché des transferts. Paristeam en profite également pour effectuer un bilan individuel de chaque joueur. Ce soir, nous débutons avec Salvatore Sirigu.

    A la fin du mois de juillet, le portier italien arrivait en provenance de Palerme pour un montant de -seulement- 3,5 millions d’euros (il faisait partie d’un pack en compagnie de Javier Pastore). Personne ne l’avait vu venir. La qualité de la saison de « Walterino » (surnom donné en référence à Walter Zenga, l’entraîneur qui l’a lancé en Serie A) est à la hauteur de la surprise que son transfert a suscitée. Souvenez-vous : lors du précédent mercato estival, le première recrue se nommait Nicolas Douchez. L’ancien Rennais s’engageait avec le club de la capitale en ayant l’assurance d’être titulaire. Salvatore Sirigu va rapidement profiter d’une entorse à la cheville de ce dernier pour prendre racine dans les buts franciliens. Avec Jérémy Ménez, le natif de Nuoro constitue certainement le meilleur recrutement du PSG.

    Indiscutable,  quasi-irréprochable

    Contrairement à l’ancien Romain, Sirigu a fait preuve d’une régularité exemplaire, disputant l’intégralité de la saison en Championnat (38 matches, tous comme titulaire). Ne souffrant d’aucun problème d’adaptation, il s’est très vite fait adopter par le Parc des Princes, très réceptif à ses parades spectaculaires. La place de dauphin de Montpellier en Ligue 1 le comble de bonheur. « Je ne regrette rien de cette saison, on a fait le maximum, c’était la première année que le PSG s’était donné des objectifs importants », confie-t-il dans France Football. Que ce soit sous Antoine Kombouaré ou Carlo Ancelotti, son statut de titulaire n’a jamais été remis en question. Malgré quelques sorties aériennes hasardeuses et un léger passage à vide en fin de saison (face à Auxerre et Sochaux), son exercice 2011-2012 apparaît comme étant quasi-irréprochable.

    Ancelotti : « Après Buffon, il y a Sirigu »

    Véritable perfectionniste, Salvatore Sirigu est certainement le meilleur gardien de but que le PSG ait connu depuis le départ de Bernard Lama en 2000. Grâce à son excellente saison, le « dernier rempart » parisien fait partie de la pré-liste du sélectionneur de la Squadra Azzurra, Cesare Prandelli, pour l’Euro 2012. « Je pense qu’aujourd’hui en Italie, après Buffon, il y a Sirigu », estime Carlo Ancelotti (deux autres gardiens sont préselectionnés, le Napolitain Morgan De Sanctis et le Palermitain Emiliano Viviano, Ndlr). Nominé pour les trophées UNFP dans la catégorie « meilleur gardien de Ligue 1 », il a finalement été devancé par le Lyonnais Hugo Lloris. Selon Blaise Matuidi, son niveau n’est pourtant pas si éloigné de celui du capitaine des Bleus. « Je pense que, sur sa ligne, c’est le meilleur gardien en France, même si Lloris est un très bon gardien aussi », analysait récemment l’ancien Stéphanois.

    Totalement impliqué dans le projet

    Plus que jamais, Salvatore Sirigu s’inscrit dans le grand projet des dirigeants parisiens. Lors de l’intersaison, le PSG s’attachera probablement les services d’un nouveau gardien de but, étant donné que Nicolas Douchez bénéficie d’un bon de sortie. « Moi, je suis venu pour participer au projet du PSG. Cela implique de rester plusieurs saisons. Donc, l’an prochain, je serai toujours le gardien du PSG… sauf si on me dégage ! Mais je ne peux pas en être sûr à 100% parce que, dans le football, tout est possible », expliquait le joueur formé à Venise, il y a une huitaine de jours. La saison passée, les Rouge et Bleu avaient perdu de précieux points à cause des « boulettes » répétées d’Apoula Edel. La donne s’est inversée. « Le PSG est une grande équipe et un club important. Je suis très heureux d’être à Paris et très honoré de l’intérêt du club. L’offre parisienne convenait à mes ambitions », déclarait Sirigu le 28 juillet dernier, lors de sa présentation à la presse. Aujourd’hui, son discours n’a pas varié d’un iota.

    Publie le 22/05/2012 a 21:00

    Sirigu, une saison de si bon goût !

    Le Championnat étant terminé, l’actualité du PSG va désormais être rythmée par le marché des transferts. Paristeam en profite également pour effectuer un bilan individuel de chaque joueur. Ce soir, nous débutons avec Salvatore Sirigu.

    A la fin du mois de juillet, le portier italien arrivait en provenance de Palerme pour un montant de -seulement- 3,5 millions d’euros (il faisait partie d’un pack en compagnie de Javier Pastore). Personne ne l’avait vu venir. La qualité de la saison de « Walterino » (surnom donné en référence à Walter Zenga, l’entraîneur qui l’a lancé en Serie A) est à la hauteur de la surprise que son transfert a suscitée. Souvenez-vous : lors du précédent mercato estival, le première recrue se nommait Nicolas Douchez. L’ancien Rennais s’engageait avec le club de la capitale en ayant l’assurance d’être titulaire. Salvatore Sirigu va rapidement profiter d’une entorse à la cheville de ce dernier pour prendre racine dans les buts franciliens. Avec Jérémy Ménez, le natif de Nuoro constitue certainement le meilleur recrutement du PSG.

    Indiscutable,  quasi-irréprochable

    Contrairement à l’ancien Romain, Sirigu a fait preuve d’une régularité exemplaire, disputant l’intégralité de la saison en Championnat (38 matches, tous comme titulaire). Ne souffrant d’aucun problème d’adaptation, il s’est très vite fait adopter par le Parc des Princes, très réceptif à ses parades spectaculaires. La place de dauphin de Montpellier en Ligue 1 le comble de bonheur. « Je ne regrette rien de cette saison, on a fait le maximum, c’était la première année que le PSG s’était donné des objectifs importants », confie-t-il dans France Football. Que ce soit sous Antoine Kombouaré ou Carlo Ancelotti, son statut de titulaire n’a jamais été remis en question. Malgré quelques sorties aériennes hasardeuses et un léger passage à vide en fin de saison (face à Auxerre et Sochaux), son exercice 2011-2012 apparaît comme étant quasi-irréprochable.

    Ancelotti : « Après Buffon, il y a Sirigu »

    Véritable perfectionniste, Salvatore Sirigu est certainement le meilleur gardien de but que le PSG ait connu depuis le départ de Bernard Lama en 2000. Grâce à son excellente saison, le « dernier rempart » parisien fait partie de la pré-liste du sélectionneur de la Squadra Azzurra, Cesare Prandelli, pour l’Euro 2012. « Je pense qu’aujourd’hui en Italie, après Buffon, il y a Sirigu », estime Carlo Ancelotti (deux autres gardiens sont préselectionnés, le Napolitain Morgan De Sanctis et le Palermitain Emiliano Viviano, Ndlr). Nominé pour les trophées UNFP dans la catégorie « meilleur gardien de Ligue 1 », il a finalement été devancé par le Lyonnais Hugo Lloris. Selon Blaise Matuidi, son niveau n’est pourtant pas si éloigné de celui du capitaine des Bleus. « Je pense que, sur sa ligne, c’est le meilleur gardien en France, même si Lloris est un très bon gardien aussi », analysait récemment l’ancien Stéphanois.

    Totalement impliqué dans le projet

    Plus que jamais, Salvatore Sirigu s’inscrit dans le grand projet des dirigeants parisiens. Lors de l’intersaison, le PSG s’attachera probablement les services d’un nouveau gardien de but, étant donné que Nicolas Douchez bénéficie d’un bon de sortie. « Moi, je suis venu pour participer au projet du PSG. Cela implique de rester plusieurs saisons. Donc, l’an prochain, je serai toujours le gardien du PSG… sauf si on me dégage ! Mais je ne peux pas en être sûr à 100% parce que, dans le football, tout est possible », expliquait le joueur formé à Venise, il y a une huitaine de jours. La saison passée, les Rouge et Bleu avaient perdu de précieux points à cause des « boulettes » répétées d’Apoula Edel. La donne s’est inversée. « Le PSG est une grande équipe et un club important. Je suis très heureux d’être à Paris et très honoré de l’intérêt du club. L’offre parisienne convenait à mes ambitions », déclarait Sirigu le 28 juillet dernier, lors de sa présentation à la presse. Aujourd’hui, son discours n’a pas varié d’un iota.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Patchap

      Tout simplement le meilleur gardien de ligue 1!
      Si on regarde les notes de l’équipe sur la saison:
      Joueur
      Moyenne
      Note maxi
      Note mini
      Nb. notes1. Steeve Elana (Brest)
      6.00
      9
      4
      372. Salvatore Sirigu (Paris-SG)
      5.84
      9
      4
      383. Stéphane Ruffier (Saint-Etienne)
      5.82
      8
      4
      384. Steve Mandanda (Marseille)
      5.74
      8
      2
      385. Hugo Lloris (Lyon)
      5.71
      8
      3
      35

      Il est deuxième, mais si on prend l’assurance, le charisme mais surtout le club, le psg c’est pas brest, la pression du stade, médiatique, etc, c’est lui le meilleur!

    • magic nene

      mon top5 de la saison
      1sirigu le plus régulier
      2nene le plus efficace
      3menez le plus décisif
      4matuidi le guerrier
      5pastore le génie intermittent
       

      • Zak

        5 Jallet l’inusable
        Limite 6 Alex le missile x)
        Pastore TROP intermittent, Jallet mérite plus…

        • magic nene

           jallet le polyvalent
          alex c’est le tank surtout lol mais c’est vrai qu’il envoie des missiles comme vs montpellier au parc
          pastore a quand meme marqué 13buts en l1,16touttes compet confondues,c’est pas rien et il a souvent marqué dans les grands matches et enfin il a bien fini la saison comme il l’avait entamée.

    • Sans Lui on aurait pas fini 2nd c’est certain!!!!
      Il Méritait Largement Le Titre de Meilleur Gardien!!! Encore une victime de L’ Anti-Parisianisme…
      Merci Salvatore!!!

    • MR rouge et bleu

      sirigu pour moi c est la meilleur recrue de cette année franchement grand respect a lui il s implique vraiment au projet et a fait des éfforts inconsidérable pour s adapter j éspere de tout coeur qu il réstera a vie au psg forza sirigu et forza paris

    • Noufaa

      C clair que c notre meilleur gardien depuis lama bravo pour sa saison . il parle mieu francais que moi en plus apres met pas un an chapeau sir igu

    • Persang

      Monsieur Sirigu,la grande classe!!!

    • Arfer

      C’est marrant mais j’étais sur que vous alliez faire ce jeu de mot la pour le titre ^^ en même temps y a pas braucoup de mots qui riment avec Sirigu et qui décrivent sa saison…

    • zapata

      Ce mec-là, faut le prolonger dès que possible, il est encore jeune, et le voir finir sa carrière chez nous serait un plaisir, en plus d’un signe fort de l’importance que l’on va prendre.

    • Piratemomo

      Merci Mr SIRIGU pour tous la classe a l’italien je viens de lire les conseilles de Dugari a sakho qu’il s’occupe de Bordeaux ou de Marseille ou même mhsc quelle bouffon lui sakho doit reste et se battre pour être titulaire au Milan nesta a était sur le banc et ces un grand défenseur

    • Thierry17

      Il est dans mon top 5 de la saison et plus précisément 2ème derrière Nêne mais devant Menez, Bisevac et Pastore qui pour une première saison a de très bonnes stats(meilleurs que Raï et Ronnie, ça place un bonhomme)……

      • Psarvarybene

        100 pr cent dac, énorme saison, il nous somme je ne sais combien de points, une adpatabilité et un état d’esprit remarquable. Une mention aussi à javier car l’un comme l’autre ne connaissait pas la france qui a un talent énorme et qui a souvent été décisif malgré un passage à vied. A 22 ans, je crois qu’on peut dire qu’on tient notre futur kaka 

        • Thierry17

           Quand on sait combien le psg est un club difficile je trouve effectivement que ces 3 là (Sirigu,Pastore et Bisevac) méritent de grands grands « bravo » pour leur saison.
          Le passage à vide de Javier était prévisible, 2 ans sans vacances, arriver dans un nouveau club, dans un nouveau pays, dans une nouvelle équipe( 90% de nouveaux titulaires) , parler une nouvelle langue et qui plus est sans préparation foncière, je trouve qu’il s’en tire très bien et j’attends l’année prochaine avec impatience

          • Supporterpsg

            Sans oublier tout l’abattage fait autour de son transfert du coup,un statut de star de la ligue 1….

      • Cena75

         Matuidi n’est pas dans ton top 5 :-o ?

        • Thierry17

           Pour moi non, il vient derrière ces 5 là, avec Jallet, Motta,Sissoko et Alex.

      • Jp64

        moi je dirais que tous m ont plu et que chacun a eu ses moments de gloire….le meilleur néne le plus constant sirigu et matuidi le plus guerrier bisevac et motta le plus imprevisible menez le plus talentueux pastore le plus polyvalent jallet et oui c est perso le plus nul lugano dsl….pour les autres j attends mieux de leur part mais je les aime(alex pas mon style de joueur)!!!!

    • Veckring

      Siriguuuuuuuuuuuuuuuuuu :))))

    • Lidial

      Mercirigu!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Le Parisien revient sur le dernier entraînement du PSG avant Nice "on les sentait très mobilisés""
    2 hours ago
    NicolasBa publié un new post."Les images partagées par les joueurs du PSG ce samedi: motivation pour PSG/Nice"
    8 hours ago

    Actualité Féminine

    Marie-Laure Delie

    Delie «c’est de bon augure pour le choc de la semaine prochaine face à Lyon»

    Actu Féminin

    Le Paris Saint-Germain disputait l’un des matchs clés qui composent le championnat féminin, et celui-ci a parfaitement ...

    Vidéos PSG

    Sirigu, une saison de si bon goût !

    <Club , Editos , Une

    Le Championnat étant terminé, l’actualité du PSG va désormais être rythmée par le marché des transferts. Paristeam en profite également pour effectuer un bilan individuel de chaque joueur. Ce soir, nous débutons avec Salvatore Sirigu.

    A la fin du mois de juillet, le portier italien arrivait en provenance de Palerme pour un montant de -seulement- 3,5 millions d’euros (il faisait partie d’un pack en compagnie de Javier Pastore). Personne ne l’avait vu venir. La qualité de la saison de « Walterino » (surnom donné en référence à Walter Zenga, l’entraîneur qui l’a lancé en Serie A) est à la hauteur de la surprise que son transfert a suscitée. Souvenez-vous : lors du précédent mercato estival, le première recrue se nommait Nicolas Douchez. L’ancien Rennais s’engageait avec le club de la capitale en ayant l’assurance d’être titulaire. Salvatore Sirigu va rapidement profiter d’une entorse à la cheville de ce dernier pour prendre racine dans les buts franciliens. Avec Jérémy Ménez, le natif de Nuoro constitue certainement le meilleur recrutement du PSG.

    Indiscutable,  quasi-irréprochable

    Contrairement à l’ancien Romain, Sirigu a fait preuve d’une régularité exemplaire, disputant l’intégralité de la saison en Championnat (38 matches, tous comme titulaire). Ne souffrant d’aucun problème d’adaptation, il s’est très vite fait adopter par le Parc des Princes, très réceptif à ses parades spectaculaires. La place de dauphin de Montpellier en Ligue 1 le comble de bonheur. « Je ne regrette rien de cette saison, on a fait le maximum, c’était la première année que le PSG s’était donné des objectifs importants », confie-t-il dans France Football. Que ce soit sous Antoine Kombouaré ou Carlo Ancelotti, son statut de titulaire n’a jamais été remis en question. Malgré quelques sorties aériennes hasardeuses et un léger passage à vide en fin de saison (face à Auxerre et Sochaux), son exercice 2011-2012 apparaît comme étant quasi-irréprochable.

    Ancelotti : « Après Buffon, il y a Sirigu »

    Véritable perfectionniste, Salvatore Sirigu est certainement le meilleur gardien de but que le PSG ait connu depuis le départ de Bernard Lama en 2000. Grâce à son excellente saison, le « dernier rempart » parisien fait partie de la pré-liste du sélectionneur de la Squadra Azzurra, Cesare Prandelli, pour l’Euro 2012. « Je pense qu’aujourd’hui en Italie, après Buffon, il y a Sirigu », estime Carlo Ancelotti (deux autres gardiens sont préselectionnés, le Napolitain Morgan De Sanctis et le Palermitain Emiliano Viviano, Ndlr). Nominé pour les trophées UNFP dans la catégorie « meilleur gardien de Ligue 1 », il a finalement été devancé par le Lyonnais Hugo Lloris. Selon Blaise Matuidi, son niveau n’est pourtant pas si éloigné de celui du capitaine des Bleus. « Je pense que, sur sa ligne, c’est le meilleur gardien en France, même si Lloris est un très bon gardien aussi », analysait récemment l’ancien Stéphanois.

    Totalement impliqué dans le projet

    Plus que jamais, Salvatore Sirigu s’inscrit dans le grand projet des dirigeants parisiens. Lors de l’intersaison, le PSG s’attachera probablement les services d’un nouveau gardien de but, étant donné que Nicolas Douchez bénéficie d’un bon de sortie. « Moi, je suis venu pour participer au projet du PSG. Cela implique de rester plusieurs saisons. Donc, l’an prochain, je serai toujours le gardien du PSG… sauf si on me dégage ! Mais je ne peux pas en être sûr à 100% parce que, dans le football, tout est possible », expliquait le joueur formé à Venise, il y a une huitaine de jours. La saison passée, les Rouge et Bleu avaient perdu de précieux points à cause des « boulettes » répétées d’Apoula Edel. La donne s’est inversée. « Le PSG est une grande équipe et un club important. Je suis très heureux d’être à Paris et très honoré de l’intérêt du club. L’offre parisienne convenait à mes ambitions », déclarait Sirigu le 28 juillet dernier, lors de sa présentation à la presse. Aujourd’hui, son discours n’a pas varié d’un iota.

    By
    @
    OTER ?>