Club

Sissoko, force de la nature agressive

Mohamed  SISSOKO
Publie le 19/06/2012 a 21:00



  • Arrivé au PSG avec une expérience des grands clubs européens (Valence, Liverpool, Juventus), Momo Sissoko ne va pas faillir à sa réputation. Aussi combatif qu’agressif, il est devenu l’un des joueurs incontournables de l’équipe parisienne.

    A la fin du mois de juillet, les dirigeants franciliens « enchaînent » les recrues et s’offrent notamment les services de l’international malien. Le montant de la transaction s’élève à sept millions d’euros, assorti d’un bonus d’un million supplémentaire. « J’ai opté pour le PSG parce que c’est un club avec un projet très ambitieux. J’ai pu échanger avec de grandes personnes qui ont eu des discours convaincants à mon égard », explique-t-il lors de sa présentation à la presse, après avoir paraphé un contrat de trois saisons. Arrivé blessé dans la capitale, le transfuge de la Juventus Turin doit suivre une préparation spécifique. Il faudra attendre la fin du mois de septembre pour que Momo Sissoko connaisse sa première titularisation avec les Rouge et Bleu. Face à Bilbao (2e journée des phases de poule de l’Europa Ligue, défaite 2-0), il écope d’un carton rouge.

    Sentinelle

    Son jeu très porté sur la puissance physique ainsi que son agressivité rendent son adaptation à la Ligue 1 compliquée. Joueur de caractère, l’ancien élément de Liverpool ne se démonte pas et progresse au fil des matches. Lors de la 13e journée de Ligue 1, il inscrit son premier but en Championnat, à Bordeaux (1-1). Antoine Kombouaré ne cesse de le titulariser. Souvent positionné en sentinelle devant la défense, il récupère un nombre impressionnant de ballon. L’efficacité de son jeu de tête ainsi que la qualité de sa relance en font désormais un cadre de la formation francilienne. Son mental également : malgré une douleur face à Lille (18e journée, 0-0), il insiste pour rester sur le terrain et terminera la rencontre. L’arrivée de Carlo Ancelotti pour remplacer Antoine Kombouaré va consolider son statut de joueur incontournable.

    Ancelotti : « Un joueur agressif »

    « Il me fallait m’adapter assez rapidement. On m’a très vite mis une étiquette qui n’était pas la bonne. Mais j’ai fait abstraction de tout ça. J’ai continué à travailler. Je savais de quoi j’étais capable. Aujourd’hui, par la grâce de dieu, je suis en train de le démontrer », confie-t-il au mois de janvier. Malheureusement, Momo finit par retomber dans ses travers, se faisant expulser à deux reprises en moins d’un mois, à Dijon (victoire 2-1) et contre l’OM (2-1 également). Ancelotti n’hésite alors pas à prendre sa défense. « Je pense qu’il y a un problème des arbitres contre Momo Sissoko car c’est un joueur agressif. Mais j’aime les joueurs agressifs sur le ballon », assure le technicien italien, qui en fera même son capitaine à l’occasion de plusieurs rencontres. En fin de saison, il se montre moins solide physiquement, évitant néanmoins le retour à la case infirmerie.

    Combativité, humilité, loyauté, ambition, persévérance

    Pour sa première saison sous les couleurs du club de la capitale, le natif de Mont-Saint-Aignan aura disputé 25 matches de Ligue 1, dont 22 comme titulaire. Toutefois, il aura « récolté » douze cartons jaunes et trois cartons rouges, toutes compétitions confondues. Malgré ce point noir et un certain manque de régularité, son exercice 2011-2012 s’avère satisfaisant. Au milieu de terrain, il fait partie des joueurs sur lesquels devrait s’appuyer Carlo Ancelotti à l’avenir, à l’instar de Thiago Motta. Libéré de ses soucis physiques, Momo Sissoko va pouvoir bénéficier d’une préparation d’avant-saison complète. « Combativité, humilité, loyauté, ambition, persévérance », peut-on lire sur la page d’accueil de son site Internet. Cinq termes qui lui vont à ravir.

    Publie le 19/06/2012 a 21:00

    Sissoko, force de la nature agressive

    Arrivé au PSG avec une expérience des grands clubs européens (Valence, Liverpool, Juventus), Momo Sissoko ne va pas faillir à sa réputation. Aussi combatif qu’agressif, il est devenu l’un des joueurs incontournables de l’équipe parisienne.

    A la fin du mois de juillet, les dirigeants franciliens « enchaînent » les recrues et s’offrent notamment les services de l’international malien. Le montant de la transaction s’élève à sept millions d’euros, assorti d’un bonus d’un million supplémentaire. « J’ai opté pour le PSG parce que c’est un club avec un projet très ambitieux. J’ai pu échanger avec de grandes personnes qui ont eu des discours convaincants à mon égard », explique-t-il lors de sa présentation à la presse, après avoir paraphé un contrat de trois saisons. Arrivé blessé dans la capitale, le transfuge de la Juventus Turin doit suivre une préparation spécifique. Il faudra attendre la fin du mois de septembre pour que Momo Sissoko connaisse sa première titularisation avec les Rouge et Bleu. Face à Bilbao (2e journée des phases de poule de l’Europa Ligue, défaite 2-0), il écope d’un carton rouge.

    Sentinelle

    Son jeu très porté sur la puissance physique ainsi que son agressivité rendent son adaptation à la Ligue 1 compliquée. Joueur de caractère, l’ancien élément de Liverpool ne se démonte pas et progresse au fil des matches. Lors de la 13e journée de Ligue 1, il inscrit son premier but en Championnat, à Bordeaux (1-1). Antoine Kombouaré ne cesse de le titulariser. Souvent positionné en sentinelle devant la défense, il récupère un nombre impressionnant de ballon. L’efficacité de son jeu de tête ainsi que la qualité de sa relance en font désormais un cadre de la formation francilienne. Son mental également : malgré une douleur face à Lille (18e journée, 0-0), il insiste pour rester sur le terrain et terminera la rencontre. L’arrivée de Carlo Ancelotti pour remplacer Antoine Kombouaré va consolider son statut de joueur incontournable.

    Ancelotti : « Un joueur agressif »

    « Il me fallait m’adapter assez rapidement. On m’a très vite mis une étiquette qui n’était pas la bonne. Mais j’ai fait abstraction de tout ça. J’ai continué à travailler. Je savais de quoi j’étais capable. Aujourd’hui, par la grâce de dieu, je suis en train de le démontrer », confie-t-il au mois de janvier. Malheureusement, Momo finit par retomber dans ses travers, se faisant expulser à deux reprises en moins d’un mois, à Dijon (victoire 2-1) et contre l’OM (2-1 également). Ancelotti n’hésite alors pas à prendre sa défense. « Je pense qu’il y a un problème des arbitres contre Momo Sissoko car c’est un joueur agressif. Mais j’aime les joueurs agressifs sur le ballon », assure le technicien italien, qui en fera même son capitaine à l’occasion de plusieurs rencontres. En fin de saison, il se montre moins solide physiquement, évitant néanmoins le retour à la case infirmerie.

    Combativité, humilité, loyauté, ambition, persévérance

    Pour sa première saison sous les couleurs du club de la capitale, le natif de Mont-Saint-Aignan aura disputé 25 matches de Ligue 1, dont 22 comme titulaire. Toutefois, il aura « récolté » douze cartons jaunes et trois cartons rouges, toutes compétitions confondues. Malgré ce point noir et un certain manque de régularité, son exercice 2011-2012 s’avère satisfaisant. Au milieu de terrain, il fait partie des joueurs sur lesquels devrait s’appuyer Carlo Ancelotti à l’avenir, à l’instar de Thiago Motta. Libéré de ses soucis physiques, Momo Sissoko va pouvoir bénéficier d’une préparation d’avant-saison complète. « Combativité, humilité, loyauté, ambition, persévérance », peut-on lire sur la page d’accueil de son site Internet. Cinq termes qui lui vont à ravir.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Elsass

      c’est le meilleur pour twitter des conneries personnelles, qui n’ont rien à voir avec le foot., et qui sont sujettes à suspicion…..moi j’aime pas ce genre de type

    • Kenzo 91

      Sissocko superbe sentinelle mais faut qu’il transforme son agressivité en positif et moin dur sur l’homme son petit défaut c’est qu’il ne pèse pas du tout offensivement pour une premiere annee cest plus que positif

    • Elboulaaarrr

      Il est de très loin le plus mauvais de nos milieux défensifs : matuidi défend mieux, motta et bodmer relancent mieux, chantome fait tout mieux que lui !

      • Paris C’est Nous !

        Ahahahah ! Les poissons d’avril sont terminé on est en juin mec !! Ou alors abonne toi a Bein je sais pas fait quelques choses mais regarde les match !! tes vraiment trop con serieu ! 

      • PanameAllstar

        Bah alors toi jcrois on regard pas les même match parsk si pour toi sissoko est le plus mauvais mais va te pendre footix, au milieu il met une telle force physique que les adversaires n’osent même pas y aller, alors va revoir les matchs tu comprendra que tu viens de dire une grosse connerie, et pour ce qui est de bodmer et chantome ils n’existent même pas a coté de lui.

      • Kenzo 91

        Motta relance mieux ok d’accord avec toiimzis bodmer non ce joueur est si lent a mes yeux je vais peut etre voys choquez mais bodmer n’est pas au niveau pour un psg qui a des grosses ambitions un escargot qui a du mal a se deplacer et qui apporte rien a cette equipe allez une touche gentil capable de beau geste parfois meme de beau but mais trop limitÈ dc non sissocko meilleur

    • Maxon-93 N-T-M

      futur captain,je le kiff !

    • derrick rose

      Cest mon gars !! Titulaire en puissance

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    PSG/Ludogorets - Le groupe parisien avec Layvin Kurzawa et Thiago Motta

    PSG/Ludogorets – Le groupe parisien avec Layvin Kurzawa et Thiago Motta

    LDC

    Ce mercredi, le Paris Saint-Germain reçoit Ludogorets dans le cadre de la 6e journée de Ligue ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."PSG/Ludogorets - L'arbitre de la rencontre désigné, une première pour Paris"
    15 hours ago
    NicolasBa publié un new post."Emery "n'est pas menacé", mais "sous haute surveillance", selon L'Équipe"
    16 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    Sissoko, force de la nature agressive

    Mohamed  SISSOKO <Club , Editos , Une

    Arrivé au PSG avec une expérience des grands clubs européens (Valence, Liverpool, Juventus), Momo Sissoko ne va pas faillir à sa réputation. Aussi combatif qu’agressif, il est devenu l’un des joueurs incontournables de l’équipe parisienne.

    A la fin du mois de juillet, les dirigeants franciliens « enchaînent » les recrues et s’offrent notamment les services de l’international malien. Le montant de la transaction s’élève à sept millions d’euros, assorti d’un bonus d’un million supplémentaire. « J’ai opté pour le PSG parce que c’est un club avec un projet très ambitieux. J’ai pu échanger avec de grandes personnes qui ont eu des discours convaincants à mon égard », explique-t-il lors de sa présentation à la presse, après avoir paraphé un contrat de trois saisons. Arrivé blessé dans la capitale, le transfuge de la Juventus Turin doit suivre une préparation spécifique. Il faudra attendre la fin du mois de septembre pour que Momo Sissoko connaisse sa première titularisation avec les Rouge et Bleu. Face à Bilbao (2e journée des phases de poule de l’Europa Ligue, défaite 2-0), il écope d’un carton rouge.

    Sentinelle

    Son jeu très porté sur la puissance physique ainsi que son agressivité rendent son adaptation à la Ligue 1 compliquée. Joueur de caractère, l’ancien élément de Liverpool ne se démonte pas et progresse au fil des matches. Lors de la 13e journée de Ligue 1, il inscrit son premier but en Championnat, à Bordeaux (1-1). Antoine Kombouaré ne cesse de le titulariser. Souvent positionné en sentinelle devant la défense, il récupère un nombre impressionnant de ballon. L’efficacité de son jeu de tête ainsi que la qualité de sa relance en font désormais un cadre de la formation francilienne. Son mental également : malgré une douleur face à Lille (18e journée, 0-0), il insiste pour rester sur le terrain et terminera la rencontre. L’arrivée de Carlo Ancelotti pour remplacer Antoine Kombouaré va consolider son statut de joueur incontournable.

    Ancelotti : « Un joueur agressif »

    « Il me fallait m’adapter assez rapidement. On m’a très vite mis une étiquette qui n’était pas la bonne. Mais j’ai fait abstraction de tout ça. J’ai continué à travailler. Je savais de quoi j’étais capable. Aujourd’hui, par la grâce de dieu, je suis en train de le démontrer », confie-t-il au mois de janvier. Malheureusement, Momo finit par retomber dans ses travers, se faisant expulser à deux reprises en moins d’un mois, à Dijon (victoire 2-1) et contre l’OM (2-1 également). Ancelotti n’hésite alors pas à prendre sa défense. « Je pense qu’il y a un problème des arbitres contre Momo Sissoko car c’est un joueur agressif. Mais j’aime les joueurs agressifs sur le ballon », assure le technicien italien, qui en fera même son capitaine à l’occasion de plusieurs rencontres. En fin de saison, il se montre moins solide physiquement, évitant néanmoins le retour à la case infirmerie.

    Combativité, humilité, loyauté, ambition, persévérance

    Pour sa première saison sous les couleurs du club de la capitale, le natif de Mont-Saint-Aignan aura disputé 25 matches de Ligue 1, dont 22 comme titulaire. Toutefois, il aura « récolté » douze cartons jaunes et trois cartons rouges, toutes compétitions confondues. Malgré ce point noir et un certain manque de régularité, son exercice 2011-2012 s’avère satisfaisant. Au milieu de terrain, il fait partie des joueurs sur lesquels devrait s’appuyer Carlo Ancelotti à l’avenir, à l’instar de Thiago Motta. Libéré de ses soucis physiques, Momo Sissoko va pouvoir bénéficier d’une préparation d’avant-saison complète. « Combativité, humilité, loyauté, ambition, persévérance », peut-on lire sur la page d’accueil de son site Internet. Cinq termes qui lui vont à ravir.

    By
    @
    OTER ?>