Restez connectés avec nous

Club

T.Silva : « Le PSG fait partie des meilleurs »

Un mois et demi après son arrivée à Paris, Thiago Silva prend petit à petit ses marques, que ce soit sur ou en dehors du terrain. Le défenseur brésilien a accepté de revenir sur ses premières semaines dans la capitale, son transfert et son entente avec les autres défenseurs du PSG.

Toujours à l’hôtel, Thiago Silva avoue que ces conditions ne sont pas forcément adaptées à la vie d’un footballeur de haut niveau. Il compte donc trouver un logement rapidement sur Paris. « Mes premières semaines ont été difficiles parce que je ne suis pas encore habitué à la ville et que nous vivons toujours à l’hôtel. Je n’ai pas encore ma propre maison pour pouvoir me reposer. C’est compliqué aussi par rapport à la nourriture… Je ne mange pas comme devrait se nourrir un athlète de haut niveau. La nourriture française me convient mais je préfère la nourriture brésilienne. Quand on est à la maison, on peut manger ce qu’on aime vraiment, on peut diversifier les plats. Mais là, en ce moment, je mange presque toujours à l’hôtel, et presque toujours la même chose, c’est-à-dire des frites avec de la viande…(…) Ma famille et moi n’avons pas encore eu le temps de jouer les touristes. Je suis arrivé à Paris blessé. J’avais donc des séances de soins le matin et l’après-midi. Je ne retrouvais les miens qu’à 18 heures ou 19 heures. Pour l’instant, notre priorité est de trouver un appartement à Paris. Mon épouse préfère rester en ville. A Milan, on était un peu éloignés du centre et, du coup, elle n’en profitait pas beaucoup, a expliqué l’ancien joueur du Milan AC dans Le Parisien, avant toutefois d’indiquer qu’il se sentait mieux en mieux physiquement malgré une alimentation peu variée. De mieux en mieux, mais je ne suis pas encore à 100%. Les entraînements et surtout les matchs m’aident à retrouver toutes mes capacités physiques  »

Cette adaptation à la vie parisienne se fait progressivement, d’autant plus que le départ de Milan n’a pas été une chose facile pour lui et sa famille. Mais Thiago Silva est persuadé d’avoir fait le bon choix sportivement. « Ce fut vraiment une décision difficile. Mais le projet que m’a proposé le PSG a fini par me convaincre. C’est en regardant le staff et l’ensemble de l’effectif que j’ai accepté de changer de club. Car, aujourd’hui, je suis persuadé que cette équipe du PSG peut aller plus loin que celle du Milan. Et ce n’est pas juste par rapport à Ibra. Ni lui ni moi n’allons gagner un match seul. C’est tout le groupe qui compte. La présence d’Ancelotti et de Leonardo a également joué. S’ils n’avaient pas été là, j’aurais sûrement décidé de rester en Italie. Si le PSG a plus de chances de remporter la Ligue des Champions que Milan ? J’en suis persuadé. Le Milan d’Aquilani, d’Inzaghi, de Seedorf, d’Alessandro Nesta et bien sûr d’Ibrahimovic était une équipe très forte qui pouvait aller très loin. Mais, aujourd’hui, Paris peut aller plus loin encore. Le PSG fait déjà partie des meilleurs. Du moins sur le papier. Reste à le mettre en pratique, a-t-il confié, lui qui a du mal à admettre qu’il est considéré comme le meilleur défenseur du monde. Je ne sais pas… Je me sens comme un défenseur avec de grandes qualités qui vit un moment spécial. Je reconnais que je suis au top de ma carrière. Je suis évidemment très fier d’être le joueur le plus cher du championnat français. Jamais je n’aurais imaginé cela. Mais, du coup, ma responsabilité est aussi beaucoup plus grande. J’ai une obligation de résultat. »

Et sur le terrain, le N°2 parisien a l’air très à l’aise depuis son arrivée au PSG. Son entente avec Alex et Mamadou Sakho semble parfaite mais il avoue avoir une préférence entre ses deux coéquipiers. « Ce sont deux joueurs de qualité. Sakho est un bon défenseur, très technique. Il est en train de grandir. La grande différence, c’est qu’Alex a plus d’expérience. Il a joué avec la sélection et dans d’autres grandes équipes européennes. J’ai disputé un match avec Sakho, deux avec Alex. Et je dois avouer que, même si je me suis senti bien avec les deux, j’étais plus tranquille avec celui qui a plus d’expérience, c’est-à-dire Alex, a expliqué Thiago Silva, qui préfère donc jouer avec Alex. Oui, c’est ça. »

Enfin, le capitaine de la Seleçao va tenter, comme la plupart des nouveaux joueurs, à apprendre le français. Même si pour l’instant, il est plutôt aidé par la diversité du vestiaire. « Encore heureux qu’il y ait beaucoup de Brésiliens et d’Italiens ! Parce que le français est vraiment une langue très difficile ! Quand j’étais en sélection avec Ronaldinho, des amis à lui, des Français, venaient le voir. Je l’entendais alors parler un peu français et je lui disais : « Comment fais-tu ? C’est si compliqué ! » Et me voilà, quelques années plus tard, à prendre des cours de français(rires). J’espère apprendre vite, c’est important. Ne serait-ce que pour les restos ! Car, à chaque fois que je prends un plat, on me ramène rarement ce que je pensais commander (rires), a rigolé Thiago Silva, avant de conclure sur le niveau de la Ligue 1. Ce n’est évidemment pas le meilleur Championnat du monde, mais ce n’est pas le pire non plus. La Ligue 1 est plus physique que la Serie A, où la tactique compte plus. Mais je suis persuadé que les investissements du PSG vont tirer ce championnat vers le haut. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Club