Autour du PSG

Triaud : « Dur pour tout le monde, sauf le PSG »

Ligue 1 - Bordeaux refuse de jouer contre le PSG un mercredi et demande une autre date
Publie le 17/01/2013 a 18:50



  • Jean Louis-Triaud observe comme tout le monde les moments difficiles traversés par le football français, qui perd beaucoup de ses meilleurs joueurs depuis le début du mercato. Selon le président des Girondins de Bordeaux, seul le PSG peut retenir ses éléments à l’heure actuelle.

    « C’est dur pour tout le monde oui, sauf pour le PSG et peut-être Monaco, demain. Mais il y a une différence entre laisser partir ses meilleurs joueurs et ouvrir la porte à ceux qui coûtent cher. Or, les joueurs que vous avez cités entrent plutôt dans la seconde catégorie. Mais cette tendance que vous dénoncez ne touche pas que la France. Si les clubs anglais s’en sortent grâce aux droits télé et aux investissements massifs de quelques capitalistes étrangers, les clubs espagnols ou italiens sont plutôt entrés aussi dans une phase de dégraissage. Chaque cas est différent, Nene est un excellent joueur mais il a trente ans passés et je ne vois pas qui, en France, pourrait répondre favorablement à ses exigences financières », a analysé le dirigeant bordelais dans les colonnes de France Football.

    Publie le 17/01/2013 a 18:50

    Triaud : « Dur pour tout le monde, sauf le PSG »

    Jean Louis-Triaud observe comme tout le monde les moments difficiles traversés par le football français, qui perd beaucoup de ses meilleurs joueurs depuis le début du mercato. Selon le président des Girondins de Bordeaux, seul le PSG peut retenir ses éléments à l’heure actuelle.

    « C’est dur pour tout le monde oui, sauf pour le PSG et peut-être Monaco, demain. Mais il y a une différence entre laisser partir ses meilleurs joueurs et ouvrir la porte à ceux qui coûtent cher. Or, les joueurs que vous avez cités entrent plutôt dans la seconde catégorie. Mais cette tendance que vous dénoncez ne touche pas que la France. Si les clubs anglais s’en sortent grâce aux droits télé et aux investissements massifs de quelques capitalistes étrangers, les clubs espagnols ou italiens sont plutôt entrés aussi dans une phase de dégraissage. Chaque cas est différent, Nene est un excellent joueur mais il a trente ans passés et je ne vois pas qui, en France, pourrait répondre favorablement à ses exigences financières », a analysé le dirigeant bordelais dans les colonnes de France Football.




  • Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Edinson Cavani PSG

    Cavani «la rencontre face au FC Barcelone sera un match de haut niveau»

    LDC

    Lors d’un entretien pour Sky Sport, l’attaquant du Paris Saint-Germain, Edinson Cavani a évoqué le 8ème ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Guillaumea mis à jour un page"Classement - Ligue 1 - PSG"
    2 days ago
    Guillaumea mis à jour un page"Classement - Ligue 1 - PSG"
    2 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair Il va falloir continuer à y croire et réagir

    Féminines – Lair « Il va falloir continuer à y croire et réagir »

    Actu Féminin

    Ce weekend, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain a concédé sa première défaite en championnat en s’inclinant ...

    Vidéos PSG

    Triaud : « Dur pour tout le monde, sauf le PSG »

    Ligue 1 - Bordeaux refuse de jouer contre le PSG un mercredi et demande une autre date <Autour du PSG , Club , Interviews , Ligue 1

    Jean Louis-Triaud observe comme tout le monde les moments difficiles traversés par le football français, qui perd beaucoup de ses meilleurs joueurs depuis le début du mercato. Selon le président des Girondins de Bordeaux, seul le PSG peut retenir ses éléments à l’heure actuelle.

    « C’est dur pour tout le monde oui, sauf pour le PSG et peut-être Monaco, demain. Mais il y a une différence entre laisser partir ses meilleurs joueurs et ouvrir la porte à ceux qui coûtent cher. Or, les joueurs que vous avez cités entrent plutôt dans la seconde catégorie. Mais cette tendance que vous dénoncez ne touche pas que la France. Si les clubs anglais s’en sortent grâce aux droits télé et aux investissements massifs de quelques capitalistes étrangers, les clubs espagnols ou italiens sont plutôt entrés aussi dans une phase de dégraissage. Chaque cas est différent, Nene est un excellent joueur mais il a trente ans passés et je ne vois pas qui, en France, pourrait répondre favorablement à ses exigences financières », a analysé le dirigeant bordelais dans les colonnes de France Football.

    By
    @
    OTER ?>