Restez connectés avec nous
Tuchel évoque Atalanta/PSG, son bonheur en tant qu'entraîneur parisien et la solidarité du groupe
©IconSport

Club

Tuchel évoque Atalanta/PSG, son bonheur en tant qu’entraîneur parisien et la solidarité du groupe

Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain depuis 2018, s’est exprimé sur le site officiel du club durant la préparation effectuée en ce moment avec un stage à Faro au Portugal pour arriver dans les meilleures conditions possibles lors du Final 8 de la Ligue des Champions à Lisbonne. Une fin de compétition que Paris attaquera ce mercredi avec le quart de finale face à l’Atalanta Bergame. Une rencontre importante face au club italien forcément évoquée par le coach allemand. Lequel revient aussi sur son plaisir en étant entraîneur du PSG, ainsi que sur les clefs du bon parcours de l’équipe cette saison en Champions League.

Tuchel « C’est un cadeau pour moi. »

« Pendant le match, certaines choses peuvent être différentes, comme nos changements, car nous savons qu’il n’y aura pas de match retour. Nous n’aurons pas la possibilité de corriger les choses d’un match à l’autre, se satisfaire d’un résultat à l’extérieur ou d’être poussé par son public à domicile. C’est différent, mais nous sommes prêts car nous avons disputé deux finales de Coupes, en France, dont une avec prolongations et tirs au but. 

Pour moi, ce quart de finale est un cadeau. Nous allons disputer un quart de finale, nous sommes dans les huit derniers. Nous sommes une équipe très forte ensemble, nous avons déjà remporté quatre titres cette saison et je suis très heureux d’être le coach de Paris. C’est un cadeau pour moi. »

Le PSG a la meilleure défense de la LDC, quel est le secret ?

Tuchel « Je peux sentir que l’équipe joue ensemble. »

« Bonne question ! Si je connaissais la réponse à cette question, je ne la révélerais pas, c’est certain ! Mais la clé pourrait être Keylor Navas avec son expérience et sa personnalité. Il est extrêmement serein, il a beaucoup d’expérience dans cette compétition. Il est vraiment, vraiment calme et il apaise tous les autres joueurs.

L’autre élément clé pour moi, c’est que je peux sentir que l’équipe joue ensemble. Ils ne sont pas seulement ensemble quand ils attaquent, pas seulement pour faire des choses spectaculaires, mais ils peuvent aussi travailler ensemble, souffrir ensemble, et rester ensemble quand ils n’ont pas le ballon. Et c’est la clé, car il y a beaucoup de qualité dans notre équipe, nous avons beaucoup de joueurs offensifs avec de grandes qualités, mais nous devons trouver un juste équilibre entre les deux. Nous sommes vraiment heureux d’avoir pu faire cette performance défensive, et on veut continuer sur cette voie.

Tuchel « on sait que ça va être très difficile contre eux. »

« Bien défendre, ce sera très important face à l’Atalanta. Cette équipe a un style totalement unique. Elle aime attaquer avec tous les joueurs capables d’avancer, ils courent tous après le ballon. Leur n°10, Gómez, est toujours très libre de se déplacer. Il essaie toujours de combiner avec un autre joueur dans les petits espaces. Ils aiment jouer des deux côtés avec leurs ailiers, centrer et frapper de loin. On devra donc continuer à être sérieux en défense pour ne pas encaisser de but. Mais on sait que ça va être très difficile contre eux. »

Si le quotidien n’est pas toujours simple, avec notamment une certaine pression et des médias qui sont toujours prêts à critiquer, Tuchel peut en effet être heureux de pouvoir entraîner le PSG. C’est un club qui s’installe parmi les grands d’Europe et a un projet très ambitieux, avec un effectif qui permet d’avoir un vrai espoir en Ligue des Champions. C’est forcément une étape importante pour un coach. Surtout qu’il est encore plutôt au début de sa carrière avec un palmarès qui n’était garni que d’une Coupe d’Allemagne avec le Borussia Dortmund avant son arrivée.

Maintenant, il faut réussir à faire en sorte que ce passage important soit une réussite. Cela passe notamment par la Ligue des Champions et ce quart de finale face à l’Atalanta. Il y a bien sûr des points négatifs, avec les absences des blessés Marco Verratti (milieu de 27 ans), Layvin Kurzawa (arrière gauche de 27 ans) et du suspendu Angel Di Maria (ailier de 32 ans). Sans oublier l’incertitude autour de Kylian Mbappé (attaquant de 21 ans). Mais il y a aussi des points positifs que Tuchel a pu souligner.

En effet, le groupe est particulièrement soudé et on peut espérer que cela se verra encore sur le terrain. Cela a été le cas contre le Borussia Dortmund en 8e de finale retour de la Ligue des Champions et il faut continuer dans ce sens. Les victoires dans les coupes nationales aideront pour rester en confiance. Surtout que cela s’est fait sans prendre de but. Reste à donner le maximum pour continuer à avancer. On fait confiance aux joueurs pour ne pas oublier leur bonne mentalité soudainement.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club