Restez connectés avec nous
Tuchel évoque un arbitrage "très bizarre, l'amélioration nécessaire au PSG et Cavani

Club

Tuchel évoque un arbitrage « très bizarre, l’amélioration nécessaire au PSG et Cavani

Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain, était en conférence de presse dimanche soir au Parc des Princes après la victoire 4-3 contre les Girondins de Bordeaux en clôture de la 26e journée de Ligue 1 (retrouvez le résumé ici). Le coach allemand a donc été invité à réagir à quelques points de cette rencontre, notamment le carton rouge pris par Neymar (attaquant de 28 ans) en fin de rencontre pour un second avertissement pour un tacle indéniablement trop agressif. Les propos sont relayés par Le Parisien.

« Si on doit parler de cette situation, il faut parler de tout. Il a un contre un et son adversaire commet une faute sur dix mètres, le quatrième arbitre est sur le terrain et le match continue. Je n’ai jamais vu cela ! Après, il est énervé. Ce n’est pas nécessaire mais il est humain, il commet cette deuxième faute. La situation est vraiment très bizarre. »

Quand on voit cette action, il est en effet très difficile de comprendre comment il est envisageable que Sabaly ne prenne pas le jeune. Il empêche Neymar d’avancer vers une action sans vraiment jouer le ballon, ce devrait déjà être assez. Mais il y a encore une vraie agressivité et il le « jette » à la fin. Certes, le coup donné par Neymar n’est pas bien. Mais il est serait temps que les arbitres arrêtent d’être cléments sur les fautes faites sur Neymar tout simplement parce qu’il dribble beaucoup. Cela ne devrait pas donner le droit de l’arrêter n’importe comment. Ce n’est pas la première fois, loin de là, qu’il subit une telle faute sans un carton. Parfois, il n’y a même pas faute. Si la Ligue 1 veut grandir et attirer de grands joueurs, il va falloir progresser.

Tuchel « La meilleure chose était de gagner, cela donne une bonne base pour améliorer, analyser et profiter de ces prochaines semaines d’entraînement. »

Tuchel a ensuite été invité à parler du jeu, avec un PSG qui a encore concédé beaucoup de buts.

« À Amiens (4-4) et aujourd’hui, c’était bizarre. On a manqué de mentalité pendant la première période à Amiens. On a fait un match amical là-bas puis un match sérieux. Là, c’était différent, on a encaissé trois buts et les deux premiers ne viennent pas d’occasions pour moi. Il nous a manqué Thiago sur le premier et le deuxième, c’est de la malchance pour Sergio Rico. Mais on doit admettre qu’on a des difficultés sur les coups de pied arrêtés et les corners. Après une défaite en Ligue de champions (2-1 à Dortmund), c’est difficile de regagner de la confiance. La meilleure chose était de gagner, cela donne une bonne base pour améliorer, analyser et profiter de ces prochaines semaines d’entraînement. »

Les matchs sont très différents, puisque le PSG n’a pas déjoué hier. Mais il a commis quelques grosses erreurs qui permettent à Bordeaux de croire à l’exploit. Il y a aussi eu un manque d’efforts collectifs par moments. Peut-être par fatigue ou surplus de confiance, voire les deux. En tout cas, un peu de repos (pas de match avant samedi prochain) et du calme feront du bien. La victoire permet d’avoir cette sérénité. Les Parisiens doivent utiliser ces prochains jours pour reprendre des forces et se remettre sur le bon chemin.

Tuchel « Cavani pouvait nous aider par son énergie. Je suis très heureux qu’il ait marqué. »

Enfin, Tuchel a été invité à expliquer pourquoi Edinson Cavani (buteur de 33 ans) avait été titularisé plutôt que Mauro Icardi (buteur de 27 ans), ce qui l’a amené à parler de son 200e but pour le club.

« C’était le moment pour faire débuter Edi. J’ai senti depuis plusieurs jours qu’il était très proche de marquer. Il a marqué un but important contre Lyon. J’ai eu l’impression qu’après la défaite (à Dortmund) et avec sa personnalité, il pouvait nous aider par son énergie. Je suis très heureux qu’il ait marqué et donné une passe décisive. C’est un grand joueur pour Paris. Un gars qui a mérité son 200e but, c’est une performance incroyable. »

Cavani a donc gagné sa place par le travail, c’est toujours un point intéressant. Dernièrement, les deux buteurs n’avaient pas été très efficaces durant les matchs et le coach a choisi dans cette concurrence en fonction de ce qu’il a vu au quotidien. Le Matador a ainsi été récompensé de ses efforts et a pu montrer à quel point il fait du bien à cette équipe. Même s’il a encore des loupés, on peut retenir son abnégation, son travail défensif, ses appels et ses gestes décisifs. En forme, il est clairement un cauchemar pour les défenseurs. On ne peut qu’espérer que de le voir continuer ainsi.

Publicités


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club