Restez connectés avec nous

Club

Tuchel fait l’éloge de Di Maria « il déteste de perdre »

Tuchel fait l'éloge de Di Maria "il déteste de perdre"

Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain, était au micro de PSG TV en marge de sa conférence pour évoquer le déplacement à Lille dimanche soir au Stade Pierre Mauroy en clôture de la 21e journée de Ligue 1. L’occasion d’évoquer l’état de forme de son groupe, mais surtout la confiance accordée à Angel Di Maria et les performances de l’ailier de 31 ans.

« L’équipe est bien, avec un excellent entraînement. Nous savons que nous affronter la meilleure équipe à domicile, elle est invaincue.

Tuchel « Il a tout pour être décisif. Il donne toujours le maximum. »

Di Maria a dit que je l’ai fait rester au PSG avec ma confiance ? Si on a une relation privilégiée ?

Quelques fois c’est comme ça, avec les premières discussions. On a parlé une fois à Barcelone. C’était honnête et facile pour moi, car j’ai toujours été un fan d’Angel Di Maria. Ce qu’il a fait à Madrid était très impressionnant. J’étais heureux d’être son entraîneur et cela ne change pas. Il est super professionnel et fiable. Il est ici tous les jours, je pense qu’il arrive en premier pour le petit-déjeuner, pour être compétitif. S’il est confiant, il peut donner beaucoup de choses. Il n’a pas spécialement des choses à améliorer. Il a tout pour être décisif. Il donne toujours le maximum.

Si je lui ai demandé de défendre particulièrement contre Monaco ?

Non, nous avions regardé des images et nous savions avec l’équipe que l’on devait améliorer le contre-pressing. Il a presque trop fait. Mais c’est comme ça, il donne le maximum. Il déteste perdre, on le voit dans chaque jeu, c’est ce qu’il faut. On veut cela dans l’équipe, pas seulement des joueurs qui aiment gagner, mais qui détestent perdre. »

Tuchel et Di Maria ont donc très vite su s’entendre, sans doute grâce à une idée assez proche du football. En tout cas, El Fideo rentre bien dans le style de l’Allemand avec un pressing intense à la perte du ballon et une volonté de jouer vers l’avant dès que c’est possible. De quoi être très utile à l’équipe en étant régulièrement décisif sans oublier de participer aux tâches défensives. Cela avec une certaine détermination. On retrouve l’idée du coach avec la haine de la défaite. Ce qui est autre chose que d’aimer gagner, un sentiment très répandu. Mais ce qui pousse à ce surpasser, c’est de ne pas supporter l’échec. C’est la mentalité qu’il faut dans toute l’équipe.

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Club