Restez connectés avec nous

Club

Un joker de luxe nommé Erding ??

Paris et le Stade Rennais s’étaient accordés sur une indemnité de transfert de 8 millions d’euros. Un montant quasiment similaire à celui que le club de la capitale avait déboursé pour débaucher Erding à Sochaux en 2009. L’attaquant était motivé à l’idée de rejoindre la formation bretonne. S’en est suivi un incroyable concours de circonstance. Initialement, le natif de Saint-Claude n’avait pas été retenu par Antoine Kombouaré dans le groupe qui devait se déplacer à Toulouse le samedi 27 août. En Europa League, face à Differdange, Guillaume Hoarau sort sur blessure. Erding est alors appelé en renfort pour le déplacement au Stadium. Entré à la 87e minute de jeu, il inscrit le deuxième but parisien, avant de délivrer une passe décisive à Jérémy Ménez. Deux magnifiques cadeaux d’adieu, imagine-t-on alors.

Revirement

Le surlendemain, le PSG publie le communiqué suivant sur son site Internet : « Le Paris Saint-Germain est heureux d’annoncer que son attaquant Mevlut Erding poursuivra la saison sous les couleurs du PSG. En dépit de nombreuses sollicitations de clubs souhaitant s’attacher les services de Mevlut, le club et le joueur ont décidé de continuer l’aventure ensemble. Erding sera donc à la disposition de son entraîneur Antoine Kombouaré pour les nombreuses échéances du club cette saison. Le club tient à exprimer sa satisfaction de conserver un joueur de la qualité de Mevlut Erding qui a inscrit 29 buts toutes compétions confondues depuis son arrivée au PSG ». Ce revirement de situation serait-il dû à l’entrée en jeu décisive d’Erding à Toulouse ? Ce dernier répond par la négative. « Je suis heureux de rester au Paris Saint-Germain, même si la décision n’a pas été facile. La rentrée à Toulouse m’a fait du bien mais ça s’est décidé avant », confie-t-il à France Football.

Version divergente

Si l’on en croit L’Equipe, c’est le cheikh Tamim bin Hamad al-Thani qui aurait pris la décision de conserver le Turc dans l’effectif francilien. Séduit par la courte prestation de l’ancien sochalien face au TFC, le propriétaire qatarien aurait clairement signifié à Leonardo de ne pas le transférer. « Je suis déçu car Erding était d’accord pour venir. Avec lui, on se rapprochait des quatre grands clubs français. Erding m’a dit qu’il voulait venir mais que Paris ne voulait pas le lâcher. Mais c’est ça d’être riche, on peut s’offrir le confort de tripler les postes… Si j’étais Erding, je ne resterais pas à Paris. Ce dont je suis sûr, c’est qu’il ne fera pas partie de l’aventure du Paris Saint-Germain », a réagi Frédéric Antonetti, l’entraîneur du Stade Rennais, dans les colonnes du quotidien sportif. Chez les Rouges et Noirs, le joueur de 24 ans aurait eu la certitude d’être régulièrement titularisé. Une assurance qu’il n’est pas en mesure d’exiger à Paris, étant donné que Kevin Gameiro semble indéboulonnable au poste d’avant-centre.

Kombouaré : « Un joueur très important »

Avec le nouveau schéma tactique d’Antoine Kombouaré, en 4-2-3-1, ils sont trois attaquants de pointe pour un seul poste. Guillaume Hoarau a récemment été opéré avec succès d’une instabilité douloureuse à l’épaule droite. Melvut Erding se retrouve donc à la deuxième place dans la hiérarchie des attaquants, puisque le Réunionais devrait être indisponible durant deux mois. Avec l’Europa League et les Coupes nationales, « Mev » aura très probablement la possibilité de se mettre en valeur et de faire oublier ses maladresses répétées face au but adverse la saison passée. Son objectif sera d’être le plus efficace possible lorsque Kombouaré lui donnera du temps de jeu, comme face à Toulouse lors de la 4e journée de Ligue 1. Peguy Luyindula avait parfaitement tenu ce rôle pendant plusieurs mois de l’exercice 2008-2009, alors que Guillaume Hoarau était régulièrement associé à Ludovic Giuly par Paul Le Guen, sur le front de l’attaque francilienne. Erding sait que son entraîneur compte sur lui. « Pour moi, c’est un joueur très important », a assuré le technicien kanak. Après de multiples rebondissements lors des derniers jours du mercato, c’est désormais Erding qui doit rebondir.

Arnaud Lapointe

Derniers articles

Autres articles présents dans Club