Restez connectés avec nous
Unai Emery explique sa méthode d'entraînement et le lien qu'il veut avec ses joueurs

Club

Unai Emery explique sa méthode d’entraînement et le lien qu’il veut avec ses joueurs

Tout le monde est d’accord pour le dire, les méthodes d’Unai Emery sont différentes de celles de Laurent Blanc, son prédécesseur au Paris Saint-Germain. Et il a expliqué sa façon de travailler, d’établir un lien avec les joueurs, lors d’une interview accordée à L’Equipe.

Ma manière d’entraîner est née de manière instinctive. Je suis très près des joueurs quand ils travaillent parce que je crois que, pour l’activité et l’intensité des exercices, avec mon assistant, on se doit de faire comme cela. Cette participation active, c’est pour ressentir le travail, l’intensité, l’implication des joueurs. (…) Quand tu es plus près des joueurs, quand tu leur parles d’intensité, je pense qu’ils deviennent plus actifs pendant les exercices. Cela les prépare pour le travail tactique et physique. Mais cela les prépare aussi psychologiquement pour endurer cette intensité.

 Le club m’a appelé parce qu’il connaît mon travail. Mon histoire m’a permis de grandir comme entraîneur alors que je n’étais pas un grand joueur. Mais dans mon sang coule le football. Mon grand-père était gardien et a gagné la Coupe du Roi (en 1924 et 1927, avec le club d’Irun), mon père a été professionnel (dans les années 1950 et 1960).

À la maison, le foot occupait une grande place. J’ai grandi dans cet environnement. Dès que j’ai arrêté ma carrière de joueur (en décembre 2003), j’ai tout de suite entraîné une équipe de SegundaB (Troisième Division, Lorca). Et avec le travail, la passion, l’intensité et le souci du détail, j’ai progressé et j’ai pu m’élever (il mime avec les bras) jusqu’à Séville et les trois succès en Ligue Europa (2014, 2015, 2016). Voilà mon parcours. Et le PSG a pensé à moi.

Proche des joueurs en dehors du terran? Je veux que la communication soit fluide. Mais il doit aussi y avoir une distance avec l’entraîneur, et c’est une relation professionnelle que je souhaite d’abord instaurer. Et après, si la relation est bonne, les liens plus personnels viendront. La priorité, que ce soit sur le terrain ou dans les bureaux, c’est le professionnalisme afin que les joueurs sachent ce que j’attends d’eux et que j’arrive bien à le leur transmettre. Le lien professionnel c’est : travailler dur (il frappe des mains), avec intensité (il le refait). Il y a des combats à mener, c’est ça qui fait une équipe. »

Emery veut donc être impliqué à fond dans les séances pour ressentir le travail de ses joueurs. Cela peut forcément l’aider à sentir ce qui fonctionne ou non, s’ils se relâchent ou donnent leur maximum. C’est aussi (logiquement) un très bon moyen pour corriger tous les détails qui ne lui plaisent pas.

C’est donc aussi une manière de les habituer à sous pression, à devoir donner le maximum à chaque instant. Une belle habitude à prendre pour gagner tous les matchs, notamment les plus difficiles en Ligue des Champions. Il faut bien sûr du talent, mais tous les prétendants à la victoire en ont. Le mental est aussi une partie importante. La solidarité et la résistance à la pression peuvent faire basculer un match.

Le coach parisien a souvent été décrit comme proches de ses joueurs durant sa carrière. Même si c’est surtout professionnels, il peut être positif qu’il y ait une vraie affection. Cela peut aider le groupe à bien vivre et pousser les joueurs à se surpasser sur le terrain. Quand on voit tout l’investissement d’Emery dans son travail, dans chaque séance, il est normal qu’il se rapproche des joueurs. Une façon de faire très différente de Laurent Blanc, qui avait affirmé aimer prendre un peu de recul. Maintenant, on espère que cette nouvelle méthode permette au PSG de progresser.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club