Club

Une grosse entreprise qui connaît la crise

Publie le 02/12/2011 a 21:15



  • Que se passe-t-il au PSG au mois de novembre ? Une crise. Cette saison, elle a juste quelques jours de retard. L’arrivée des repreneurs qatariens et les 85 millions d’euros injectés lors du mercato n’auront donc pas permis de nous l’épargner. N’hésitons pas à désigner des coupables, à commencer par Leonardo. Le directeur sportif brésilien est à l’origine de la spirale de la défaite. C’est à partir du moment où il a rencontré Carlo Ancelotti pour envisager la succession d’Antoine Kombouaré que les mauvais résultats sont arrivés. Ce n’est pas une simple coïncidence. En procédant ainsi, l’ancien coach du Milan AC a semé le désordre dans le club, alors que tout allait pour le mieux. A croire que « Léo » a acheté cette crise. Après la défaite face aux Autrichiens, ce dernier s’est enfui vers son hôtel, en compagnie de Nasser Al-Khelaifi. Tout porte à croire qu’une réunion de crise a alors été improvisée.

    « Maké » dès cette semaine ?

    La position d’Antoine Kombouaré sur le banc de touche parisien se trouve aujourd’hui extrêmement fragilisée. « Vous vous doutez bien que moi je suis un battant. J’ai toujours envie de me bagarrer. Moi, je ne lâcherai jamais. La question, il faut la poser à mes dirigeants », a déclaré le technicien kanak en conférence de presse, hier soir. Son système tactique en 4-2-3-1 a largement montré ses limites. « Casque d’or » a fini par se résoudre à le faire évoluer en 4-4-2 en deuxième mi-temps, face à Salzbourg. Sans résultat. Une chose est sûre : Kombouaré n’a jamais été aussi proche de la porte de sortie. D’autant plus que la rumeur Claude Makelele commence à enfler, comme le visage d’un boxeur  venant de recevoir une droite. L’ancien milieu de terrain pourrait même devenir le nouvel entraîneur du club de la capitale avant la réception d’Auxerre, dimanche. Évidemment, ce dernier évite astucieusement le sujet. « Pas de commentaire. Tant qu’il n’y a pas de décision prise par les dirigeants, Kombouaré est toujours le coach et on est donc derrière lui », s’est-il contenté d’affirmer.

    Naufrage collectif
    Que dire des joueurs maintenant ? Comme face à l’OM (3-0), ils ont tous sombré en Autriche jeudi soir. Un véritable naufrage collectif. Le plus grave est sans doute le manque de combativité dont ils ont fait preuve. Aucune rébellion, aucune envie, aucun courage. On frôle la faute professionnelle. Cela fait trois matches consécutifs que les Parisiens n’ont pas marqué le moindre but. Si jamais Antoine Kombouaré est licencié dans les prochains jours, il pourra aussi en vouloir aux joueurs, pas seulement à Leonardo. En montrant qu’ils n’ont pas une âme de guerrier, ces derniers « offrent » un ticket d’accès direct pour le Pôle Emploi au Kanak. Un joli cadeau de Noël. Et pourtant, ils disent le soutenir. « On est tous derrière lui. Dans une saison il y a des bonnes et des moins bonnes périodes, on va continuer à travailler tous ensemble, staff compris », a confié Blaise Matuidi.

    A quand l’électrochoc ?

    « Il n’y a pas encore le feu, mais il faut réagir au plus vite », a lâché Zoumana Camara. Heureusement que « Papus » n’a pas embrassé la carrière de pompier.  Ce type de déclaration illustre parfaitement le manque de combativité de cette équipe. Kombouaré avait pourtant expliqué qu’il enverrait « des soldats » face à Salzbourg. Le retour en France, en avion, aurait été calme, d’après l’Agence France Presse (AFP). Le calme avant la tempête certainement. Supposons que le PSG change d’entraîneur dans les prochains jours. Les résultats seront-ils meilleurs ? Pas obligatoirement. Le fameux choc psychologique est une légende, José Mourinho ne ferait pas forcément mieux que le Calédonien avec le même groupe. L’électrochoc est pourtant obligatoire pour sortir d’une telle situation.


    Publie le 02/12/2011 a 21:15

    Une grosse entreprise qui connaît la crise

    Que se passe-t-il au PSG au mois de novembre ? Une crise. Cette saison, elle a juste quelques jours de retard. L’arrivée des repreneurs qatariens et les 85 millions d’euros injectés lors du mercato n’auront donc pas permis de nous l’épargner. N’hésitons pas à désigner des coupables, à commencer par Leonardo. Le directeur sportif brésilien est à l’origine de la spirale de la défaite. C’est à partir du moment où il a rencontré Carlo Ancelotti pour envisager la succession d’Antoine Kombouaré que les mauvais résultats sont arrivés. Ce n’est pas une simple coïncidence. En procédant ainsi, l’ancien coach du Milan AC a semé le désordre dans le club, alors que tout allait pour le mieux. A croire que « Léo » a acheté cette crise. Après la défaite face aux Autrichiens, ce dernier s’est enfui vers son hôtel, en compagnie de Nasser Al-Khelaifi. Tout porte à croire qu’une réunion de crise a alors été improvisée.

    « Maké » dès cette semaine ?

    La position d’Antoine Kombouaré sur le banc de touche parisien se trouve aujourd’hui extrêmement fragilisée. « Vous vous doutez bien que moi je suis un battant. J’ai toujours envie de me bagarrer. Moi, je ne lâcherai jamais. La question, il faut la poser à mes dirigeants », a déclaré le technicien kanak en conférence de presse, hier soir. Son système tactique en 4-2-3-1 a largement montré ses limites. « Casque d’or » a fini par se résoudre à le faire évoluer en 4-4-2 en deuxième mi-temps, face à Salzbourg. Sans résultat. Une chose est sûre : Kombouaré n’a jamais été aussi proche de la porte de sortie. D’autant plus que la rumeur Claude Makelele commence à enfler, comme le visage d’un boxeur  venant de recevoir une droite. L’ancien milieu de terrain pourrait même devenir le nouvel entraîneur du club de la capitale avant la réception d’Auxerre, dimanche. Évidemment, ce dernier évite astucieusement le sujet. « Pas de commentaire. Tant qu’il n’y a pas de décision prise par les dirigeants, Kombouaré est toujours le coach et on est donc derrière lui », s’est-il contenté d’affirmer.

    Naufrage collectif
    Que dire des joueurs maintenant ? Comme face à l’OM (3-0), ils ont tous sombré en Autriche jeudi soir. Un véritable naufrage collectif. Le plus grave est sans doute le manque de combativité dont ils ont fait preuve. Aucune rébellion, aucune envie, aucun courage. On frôle la faute professionnelle. Cela fait trois matches consécutifs que les Parisiens n’ont pas marqué le moindre but. Si jamais Antoine Kombouaré est licencié dans les prochains jours, il pourra aussi en vouloir aux joueurs, pas seulement à Leonardo. En montrant qu’ils n’ont pas une âme de guerrier, ces derniers « offrent » un ticket d’accès direct pour le Pôle Emploi au Kanak. Un joli cadeau de Noël. Et pourtant, ils disent le soutenir. « On est tous derrière lui. Dans une saison il y a des bonnes et des moins bonnes périodes, on va continuer à travailler tous ensemble, staff compris », a confié Blaise Matuidi.

    A quand l’électrochoc ?

    « Il n’y a pas encore le feu, mais il faut réagir au plus vite », a lâché Zoumana Camara. Heureusement que « Papus » n’a pas embrassé la carrière de pompier.  Ce type de déclaration illustre parfaitement le manque de combativité de cette équipe. Kombouaré avait pourtant expliqué qu’il enverrait « des soldats » face à Salzbourg. Le retour en France, en avion, aurait été calme, d’après l’Agence France Presse (AFP). Le calme avant la tempête certainement. Supposons que le PSG change d’entraîneur dans les prochains jours. Les résultats seront-ils meilleurs ? Pas obligatoirement. Le fameux choc psychologique est une légende, José Mourinho ne ferait pas forcément mieux que le Calédonien avec le même groupe. L’électrochoc est pourtant obligatoire pour sortir d’une telle situation.





  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Roro

      Yatagan 92 je suis d’accord avec toi beaucoup de journalistes ont souhaités que AK de fasse chier dessus et pourqu’il y ait crise au PSG et comme ça ils vendent les torchons car ils étaient les premiers à dire que AK n’avait pas le statut de coaches le club maintenant ils sont ravis

    • Diogol Pierre

      Depuis le début de saison ils auraient pu perdre tout leurs matchs mis a part mont. et Lyon , ils les ont gagnes par des passages éclair de certains. AK en temps d homme est certainement très bien, mais en temps qu entraineur , tactique a chier, aucun fond de jeu. Et si on se remémore l année dernière Nene en forme très bon résultat Nene en moins bonne forme résultat a chier.

      • parisien

        Je suis d’accord avec toi 100%

    • Jan

      je suis tout a fait d accord sur les limites affichees tactiquement par le coach mais ce qui me fous les morts c lire les joueurs  » on soutient notre caoch  »  » on est tous derriere lui  » mais de qui se moque t on si tel etait le cas ils ( tous ) se mettraient minable sur le terrain pour sauver sa tete au lieu de ca tout ce qu on peut constater c des gosses trop payes qui pensent qu a vec leur quelite technique ils peuveznt gagner un match en marchant ou en courant sur une jambe …c pathetique il n y a aucune fierte aucune envie aucune motivation ressortant de tout ca .Bien que le coach a surement sa part je lui mettrai ps tout sur le dos les joueurs l ont clairement lachés malgre leur pseudos declarations a 2 balles j espere juste que se soit un mal pour un bien au point ou on en est ca peut pas etre pire enfin j espere la defaire contre marseille me hante et ce match de c3 me donne envie de vomir peut etre est il temps que leo si l est pas menotté parles actionnaires prennent ses responsabilites et se situe lui meme sur le banc de touche , tout le monde sait qu il peut le faire manifestement le sort de Ak est scelle et je pense depuis le debut de saison donc… leo sur le banc pkoi pas? make? pkoi pas mais malgre son experience du football et sa combitivite qu on lui connait  il reste qd meme un entraineur debutant et commencer d entree avec une equipe d enfants gatees paresseux je ne sais pas si c est la meilleue solution , l avenir le dira ..Relevez la tete amis supporters rien n est acquis mais rien n est perdu on ne peut que s ameliorer ……………. :)

    • Kenny

      Je souhaite que nous ayons Dunga en tant que coach. Il est une discipline, un gagnant, et a une très bonne connexion avec les joueurs brésiliens. L’équipe va jouer beaucoup plus de confiance et tactiquement.

    • Hawaga

      Le probleme vient clairement de Kombouaré: aucune tactique, quelle que soit l’équipe, le systême reste le même, les joueurs ne pressent pas ni ne marquent pas leurs adversaires, je suis sûr qu’Antoine ne les briefe même pas sur les adversaires, ou pas assez, et les gars s’en foutent, d’ailleurs ça correspond un peu à ses déclarations « je ne briderai jamais mes joueurs » donc en gros, on étudie pas les adversaires du prochain match et on joue de la même manière comme d’hab. Bref pas de stratégie. T’as montré tes limites, bye.

    • Yaya92

      La plupart des journalistes et consorts attendaient une crise au psg,cela me donne envi de vomir…

    • Aloise

      J’annonce que Leonardo va devenir la cible de tous les médias et grattes papier , qui apres avoir eux meme fragilisé AK contrairement a ce que certains peuvent penser avec le désire de vendre beaucoup beaucoup de torchons et de faire de l’audimat doit enchainer. Le PSG est un gagne pain, ils n’en ont rien à foutre de tout détruire si ça leur permet de se faire du fric. A Paris soit t’es blindé soit tu ne réussit pas car tu dois faire abstraction de tout ça !

    • tony

      J’espère que makelele n’acceptera pas le poste si on lui propose parce que la presse ne l’épargnera pas, ils vont tous faire pour le déstabilisé comme il le font actuellement avec AK.

    • Siriguel

      Je commence a etre fatigué d’entendre et de lire des théories et hypotheses ridicule visant a dédouané l’incompétence de Kombouaré. Certains ont des oeilleres et se sont fait avoir par les résultats au dela du contenu lors de ce début de saison dans 80% des cas et maintenant on entend les memes refrains. Fatiguant et faux.

    • Sepp

      Leo le responsable car il a rencontré Ancelotti et Mourinho ne ferait pas mieux avec le groupe …. ahahahha , ces passages sont mythiques. De l’analyse de comptoir digne des torchons. Et ne pas venir saouler avec les statistiques car on leur fait dire ce qu’on veut, il suffit de se repasser les matchs d’avant ces episodes et d’apres et peut etre que la lucidité sera retrouvé chez certains.

    • Je déteste Mourinho et j’aime bien Kombouaré mais « José Mourinho ne ferait pas mieux que le Calédonien avec le même groupe », on n’en sait rien

      • ZED00

        Aurait il mis son doigt dans le cul-soyons fou- de deschamp? ou dans son oreille? c est ca la vrai question

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Les images partagées par les joueurs du PSG ce samedi: motivation pour PSG/Nice"
    35 minutes ago
    NicolasBa publié un new post."Féminines - Al-Khelaïfi et Kluivert étaient à la victoire du PSG contre Juvisy"
    1 hour ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Al-Khelaïfi et Kluivert étaient à la victoire du PSG contre Juvisy

    Féminines – Al-Khelaïfi et Kluivert étaient à la victoire du PSG contre Juvisy

    Actu Féminin

    Ce samedi, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain recevait Juvisy pour le compte de la 10e journée ...

    Vidéos PSG

    Une grosse entreprise qui connaît la crise

    <Club , Editos

    Que se passe-t-il au PSG au mois de novembre ? Une crise. Cette saison, elle a juste quelques jours de retard. L’arrivée des repreneurs qatariens et les 85 millions d’euros injectés lors du mercato n’auront donc pas permis de nous l’épargner. N’hésitons pas à désigner des coupables, à commencer par Leonardo. Le directeur sportif brésilien est à l’origine de la spirale de la défaite. C’est à partir du moment où il a rencontré Carlo Ancelotti pour envisager la succession d’Antoine Kombouaré que les mauvais résultats sont arrivés. Ce n’est pas une simple coïncidence. En procédant ainsi, l’ancien coach du Milan AC a semé le désordre dans le club, alors que tout allait pour le mieux. A croire que « Léo » a acheté cette crise. Après la défaite face aux Autrichiens, ce dernier s’est enfui vers son hôtel, en compagnie de Nasser Al-Khelaifi. Tout porte à croire qu’une réunion de crise a alors été improvisée.

    « Maké » dès cette semaine ?

    La position d’Antoine Kombouaré sur le banc de touche parisien se trouve aujourd’hui extrêmement fragilisée. « Vous vous doutez bien que moi je suis un battant. J’ai toujours envie de me bagarrer. Moi, je ne lâcherai jamais. La question, il faut la poser à mes dirigeants », a déclaré le technicien kanak en conférence de presse, hier soir. Son système tactique en 4-2-3-1 a largement montré ses limites. « Casque d’or » a fini par se résoudre à le faire évoluer en 4-4-2 en deuxième mi-temps, face à Salzbourg. Sans résultat. Une chose est sûre : Kombouaré n’a jamais été aussi proche de la porte de sortie. D’autant plus que la rumeur Claude Makelele commence à enfler, comme le visage d’un boxeur  venant de recevoir une droite. L’ancien milieu de terrain pourrait même devenir le nouvel entraîneur du club de la capitale avant la réception d’Auxerre, dimanche. Évidemment, ce dernier évite astucieusement le sujet. « Pas de commentaire. Tant qu’il n’y a pas de décision prise par les dirigeants, Kombouaré est toujours le coach et on est donc derrière lui », s’est-il contenté d’affirmer.

    Naufrage collectif
    Que dire des joueurs maintenant ? Comme face à l’OM (3-0), ils ont tous sombré en Autriche jeudi soir. Un véritable naufrage collectif. Le plus grave est sans doute le manque de combativité dont ils ont fait preuve. Aucune rébellion, aucune envie, aucun courage. On frôle la faute professionnelle. Cela fait trois matches consécutifs que les Parisiens n’ont pas marqué le moindre but. Si jamais Antoine Kombouaré est licencié dans les prochains jours, il pourra aussi en vouloir aux joueurs, pas seulement à Leonardo. En montrant qu’ils n’ont pas une âme de guerrier, ces derniers « offrent » un ticket d’accès direct pour le Pôle Emploi au Kanak. Un joli cadeau de Noël. Et pourtant, ils disent le soutenir. « On est tous derrière lui. Dans une saison il y a des bonnes et des moins bonnes périodes, on va continuer à travailler tous ensemble, staff compris », a confié Blaise Matuidi.

    A quand l’électrochoc ?

    « Il n’y a pas encore le feu, mais il faut réagir au plus vite », a lâché Zoumana Camara. Heureusement que « Papus » n’a pas embrassé la carrière de pompier.  Ce type de déclaration illustre parfaitement le manque de combativité de cette équipe. Kombouaré avait pourtant expliqué qu’il enverrait « des soldats » face à Salzbourg. Le retour en France, en avion, aurait été calme, d’après l’Agence France Presse (AFP). Le calme avant la tempête certainement. Supposons que le PSG change d’entraîneur dans les prochains jours. Les résultats seront-ils meilleurs ? Pas obligatoirement. Le fameux choc psychologique est une légende, José Mourinho ne ferait pas forcément mieux que le Calédonien avec le même groupe. L’électrochoc est pourtant obligatoire pour sortir d’une telle situation.


    By
    @
    OTER ?>