Restez connectés avec nous
Anciens - Ménez voit Milan champion avec Ibrahimovic et évoque des "rapports excellents"

Club

VAFC – PSG : Les notes des Parisiens

Homme du match – Ibrahimovic (9) : Quel énorme performance du Suédois encore une fois. Auteur d’un triplé, il s’est baladé dans la défense valenciennoise et a même offert une balle de but à Ménez, qui a malheureusement fait preuve de maladresse. L’attaquant parisien a en tout cas inscrit ses 15e, 16e et 17e but de la saison, en 14 matches de Ligue 1 disputés, et c’est tout simplement énorme.

Sirigu (5,5) : Très peu sollicité, le portier italien a tout de même bien repoussé une frappe de Ducourtioux en première période. On aurait toutefois aimé qu’il capte une tête déviée de Dossevi au lieu de la repousser des poings.

Jallet (7) : Déjà très bon face à Evian Thonon-Gaillard, le latéral droit parisien a enchaîné ce soir en se montrant très actif sur son côté. Très peu gêné par Danic, il a énormément apporté offensivement. Il aurait même pu s’offrir un petit but mais il n’a pas trouvé le cadre.

Alex (6) : Solide en défense pendant tout la première période, le défenseur brésilien a dû quitter la pelouse peu avant la pause en raison d’une douleur au mollet. Remplacé par Sakho (6), qui n’a pas tremblé face aux offensives nordistes.

Thiago Silva (8) : Quel monstre…En première période, il a tout simplement écoeuré les attaquants valenciennois en anticipant tous leurs mouvements ! 23 ballons gagnés (dont 15 en première période), une assurance énorme, on a l’impression qu’il ne peut pas arriver grand chose au PSG lorsqu’il est sur le terrain.

Maxwell (5,5) : Match plutôt moyen de la part du latéral brésilien, qui a perdu quelque ballons en seconde période et qui n’a pas été aussi précis qu’à l’accoutumée sur ses centres.

Matuidi (7) : De retour de suspension, l’international français n’a pas mis longtemps à retrouver son rythme de croisière. Omniprésent à la récupération avec 20 ballons gagnés, il a aussi été efficace dans la relance. En fin de match, il a pu se projeter vers l’avant quand le PSG est passé à trois milieux, mais il a manqué de réussite en touchant le poteau.

Thiago Motta (6) : Un peu dépassé par la vitesse des joueurs valenciennois en début de match, l’international italien s’est rapidement repris et s’est comme à son habitude montré très efficace dans la relance. Il a d’ailleurs amorcé l’action du troisième but. Remplacé par Verratti (68e, non noté), qui a parfaitement lancé les contres parisiens en fin de match et permis à Lavezzi de marquer le quatrième but.

Pastore (6,5) : S’il n’a pas été très précis en première période, El Flaco a quand même été impliqué dans le premier but parisien en décalant Ménez sur un bon une-deux. Il a également été à l’origine du deuxième but en décochant une demi-volée lointaine, repoussée par Penneteau puis reprise par Ibrahimovic. De plus, il a effectué un gros travail défensif en récupérant notamment 14 ballons, ce qui est très rare chez lui. Bref, l’Argentin a fait de gros efforts dans l’attitude et cela fait énormément de bien, à lui et à son équipe.

Lavezzi (7) : C’est bien simple, il ne s’arrête jamais ! De la première à la dernière minute de jeu, El Pocho court et épuise ses adversaires. En plus de s’être offert un joli but en parcourant seul toute une moitié de terrain, l’ancien napolitain a longtemps harcelé la défense valenciennoise grâce à ses courses intempestives. Il a aussi offert le premier but à Ibrahimovic, certes grâce à une frappe manquée. Sa grinta est précieuse dans le collectif parisien, même si elle l’oblige à être parfois un peu brouillon.

Ménez (6,5) : Aussi actif qu’énervant en première période, en étant à l’origine de nombreux contres mais en les négociant plutôt mal, le N°7 parisien s’est montré plus efficace en seconde période, en délivrant par exemple une passe décisive pour Ibrahimovic. Il a encore manqué une énorme occasion mais il est tellement précieux dans la percussion qu’on ne lui en voudra pas, même si on aimerait évidemment qu’il soit plus réaliste devant le but. Remplacé par Chantôme (75e, non noté), auteur d’une entrée très dynamique.

Ibrahimovic (9) : Voir plus haut.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club